Bruxelles enquête pour savoir si Google triche

 |   |  199  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Trois sites Internet mettent en cause l'algorithme du géant internet Google et l'accusent de pratiques commerciales nuisibles. Bruxelles demande des explications.

Le site de comparaison de prix britannique Foundem, le moteur de recherche juridique ejustice.fr et le portail de Microsoft Ciao! ont décidé de partir en guerre contre le géant de l'Internet Google. Les deux premiers accusent Google de les mettre intentionnellement bas dans la liste des recherches. Ils remettent plus particulièrement en question son algorithme; autrement dit ses formules de calcul utilisées pour classer les sites sur son moteur de recherche et décider quelles pages web répondront le mieux aux questions des internautes.

Ciao! -racheté par Microsoft en 2008- se plaint de son côté du contrat standard que propose Google pour son service de publicité Adsense.

Tous les trois ont donc décidé de porter plainte devant la Commission européenne en posant la question suivante : Google entrave-t-il la concurrence? "Ce n'est pas le cas", a indiqué la responsable juridique de Google, Julia Holtz, sur le blog du groupe. "Notre algorithme place en premier ce que les gens ont le plus de chance de trouver utile, et nous n'avons rien contre les moteurs de recherche verticaux", précise-t-elle.

La Commission demande ainsi au groupe américain de "réagir aux accusations".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :