Noir c'est noir pour BlackBerry

Le canadien Research in Motion (RIM), fabricant des téléphones Blackberry, dévisse de 9% à l'ouverture de Wall Street après avoir annoncé une perte opérationnelle et des licenciements. Le groupe envisage des partenariats voire une cession pure et simple.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Pas de sortie de crise à l'horizon pour le fabricant du BlackBerry. Le canadien Research in Motion (RIM) a prévenu mardi soir qu'il serait « probablement » en perte opérationnelle au premier trimestre de son exercice fiscal (au 2 juin). L'environnement concurrentiel, les pressions sur les prix vont perdurer et « sa performance financière restera difficile au cours des trimestres suivants. » A l'ouverture des marchés, l'action RIM, cotée sur le Nasdaq, a ouvert en baisse de près de 9% à 10,26 dollars. RIM, qui cotait près de 70 dollars en février 2011 et plus de 130 dollars en juin 2008, ne capitalise plus que 5,3 milliards de dollars, soit cent fois moins qu'Apple ! Et moitié moins que Nokia.

Les analystes dubitatifs sur un rachat
Dans son communiqué de mardi soir, RIM a aussi annoncé des mesures visant un milliard de dollars d'économies d'ici à la fin de 2013, par rapport à fin 2011, notamment des « réductions importantes des dépenses et des effectifs dans certaines activités d'ici la fin de l'année », sans préciser. Surtout la firme de Waterloo, dans l'Ontario, a indiqué avoir mandaté les banques JPMorgan Chase et RBC Capital Markets pour l'aider dans sa revue stratégique : à l'étude, les différentes stratégies financières possibles, y compris une vente pure et simple, mais aussi les moyens de tirer profit de la plateforme logicielle BlackBerry à travers des partenariats, des licences et d'autres « modèles économiques alternatifs. » Mais les analystes se montrent dubitatifs sur un acquéreur potentiel, malgré des rumeurs récurrentes d'un intérêt de Microsoft. RIM n'est pas parvenu à renouveler l'image de BlackBerry et s'est fait largement distancé par Apple et Samsung. A fin mars, la part de marché de RIM dans les smartphones est tombée à 6,9% selon le cabinet Gartner, contre 13% un an plus tôt.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 01/06/2012 à 5:46
Signaler
vieux client france telecom; jai achete apres sept ans un bb torch 9800 a noel 2010, en janv 2012 la souris trackball a commence a faiblir puis apres qq semaines est tomnee en panne . impossible de demander assistance aupres du fabricant . pas de di...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.