Criteo flambe au Nasdaq

 |   |  229  mots
Le siège de Criteo, rue Blanche, à Paris. Copyright Franck Hammoutène Architecte.
Le siège de Criteo, rue Blanche, à Paris. Copyright Franck Hammoutène Architecte. (Crédits : Franck Hammoutène Architecte)
Le fleuron français du "reciblage publicitaire" s'est offert une première cotation en fanfare à New York ce mercredi. L'action s'envolait de 30% à la mi-séance.

La success story française de la publicité sur Internet Criteo n'a pas déçu ses supporters. Pour sa première séance de cotation sur le Nasdaq ce mercredi, l'action Criteo s'est envolée de plus de 30% dès les premiers échanges. A la mi-séance, elle cotait autour des 40 dollars, contre un prix d'introduction de 31 dollars, valorisant ainsi l'entreprise parisienne à 2,2 milliards de dollars.

Toute l'équipe de Criteo, dont le co-fondateur et directeur général Jean-Baptiste Rudelle, était sur place, à New York, pour l'ouverture de la séance. Citée en exemple de l'innovation à la française par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, Criteo, née dans un incubateur parisien et dont le siège demeure dans la capitale malgré son développement international, est une source d'inspiration pour toutes les start-ups françaises.

Afflux de demande d'investisseurs

L'entreprise, spécialiste du "reciblage" publicitaire personnalisé et à la performance, a levé un peu plus de 280 millions de dollars. Le prix devait initialement être fixé entre 23 et 26 dollars puis à 29 dollars avant d'être relevé à 31 dollars pour tenir compte de l'afflux de demande des investisseurs. L'action, qu s'échange sous le symbole CRTO, a même coté 45 dollars en début de séance avant de retomber dans les 39,5 dollars.

 

>>> Ce qu'il faut savoir sur la pépite frenchy avant son entrée sur le Nasdaq

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2013 à 15:43 :
Dur pour les petits porteurs: l'action est déjà à -1.44% (34.88US$) avec un plus haut à 45US$
a écrit le 31/10/2013 à 13:13 :
Comme quoi la France n'est pas aussi nulle que beaucoup de Français le pense.
CRITEO, exemple encourageant pour toutes les starts up françaises.

De l'imagination, de la volonté, et on peut s'en sortir! Merci CRITEO!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :