Les ventes mondiales de smartphones ont bondi de 41% fin 2009

 |   |  425  mots
En hausse de 23,7% en 2009 après un quatrième trimestre très solide, les ventes de smartphones ont représenté 14% du marché mondial des téléphones mobiles, lui-même en repli de 1%, indique l'institut Gartner dans son bilan annuel. Les systèmes d'exploitation pour smartphones d'Apple et de Google affichent les meilleures performances.

1,21 milliard de téléphones mobiles se sont vendus dans le monde en 2009 marquant un léger repli de 0,9% sur un an, note Gartner dans son étude annuelle publiée ce mardi. Ce recul est plus fort que prévu, car Gartner estimait encore en décembre que le recul annuel s'établirait à 0,7%.

La reprise, constatée au quatrième trimestre (+8%) est largement portée par les smartphones dont les ventes sur cette période ont bondi de 41,1% après une hausse de 23,7% sur l'ensemble de l'année. Avec 172,4 millions de terminaux écoulés, ces téléphones "à tout faire" (Internet, écran tactile, mails,...) représentent désormais 14% du marché mondial contre 11% un an plus tôt.

Belle percée pour Apple et Android

Le marché des smartphones reste dominé par les appareils embarquant le système d'exploitation Symbian, lequel voit toutefois sa part de marché tomber sous les 50% à 46,9%. En progression mais loin derrière, Research in Motion (BlackBerry) occupe presque 20% du marché avec 34,3 millions d'unités vendues en 2009. 

Le succès du célèbre iPhone d'Apple a permis à la société californienne de faire grimper sa part de marché de 8,2% à 14,4% en 2009. Mais Google, et plus exactement son système d'exploitation Android lancé fin 2008 affiche une percée sensible. Il occupe désormais 3,9% des ventes.

Quant au système de Microsoft, il est en perte de vitesse avec 8,7% de part de marché contre 11,8% un an plus tôt. Mais avec son tout nouveau système d'exploitation, Windows Mobile 7, lancé le 15 février dernier, le géant américain entend bien inverser la tendance et reprendre du poil de la bête.

Le système ouvert Linux perd également également du terrain avec une part de marché tombée à 4,7% contre 11,8%.

Les leaders du marché fragilisés

2009 a été plus difficile pour Nokia. Le fabricant finlandais a beau rester numéro un mondial des ventes de téléphones mobiles, il voit sa part de marché fondre à 36,4% contre 38,6% un an plus tôt. L'américain Motorola (4,8% de part de marché) et le nippo-suédois Sony Ericsson (4,5%), sont également fragilisés. Leur part de marché s'est contractée de respectivement de 3,9 et 3,1 points.

En revanche, le numéro deux, le sud-coréen Samsung, capte désormais 19,5% du marché contre 16,3% il y a un an, tandis que son compatriote LG est lui aussi en progression à 10,1% contre 8,4% en 2008.

En 2010, "les ventes vont repartir à un rythme légèrement supérieur à 10%, prédit Carolina Milanesi, analyste chez Gartner, mais la concurrence va continuer à mettre sous pression les marges des fabricants".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :