Le Wimax dans le collimateur des Robin des toits

 |   |  344  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Après les antennes relais de la téléphonie mobile, des associations dénoncent les dangers pour la santé du Wimax, l'Internet sans fil à haut débit qui emprunte les ondes hertziennes. Une première plainte a été déposée en Bourgogne. D'autres pourraient suivre.

Le Wimax dangereux pour la santé ? Une plainte collective contre X a en tous cas été déposée fin décembre auprès du procureur de la République de Dijon concernant cette technologie d'internet sans fil à haut débit développée en Bourgogne comme dans d'autres régions, indique l'association Robin des Toits sur son site.
Cette plainte, "la première de cette ampleur", selon l'association, rassemble plusieurs dizaines de personnes et a été initiée par le "Collectif Pour la Vie", une association locale.

Depuis la mise en service du Wimax, "les attaques de notre santé, déjà importantes du fait de la téléphonie mobile, se sont encore aggravées", indique la plainte.

"Graves troubles du sommeil"
" Affaiblissement général, perturbations des fonctions physiologiques et cognitives, douleurs fréquentes et parfois continues, fortes et invalidantes, graves troubles du sommeil", sont les maux dénoncés dans la plainte.

Robin des toits, qui lutte "pour la sécurité sanitaire des populations exposées aux nouvelles technologies de télécommunications sans fil", a été le fer de lance d'actions en jutice contre l'installation d'antennes-relais de téléphonie mobile. Ses campagnes ont conduit à organiser un Grenelle des ondes, en 2009. Sur son site internet, l'association incite aujourd'hui les visiteurs "vivement, à monter la même action dans votre Région pour que la plainte [contre le wimax] devienne nationale"

Faire cesser les émissions Wimax
Les plaignants demandent "que toutes dispositions soient prises d'urgence pour en faire cesser la cause, c'est-à dire les émissions Wimax", notamment par "le remplacement de la distribution aérienne par la distribution filaire", déjà réalisée sur le territoire "à 98%".

Comme le Wifi, le Wimax, qui fonctionne par voies hertziennes, garantit un accès sans fil à internet, mais à des débits plus élevés et avec une portée plus grande, de l'ordre de plusieurs kilomètres. Quasi absent dans les zones urbaines, le Wimax se répand néanmoins dans les régions rurales et enclavées, grâce au soutien des pouvoirs publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2014 à 11:12 :
Le Wimax rapporte à quelqu'un et ce n'est jamais au consommateur. Dans la région Languedoc le Wimax est distribué par des lobby proches des élus du conseil régional, de là à penser que certains ont des intérêts.....
a écrit le 26/04/2014 à 11:09 :
Le Wimax est à la limite de l'escroquerie. Pourquoi ? Voici la raison:
Installation d'une antenne émettrice selon topographie entre 150000 et 350000 € .
Efficacité: 6 km maximum à vue de l'antenne sinon pas de réception. Dés qu'il y a une colline ou de la végétation importante, pas de réception.
Il existe aujourd'hui des réception par satellite individuelles beaucoup moins chère pour le particulier même trés isolé dans des régions montagneuses peu accessibles. Ces réceptions donnent entière satisfaction quand à la vitesse d'exploitation.
a écrit le 01/01/2011 à 13:36 :
En tant qu'ingénieur, je n'ai pas de Wi-fi chez moi mais tout fonctionne en mode filaire. Les ondes électromagnétiques émises par le Wimax sont de la même nature que celles du four à micro-ondes. Au niveau des cellules il se produit un échauffement d'autant plus dangereux qu'elles sont jeunes et fragiles notamment chez les jeunes enfants. Ce mode de transmission est donc à proscrire formellement d'autant plus qu'il peut y avoir des phénomènes de résonnance entre différentes sources décuplant les effets qui peuvent alors être mortifères !
Réponse de le 11/01/2011 à 8:46 :
Et ton ecole d'ingenieur tu l'as faites ou si c est pas indiscret, je pense qu'elle serait fier qu'un de ses anciens élèves tiennent des propos sans aucun fondement scientifique. J'ai pas encore vu la tete de gens bouillir sous l'effet du wifi...Quoique pour certains on se demande.
a écrit le 31/12/2010 à 14:20 :
consommer c'est user , détruire ! _ _ _ vivre c'est s'user , se détruire! _ _ _ on se fout des antennes ! à coté d'autre sproblèmes, c'est des broutilles ! _ _ on ferait mieux d'étudier comment arrêter le processus de vieillissement de nos cellules!
Réponse de le 02/01/2011 à 11:19 :
Mais oui biensure ^^
Et pourquoi pas éviter de poster des commentaire bidon avant de commenter les sujets d'actualité... Tu à du te tromper, le bristro du commerce ce n'est pas ICI.

Les ondes radios sont un sujet d'Actualité, je suis d'accord avec EIFFEL qui à poster le premier commentaire.

L'objectif de Robin des Toits n'est pas de vivre sans ondes ! le corps humain fonctionne avec des ondes et c'est justement là le problème... Les ondes pulsées de la téléphonie mobile, du Wi-fi et du Wimax (mais aussi des téléphones sans fil et des Babyphone) sont composées d'une porteuse micro-ondes entre 900 et 6 000 Mhz sur laquelle sont émises des ultra basses fréquences (autour de 5 Hz, la même fréquence que la fréquence cérébrale du sommeil).

La toxicité des ondes pulsées, démontrées par de nombreux scientifiques, est la conséquence biologique à la fois sur le système immunitaire mais aussi sur les cellules : perméabilisation de la barrière hémato-encéphalique, troubles respiratoires cellulaires, troubles de la communication intra et inter cellulaire, dommages génétiques irréversibles.
Voir : http://www.robindestoits.org/3-La-science_r14.html

A tel point que les assurances américaines viennent de retirer leur couverture, à l'instar des assurances françaises depuis 2000, sur ce type de technologie.
Voir : http://www.robindestoits.org/Les-assurances-et-la-telephonie-mobile_r93.html

Or, la TV, la radio et même les ondes informatiques sont des fréquences basses ou hautes mais émises de façon continue (non pulsé) en deçà des micro-ondes.
Toute la différence est là.
a écrit le 31/12/2010 à 8:25 :
Comment expliquer que des personnes développent les symptômes alors même que l'antenne n'est pas en service..
Réponse de le 31/12/2010 à 16:14 :
Arf !
La bonne blague, argument des opérateurs, on connait la chanson...
Réponse de le 02/01/2011 à 11:21 :
Apprend à lire, C'est exactement le même principe que le WIFI ...
Mais qui est disponnible sur plusieurs Kilomètres.

Donc les éffets serront innimaginable ( Sur le long therme )
a écrit le 30/12/2010 à 20:01 :
Il est idiot d'empiler des émetteurs qui fonctionnent tous en même temps à des fréquences différentes (GSM, WIFi, etc etc) le niveau d'onde émis s'en trouve d'autant multiplié !! pourquoi ne pas faire 1 réseau radio qui intègrerai tous ces protocoles, une plage de fréquence, avec un seul émetteur.... En comparaison, c'est comme si on ajoutait sur les antennes 1 lampe pour chaque réseau, au bout du compte, chaque antenne "éclaire" (rayonne) beaucoup, alors qu'une seule "lampe" suffirait !!!!
Réponse de le 31/12/2010 à 1:12 :
Tout simplement parce que ca na rien a voir comme technologie. Une cellule 3G avec le fameux 14 mb/s c'est une cellule qui peut en générale accueillir 35/40 connexions simultanée. Avec les smartphone le réseaux est plus que surchargée et la 4G va un peu améliorer la chose mais pas tant que ca. Il n'existe a l'heure actuelle aucune techno sans fil qui permettrait de soutenir la charge de centaine d'utilisateurs sur des kilomètres avec un excellent débit.
a écrit le 30/12/2010 à 19:36 :
C'est les mêmes personnes qui ce sont plein des antennes 3G tout ca. Si seulement ils étudiaient un peu la question ils se rendraient compte que plus il y a d'antenne et mieux c'est. Pourquoi déjà parce que l'immeuble ou il y a l'antenne ce trouve dans ce qu'on appel le cône du silence. Ensuite Plus il y a d'antenne et plus la puissance d'émission nécessaire est faible. Hors le vrai danger vient de cette puissance d'émission.
Réponse de le 31/12/2010 à 7:46 :
Et puis l'amiante c'etait un super produit aussi quoi pendant plus de 30 ans, y en a marre des gens qui prennent des precautions. Faisons entiere confiance aux entreprises telecoms quoi, ces entreprises veulent juste notre bien !
Réponse de le 31/12/2010 à 8:25 :
Parmi tous ces "bien pensant", combien n'utilisent jamais de téléphone portable, de "smartphone" ? Combien ne regardent jamais la télévision (ondes hertziennes) ou bien n'utilisent jamais internet ? Combien ne prennent jamais l'avion (qui pollue et gêne les riverains des aéroports) ?
Vieux débat contre le "progrès"...
Réponse de le 31/12/2010 à 8:31 :
je ne suis pas un scientifique mais quand on sait que l electromagnétisme prés des lignes a hautes tensions sont gravement nuisibles je pense que des ondes emises sur de telles frequences et avec une telle concentration doivent forcement impacter aussi d une maniére ou d une autre surtout a moyen-long terme
Réponse de le 31/12/2010 à 10:19 :
On decouvrira la mefait de ces ondes dans 30 ans et les entreprises et politiciens feigneront d'etre surpris (ah bon, c'est mauvais ?), comme pour l'amiante, comme pour le Mediator, comme pour les hormones de croissance. Le regne de l'argent Roi au mepris de la santé de la population tout cela pour pouvoir regarder des videos sur son mobile, ben ouai quoi le kéké bobo a besoin de frimer, pour lui c'est un besoin vital.
Réponse de le 31/12/2010 à 11:21 :
Ce n'est pas utile seulement pour les kékés bobo...j'habite en zone rurale où France Telecom ne peut mm pas me fournir une ligne téléphonique parce que son réseau est saturé. Le temps qu'ils fassent les travaux (je doute qu'ils les fasse un jour), ça prendra des années, alors le WiMax est mon seul moyen d'avoir internet...
Réponse de le 31/12/2010 à 13:12 :
2 satellites viennent d'etre mis en orbite pour les gens en zone blanche, vous aurez ainsi a la connection internet haut debit et donc telephone par satellite, pas par le Wimax. Renseignez vous svp ca vous coutera moins cher et ce sera beaucoup plus performant.
KA-Sat, c'est le nom du plus puissant satellite de télécommunications au monde qui doit permettre de fournir l'internet haut débit à près de 2 millions de foyers en "zones blanche ou grise", en Europe et sur le pourtour méditerranéen. Ayant coûté 350 millions d'euros, il doit permettre de contribuer à réduire la fracture numérique en fournissant un accès à l'internet haut débit aux foyers vivant en zones blanches et grises, c'est-à-dire non ou mal desservies par les réseaux terrestres.

Eric Besson, ministre chargé de l'Economie numérique, s'est félicité dans un communiqué du lancement de KA-Sat, qui pourra desservir jusqu'à 300.000 foyers en France, soit les 1,5 % de foyers français qui ne peuvent pas bénéficier du haut débit par ADSL. En Europe, 30 millions de foyers ne disposent pas de l'ADSL.
Réponse de le 31/12/2010 à 16:27 :
Le satellite est surement la solution (question fréquence je ne sais pas comment ça marche), il y a EVIDEMENT le CPL à ma connaissance les villages perdues ont le courant !!!! C'est juste du lobby, les solutions existent et comme certain le dise bien c'est exactement comme l'amiante. Ceux qui nous dises que c'est anti-progrès sont EUX les VIEUX RINGARDS, depuis quand le progrès est toujours positif ?
Réponse de le 31/12/2010 à 18:20 :
En France, la loi (super lobby) empeche que le réseau EDF-ERDF transmette des données de communication par CPL, tout ca pour..... proteger France télécom qui perdrait alors l'utilité de son réseau câblé et par conséquent, toute raison d'exister. D'autres pays ont franchi le pas, et les lignes téléphoniques sont devenues obsolètes.. en France.... on conserve les 2 et on paye plein pot pour ca!!.. Sauf si l'Europe y met son grain de sel ?... EDF concurrencerait alors FT !!!
Réponse de le 21/02/2012 à 0:16 :
en CPL les cem seront transportés sur tous les fils électriques de l'habitation. = pas mieux il faudra s'éloigner des murs

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :