Les revenus des auteurs compositeurs stables... mais fragilisés

Les montants collectés en 2009 par la Sacem pour les auteurs et compositeurs de musique sont quasi stables. Un résultat lié notamment à quelques grands concerts. Par ailleurs, la fréquentation du Midem,
(Crédits : @POOL 360 Medias - Image Co / MIDEM 2010)

La Société des auteurs et compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) présente au Midem un bilan, provisoire, des perceptions collectées pour ses membres en 2009. Elles devraient connaître une très légère hausse de 1 % à 763,5 millions d'euros, après un léger tassement (-0,4%) en 2008.

Un résultat qui tient essentiellement à la bonne santé du spectacle vivant. Concerts, spectacle, discothèque et sonorisation des lieux publics représentent 34 % des montants perçus par la Sacem. Mais celle-ci s'inquiète de la forte concentration de ces recettes : 25 % du total sont générés par les 20 tournées de concerts les plus importantes (Johnny Hallyday, Mylène Farmer, Cléopâtre, U2...)

En revanche, les perceptions issues des enregistrements de disques et vidéo accusent depuis 2002 un recul de 56 %, soit 321 millions d'euros de pertes cumulées. Elles ne représentent plus que 13 % des droits perçus par la Sacem, au lieu de 21,3 % en 2003

Et Internet n'a rapporté en droits d'auteurs que 1 % du total perçu par la Sacem, soit 6,5 millions d'euros. Le tout au prix d'un investissement informatique important, note Bernard Miyet, président de la Sacem, pour traiter 4,4 millions de déclarations issus des acteurs Internet correspondants à 409 millions d'actes de consommation de musique en ligne, et répartir les montants collectés entre les auteurs, compositeurs et éditeurs de 2,6 millions de titres musicaux différents consommés.

Les montants collectés par la Sacem sont toutefois passés de 708,5 millions en 2003 à 757,4 millions en 2005 pour se stabiliser depuis autour de 760 millions, alors que l'industrie du disque a suivi d'énormes pertes de revenus sur la période. Mais le nombre de sociétaires entre lesquels répartir ces sommes n'a cessé d'augmenter remarque la Sacem, qui a enregistré en 2009, 4.400 nouveaux auteurs et compositeurs et 260 éditeurs nouveaux.

La Sacem déplore "l'occasion manquée" de la mission Création et Internet qui a rendu son rapport au ministère de la Culture. La mission n'a proposé aucune mesure pour régler le problème immédiat des "pertes de rémunération pour les ayant droits de la filière". La contribution prélevée sur les abonnements aux fournisseurs d'accès Internet que préconisait la Sacem, n'a pas été retenue.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.