Ecrans LCD : Samsung rachète les parts de Sony

Samsung Electronics a annoncé lundi le rachat de la part que Sony détient dans leur coentreprise dédiée à la fabrication d'écrans à cristaux liquides pour 1.008 milliards de wons (671 millions d'euros).

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)

Lundi Samsung a annoncé avoir racheté, pour 1.008 milliards de wons (671 millions d'euros), la part de Sony  dans "Sony Samsung Electronics". Cette co-entreprise fabrique des écrans plats LCD à à cristaux liquides). Jusque là, Sony détenait une participation de près de 50% dans la JV S-LCD, créée en 2004 par les deux groupes pour garantir leur approvisionnement en composants.

La JV avait réduit de 15% en juillet le volume de son capital, et des sources industrielles avaient alors indiqué que Sony négociait sa sortie, cherchant des sous-traitances moins coûteuses pour ses téléviseurs à écran plat tandis que Samsung est désireux d'accélérer le développement de ses téléviseurs de nouvelle génération.

Sony a prévenu début novembre qu'il s'orientait vers sa quatrième année de pertes nettes consécutives, conséquence des rupture de production d'appareils photos dues aux inondations en Thaïlande, qui se sont ajoutées à l'appréciation du yen et à la faiblesse de ses ventes de téléviseurs.

Le groupe japonais avait alors indiquait qu'il allait revoir sa chaîne d'approvisionnement d'écrans LCD, sans dire si sa JV avec Samsung serait concernée.

"Pour ce qui est de la direction prise, c'est positif", a commenté lundi Keita Wakabayashi, analyste de Mito Securities à Tokyo. "Mais s'ils réalisent une moins-value sur la vente, on pourrait se demander pourquoi ils ne l'ont pas fait plus tôt."

Selon certains analystes, le marché des téléviseurs LCD a atteint son pic à 100 milliards de dollars l'année dernière et devrait désormais se contracter de 3% à 4% annuellement.

Sony a dit lundi qu'il annoncerait une perte de 66 milliards de yens (647 millions d'euros) au titre de la période octobre-décembre tout en indiquant que la cession de se participation dans S-LCD lui permettrait de réaliser 50 milliards de yens d'économies de coûts annuelles.

2 mn