Un fonds américain négocie son entrée au capital de Prisa

 |   |  196  mots
Le premier groupe espagnol de médias Prisa a affirmé être proche d'un accord pour accueillir des investisseurs internationaux dans son capital parmi lesquels le fonds américain Liberty Acquisition Holdings Corporation.

Le premier groupe espagnol de médias Prisa qui édite notamment le quotidien El Pais, a affirmé mardi qu'il était proche de trouver un accord pour accueillir des investisseurs internationaux dans son capital.

D'après le site internet Elconfidencial.com, la famille Polanco s'apprêterait à réduire sa participation dans le capital de Prisa, de 70% à 35%, permettant l'entrée d'un groupe de fonds américains, qui injecteraient entre 650 et 725 millions d'euros. D'ailleurs, Prisa indique ce jeudi être en train de négocier avec Liberty Acquisition Holdings Corporation sans qu'aucun accord ne soit encore signé.

Pour autant, la participation de ces investisseurs étrangers ne devrait pas modifier le contrôle du groupe.

A la Bourse de Madrid, le titre Prisa recule de plus de 2% à 3,30 euros et subit une perte de près de 10% sur les cinq dernières séances. 

Vendredi soir, Prisa a annoncé avoir vu son bénéfice fondre de 40% en 2009 à 50,48 millions d'euros. Plombé par une dette de près de 4,8 milliards, le groupe espagnol a annoncé lundi avoir trouvé un accord de principe avec six créanciers pour porter à mai 2013 la date de remboursement d'un prêt d'environ 1,8 milliard d'euros qui expirait en mars.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :