Haut débit : France Télécom veut augmenter le prix du dégroupage

 |   |  186  mots
France Télécom demande officiellement un relèvement de 1 euro par mois du loyer payé par les opérateurs alternatifs ADSL pour passer par son réseau fixe dans les derniers mètres avant l'abonné . Embarrassé, le gendarme des télécoms a saisi le gouvernement.

La bataille sourde que se livrent depuis quelques mois les opérateurs de télécoms sur le prix du dégroupage, le loyer payé par les fournisseurs d'accès à Internet pour accéder à la partie terminale du réseau de France Télécom (boucle locale), prend une tournure de plus en plus politique. Selon nos informations, le gouvernement a été saisi de la question par l'Arcep, le gendarme des télécoms. Une réunion est programmée dans les prochains jours.

Son objet ? Informer les services du gouvernement sur les conséquences pour les opérateurs de télécoms de la réforme de la taxe professionnelle et son remplacement par un prélèvement sur les lignes téléphoniques. France Télécom, estimant être pénalisé par cette réforme et arguant un "principe de causalité", demande officiellement un relèvement du prix du dégroupage de 1 euro par mois et par ligne afin de compenser l'effet sur ses comptes de la taxe sur ses fils de cuivre.

Retrouvez plus d'informations dans La Tribune numérique du samedi 30 janvier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :