France 2 n'aura pas son "Plus Belle La Vie"

Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions, a renoncé à son projet de feuilleton quotidien sur France 2. Le groupe préfère se concentrer sur des formats plus courts, moins coûteux et moins risqués.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

France 2 ne réitèrera pas l?expérience de "Plus Belle la Vie" sur France 3. Serpent de mer depuis plusieurs mois chez France Télévisions, le projet d?une nouvelle fiction quotidienne a finalement été reporté sine die. « Nous ne ferons pas de fiction quotidienne. Nous n?avons pas fait de pilote », indique à la Tribune Sophie Gigon, directrice coordination de la stratégie fiction de France Télévisions. Une nouvelle série quotidienne en journée faisait pourtant partie des promesses faite par Rémy Pflimlin en 2010.

Il faut dire que le président de France Télévisions a à son actif la réussite de Plus Belle La Vie, mis à l?antenne de France 3 en 2004, lorsqu?il était à la tête de la chaîne régionale. Le feuilleton, qui vient de fêter son 2000ème épisode, constitue l?un des plus beaux succès de France 3. Avec environ 20% de part d?audience chaque soir, « la série double l?audience moyenne de la chaîne », se félicite Sophie Gigon. Pourtant, les démarrages ont été difficiles. « La case est passée de 9 à 5,5% le premier jour. Il a fallu 7 à 8 mois avant de voir les audiences décoller. Mais France 3 était prêt à attendre », se souvient un producteur. C?est le lot des séries quotidiennes : « au départ, la case chute entre 30 et 70% selon les pays », explique le même spécialiste.

Une série quotidienne mobilise 25 millions d?euros par an.

Mais depuis 2004, le paysage audiovisuel a considérablement évolué avec l?arrivée en 2005 de la télévision numérique terrestre, tandis que les habitudes des téléspectateurs, devenus plus volages, ont changé. Résultat : il est beaucoup plus difficile d?installer un programme, et les chaînes n?ont plus le luxe d?être aussi patientes, surtout aux heures de grande écoute. « En access [à partir de 18 heures, ndlr], c?est très compliqué quand on attend que les audiences remontent. Vous êtes alors tentés de changer le programme ou l?horaire de programmation, alors que c?est tout le contraire de ce qu?il faut faire », explique Sophie Gigon. Dirigeants de France Télévisions et producteurs ont étudié plusieurs options. « On a été une quinzaine à en discuter. On a d?abord évoqué une case à 14 h, puis à 15 h, puis à 17 h. Et un jour il n?y a plus eu de réunion », indique l?un des participants. L?option d?une série hebdomadaire a également été évoquée.

Il faut dire qu?un tel projet est coûteux: une série quotidienne mobilise 25 millions d?euros par an. De quoi réfléchir. TF1, en plein resserrement de ses budgets, a également fait machine arrière. La Une réfléchissait depuis deux ans avec Marathon, qui avait même tourné un pilote. Du coup, France Télévisions se concentre sur des formats courts, moins onéreux, qui répondent mieux au goût du zapping du téléspectateur. « Nous avons lancé un format court pour France 2 avant 20h00. Et nous étudions un format de 5 minutes. C?est notre façon de répondre à la fiction quotidienne », indique Sophie Gigon. Pourtant, quand elle marche une série quotidienne est un élément fort de fidélisation. ITV diffuse Coronation Street depuis 1960 et BBC 1 East Enders depuis 1985...


Retrouvez notre enquête sur la fiction à la télévision parue dans l'édition hebdomadaire de La Tribune

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 08/07/2012 à 1:46
Signaler
C est quoi plus belle la vie? Au jour d aujourd hui.. Franchement tout le monde s en fiche... On peut au moins reconnaitre a France 2 une volonté de ne plus faire rever les gens sur des histoires d un banal affigeant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.