La recette norvégienne pour tuer le téléchargement illégal

 |   |  318  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Une étude fait état de l'effondrement du téléchargement illégal au pays des fjords. Conséquence de la diversification d'une offre légale qualitative et bon marché...

Alors que les milliers d'internautes français considérés comme des « pirates » poussaient la semaine dernière un soupir de soulagement, suite à la suppression de l'article de loi qui prévoit la suspension de la connexion internet pour les fraudeurs (Hadopi), une étude réalisée par un chercheur norvégien de l'IPSOS révèle qu'au pays des fjords et de la crème Neutrogena, le téléchargement illégal est en passe…de mourir.

Relayée sur Presse Citron, l'étude révèle en effet que seulement 210 millions de chansons ont été téléchargées illégalement en 2012, alors qu'en 2008, les norvégiens en avaient téléchargés… 1,2 milliards ! Le téléchargement illégal de films et de séries s'est lui réduit de plus de la moitié, passant de 130 millions à 60 millions de téléchargements. Mais comment fait la Norvège ?

Une nouvelle offre accessible...et légale

La réponse semble moins tenir à une politique de répression sévère qu'à la simple adaptation de l'offre à la demande. Le développement de services forfaitaires comme Netflix, qui permet de regarder des séries et des films  pour 16$ par mois (soit environ 12 euros), ou Spotify pour avoir accès en illimité à une bibliothèque musicale gigantesque pour 10 à 15 euros par mois, séduisent davantage les consommateurs que les services de VOD, où la location de film se fait à l'unité (compter environ 5 euros pour un film récent, sans popcorn).

Cette étude mène la vie dure au stéréotype de l'internaute du « tout gratuit ». Depuis 2008, la Norvège considère le partage de fichiers moins comme une infraction que comme une évolution de la société qu'il faut prendre en compte... Et si les mesures anti-piratage ont sans doute orienté les consommateurs de produits culturels vers ces sites payants, le piratage semble avoir été une simple transition.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2013 à 21:44 :
la Norvège un pays "parfait" ......
a écrit le 27/07/2013 à 12:27 :
La Norvège est un pays qui a l'un plus fort revenu par habitant au monde. Comparaison n'est pas raison. Proposer aux français de payer 15 euro pas mois pour du streaming n'aura pas le même effet, loin de là.
a écrit le 18/07/2013 à 15:21 :
"On hésitera presque à déménager au nord de la Norvège où le soleil ne se lève pas de fin novembre à fin janvier, ce qui encourage à rester chez soi à visionner des séries."
La blague de Presse Citron était bien plus drôle que celle sur la crème Neutrogena.
a écrit le 18/07/2013 à 11:14 :
Votre article oublie deux détails, la NOrvège est un pays riche et profondément légaliste; deux détails qui font la différence par rapport à un pays de tricheurs et qui s'appauvrit chaque jour, l'un induisant l'autre
Réponse de le 18/07/2013 à 16:28 :
Pays de tricheurs, la France ? Ca reste à prouver. Ceci dit, les élites ont les citoyens qu'elles méritent. Si elles ne montraient pas le mauvais exemple à tout bout de champ, et ne misaient, avant même toute réflexion, sur la répression bête et méchante, le citoyen serait peut-etre plus enclin à jouer le jeu !
a écrit le 18/07/2013 à 10:11 :
Neutrogena est une société américaine et pas norvégienne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Neutrogena
Réponse de le 18/07/2013 à 11:34 :
Dire qu'il y a trois ans de cela citer wikipedia dans un de mes devoirs me valait un retrait de 5 points sur ma copie...
a écrit le 18/07/2013 à 8:13 :
la culture c'est comme le téléphone ça devrait être gratuit.
Réponse de le 18/07/2013 à 8:45 :
Quand quelque chose est gratuit, c'est qu'on vous le fait payer autrement, et en général, beaucoup plus cher que ce que vous auriez accepté d'y mettre...
Réponse de le 18/07/2013 à 9:38 :
L'autre chose c'est que du coup, vous vous mettez à payer des choses que vous ne consommez pas. Alors mutualiser la santé d'accord, mais la culture... faut pas déconner quand même !
a écrit le 18/07/2013 à 8:06 :
Et personne ne remarque qu'il s'agit de 210 millions de chansons téléchargées aujourd'hui, et non pas "210.000" comme il est écrit. Tout comme il s'agissait avant de 1,2 milliard et non pas 1,2 million (et on ne met pas de "S" à million)
a écrit le 18/07/2013 à 1:36 :
Le profit toujours le profit!!
Le coût marginal d'une musique en téléchargement est proche de 0.
Plutôt que d'encourager la diffusion les major français veulent imposer des prix exorbitants. Et que l'on ne vienne pas me dire que l'on veut rémunérer les artistes ...
a écrit le 17/07/2013 à 22:21 :
C'est évident, tant qu'il sera plus facile et plus pratique de pirater que de trouver une offre payante pour ce que l'on recherche sans des contraintes ubuesques et crétines que mettent en place certains distributeurs privés (façon "socialistes" c'est dire l'insulte, comme quoi certains privés sont largement pires que des socialistes) , le piratage aura de beaux jours devant lui. Que les distributeurs mettent en commun leur catalogue (le client se fout de savoir si ce qu'il cherche est chez Sony ou universal ou autre) sur un site pratique ergonomique et avec des moyens de paiement sécurisés et d'un montant raisonnable (12 Euros par mois c'est raisonnable) et le piratage disparaitra. Tant que les "Majors" voudront forcer les consommateurs a payer le prix fort sans faire jouer de concurrence et avec une offre limitée aux derniers navets sortis et avec une offre en Anglais seulement pour les économies d'échelle (en clair par radinisme atavique) , il ne faudra pas s'étonner du piratage par les sites "délocalisés" et par le partage de fichiers de disque durs en clefs USB (échanges intraçables et maintenant les plus généralisés).
a écrit le 17/07/2013 à 21:53 :
En France, tout ce qui n'est pas interdit est autorisé. Donc, on interdit énormément de choses, de plus en plus chaque jour (et on taxe tout ce qui peut être taxé), si bien que la liberté se réduit comme peau de chagrin.
Dans les pays intelligents, on profite d'une nouvelle tendance pour en faire une source profit.
C'est pour cela que la France est en train de crever...
Réponse de le 18/07/2013 à 1:33 :
Erreur, je corrige:
En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En
Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout
est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit,
même ce qui est permis
Réponse de le 18/07/2013 à 3:20 :
très bon !
a écrit le 17/07/2013 à 21:36 :
... comme les ordis consomment du courant une écotaxe !
Réponse de le 17/07/2013 à 21:52 :
Une écotaxe sur toute la consommation électrique du foyer, c'est plus simple et les majors ne diront pas non (ça rapportera plus) ! Sinon, comment mesurez-vous la consommation réelle du/des PC ? A quand les PC à vent ? :-)
a écrit le 17/07/2013 à 21:34 :
Il faut mettre une taxe sur internet .... de suite ! sic !
Réponse de le 18/07/2013 à 8:47 :
Et une taxe sur la culture...
Réponse de le 18/07/2013 à 9:27 :
Il faut mettre une taxe sur les socialos ça rapportera de l'argent.
a écrit le 17/07/2013 à 17:43 :
Avec ces services Netflix et autre on est très loin du morceau de musique à 1? qu'on veut nous imposer en France.
Réponse de le 17/07/2013 à 18:56 :
Deezer et Spofity sont disponibles en France, à côté des musiques en vente pour 1?. Car c'est de cela que l'article parle. Pour la vidéo, par contre, il faudra faire un effort.
a écrit le 17/07/2013 à 17:42 :
Le téléchargement légal ou non est proportionnel à la qualité de l'offre et prétendre que l'offre légale a réduit de manière significative la contrefaçon est un argument fallacieux.
a écrit le 17/07/2013 à 17:35 :
Si ils comptent comme en France le Peer to Peer (et/ou les newsgroup), normal que ça baisse. Tout le monde est passé à autre chose (streaming entre autre...), et là Hadopi n'a aucune visibilité. Quid en Norvège ?
a écrit le 17/07/2013 à 17:28 :
Il y a aussi une question de mentalité. En France il existe ce qu'il faut en matière de musique. La plupart des abonnés Orange ont par exemple un accès illimité et compris dans leur forfait à la plateforme Deezer ! Pour les autres, c'est moins de 10 ? par mois. Comme quoi, il faut une offre adaptée et une répression importante... mais une répression effective, puisque visiblement la loi Hadopi ne marchait pas. On en revient toujours au même problème : le manque de valeur de beaucoup de Français. Créer de la musique c'est du travail et tout travail mérite salaire. Sinon, c'est bien du vol quoique l'on entende ici et là !
Réponse de le 17/07/2013 à 17:48 :
Vous faites comment pour écouter de la musique sur deezer quand vous avez pas de smartphone ou que c'est pas inclus dans votre forfait?
Réponse de le 17/07/2013 à 17:52 :
L'industrie du futile ne travaille pas, elle s'amuse avec l'argent des travailleurs. Pour preuve le trou béant dans la caisse de l'assurance chômage résultant du régime intermittent. Lorsque les clowns auront compris que faire le clown n'apporte pas le dîner sur la table... sauf à piquer celui du voisin.
Réponse de le 17/07/2013 à 17:58 :
Vous pouvez y accéder depuis votre ordi. Vous savez, la machine que l'on est obligé d'avoir pour télécharger illégalement ?! Et si ça n'est pas inclus dans votre forfait, vous payez 9 ? par mois.
a écrit le 17/07/2013 à 17:11 :
à mettre en perspective avec le salaire moyen (5200?) des norvégiens...
Réponse de le 17/07/2013 à 17:40 :
@mais bien sur. Un abonnement à une plateforme légale, c'est environ 100 ? par an pour une utilisation depuis 1 ordi et plusieurs mobiles. On peut même partager un abonnement à 2, en couple par exemple. Franchement, c'est pas grand chose comparé au budget CD d'il y a quelques années... Donc l'excuse du prix, c'est un carrément bidon. Le truc, c'est que pas mal de personnes ont trouver un moyen de ne rien payer et cela s'appelle du vol./
Réponse de le 17/07/2013 à 20:42 :
Cela ne s'appelle pas du vol, c'est du partage.Il y en a même certains qui nomment ça internet
Réponse de le 17/07/2013 à 21:11 :
@mais bien sur

Vous partagerez bien quelques euros en échange de services "internet"...
Réponse de le 17/07/2013 à 22:43 :
J'en serai ravi (au prorata de ce que verse un norvégien,il y a des limites)
Mais, vous partager ça avec qui? avec les grands studios et les majors, cette oligarchie préhistorique? en versant une obole à Netflix pour soulager votre conscience (sachant que ce type de services ne finance aucunement la création) ou avec les photos-reporters qui n'existeront bientôt plus si rien n'est fait pour les droits d'auteurs? (ce qui au passage permettrait d'illustrer dignement les articles de ce site)
Réponse de le 18/07/2013 à 12:09 :
@mais bien sur

Si les créateurs se font (pas tous) "entuber" légalement par les sociétés de gestion de droit d'auteur, ceci ne vous donne pas le droit de les spolier encore plus. A moins que votre but est de décourager totalement la création...
a écrit le 17/07/2013 à 16:51 :
Lorsque l'on voit que tous les acteurs Français font du lobbying pour ne pas voir arriver des services comme Hulu ou Netflix, ce n'est pas demain la veille. Tout ça pour leurs services plus cher, avec bien moins de contenu, voir des DRM ect...

La preuve qu'ils n'ont rien compris, comme l'industrie musicale qui n'arrive pas à évoluer et voudrait que ses marges/ventes soient encore celles d'il y a quinze ans, alors que les modes de consommation évoluent !

Il y a quelques bonnes initiatives, comme les chaines d'Orange qui propose le vostfr quelques jours après la sortie des épisodes de série, comme Game of Thrones, ce qui me permet quand même de rester optimiste.

Si je pirate des séries personnellement, c'est que si je suis fan, il m'est impossible d'attendre plus d'un an pour le voir passer à la télé, et encore, si les droits sont achetés par une chaine Française. Résultat, je télécharge le vostfr car aucune offre légale ne me permet de voir les séries que j'aime, avec un temps court entre la sortie US et la sortie FR.
a écrit le 17/07/2013 à 16:39 :
Et la? plus personne pour cracher sur le méchant vilain libéralisme? Quand on admet que la réglementation tue le marché, on a gagner :)
a écrit le 17/07/2013 à 16:35 :
Encore une fois un pays du nord, dit Germanique, nous prouve que le tout "taxe" le tout "repressif" nemarche pas, rien ne vaut l appropriation et l adaption...
Réponse de le 17/07/2013 à 17:34 :
Des offres très bon marché existent en France et elle existaient déjà pendant l'Hadopi, au moins pour la musique. Il n'a donc jamais été question de tout répressif... La malhonnêteté, c'est aussi visiblement (ou c'est devenu) une part de la culture Française. Et quand en plus, on entend tant de personnes défendre le téléchargement illégal, on comprend pourquoi la France n'est pas prête de remonter la pente.
Réponse de le 17/07/2013 à 18:08 :
la norvège , germanique comme vous dites, a de forts impots et taxes !
Réponse de le 17/07/2013 à 22:18 :
La Norvège a des impôts bien plus faible qu'en France...
Réponse de le 18/07/2013 à 9:16 :
Tous les pays d'Europe ont moins de taxes que la France...Championne du Monde !
Réponse de le 18/07/2013 à 9:41 :
@Hermes peu couteuse???? citez m en une je connais un peu le sujet j ai teste la VOD, les Streaming legal.... et désolé de vous le dire mais effectivement hormis pour la musique ca reste cher... Ne confondez pas les service de Replay avec un vrai service de diffusion de serie/film.... J irais meme plus les sites qui te permete pour une dizaine d euro par mois de "telecharger" des series, des anims, des drama coréens y incluent des DRM ce qui fait que quand tu stoppe ton abonement tu ne peux plus les visionner me s'ils sont sur ton PC..... Donc avant de sortir des anneries on explore un peu le marché Francais dit legal....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :