Bronca des professionnels du Net contre un « Patriot Act » à la française

 |   |  465  mots
L'article 13 de la loi de programmation militaire sur le « cadre juridique de l'accès administratif aux données de connexion et de la géolocalisation en temps réel » inquiète tous les professionnels du numérique.
L'article 13 de la loi de programmation militaire sur le « cadre juridique de l'accès administratif aux données de connexion et de la géolocalisation en temps réel » inquiète tous les professionnels du numérique. (Crédits : reuters.com)
Les acteurs du numérique s’inquiètent de l’article 3 de la loi de programmation militaire qui prévoit de donner un accès renforcé aux données de connexion des internautes aux services de police et de renseignements. Une mesure qui rappelle la loi américaine.

L'inquiétude grandit chez les professionnels français du numérique. Plusieurs fédérations ont exprimé publiquement leur désapprobation à l'égard du projet de loi de programmation militaire (LPM), qui sera débattu mardi en deuxième lecture au Sénat. L'Association des services internet communautaires (ASIC), l'IAB France, qui regroupe les acteurs de la publicité en ligne, et le think tank Renaissance numérique sont montés au créneau ces derniers jours, contre l'article 13 du texte, adopté mardi en première lecture par les députés. L'article porte sur le « cadre juridique de l'accès administratif aux données de connexion et de la géolocalisation en temps réel. » Le Conseil national du numérique (CNNum), une commission consultative indépendante rattachée au ministère de l'Economie numérique, s'est même auto-saisi du sujet, considérant dans un avis qu'il n'était « pas opportun d'introduire sans large débat public préalable, une modification du dispositif créé par la loi de 2006 relative à la lutte contre le terrorisme, alors qu'elle étend les modalités d'accès aux données, leur nature et leurs finalités. » 

Atteinte à la vie privée et à la liberté d'entreprendre

« Cet article porte à la fois atteinte à la protection de la vie privée et à la liberté du commerce et d'entreprendre, mais également à la compétitivité des entreprises du digital en permettant à l'autorité publique d'accéder aux données de connexion et de géolocalisation de tout internaute en temps réel » fait valoir l'IAB France dans un communiqué. Les services de renseignement « souhaitent dorénavant constituer un cadre juridique afin de pouvoir se greffer directement dans le coeur de tous les serveurs des acteurs de l'internet » s'inquiète de son côté l'ASIC, qui rappelle que « l'actualité récente a montré que de nombreux services de renseignement s'interconnectent sur les réseaux de télécommunications, notamment les câbles sous-marins. » L'association fait évidemment référence au scandale Prism, qui a éclaté après les révélations d'Edward Snowden sur l'espionnage à grande échelle de la NSA, l'agence de renseignements américaine, et de ses nombreuses répliques.

Risque de « surveillance généralisée » des internautes

« La collecte directe d'information se fera non seulement auprès des fournisseurs d'accès (FAI et opérateurs de télécommunication) mais aussi auprès de tous les hébergeurs et fournisseurs de services en ligne » souligne l'association de défense des libertés la Quadrature du Net, dont le cofondateur estime que « ce projet de loi instaure un régime de surveillance généralisée. » Le CNNum recommande de lancer une large concertation afin de nourrir « une future loi sur les libertés numériques », qui pourrait être discutée l'année prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2013 à 16:53 :
Librerté.bafouée....égalité stupide et fraternité inexistante
a écrit le 09/12/2013 à 10:33 :
C'est scandaleux ! Soit les politiques sont des manches pour ne pas s'interroger sur les conséquences de cette loi, soit les socialistes ont bien caché leur jeu. Avec ce genre de texte, ils font bien pire que la droite en matière de libertés publiques ! Je ne sais pas ce qui est pire...
Réponse de le 09/12/2013 à 11:49 :
Dans ce scandale comme dans tous les scandales politiques, la droite le centre et la gauche sont tous d'accord, les parlementaires s'arrangent entre eux aux bistros des assemblées, et ils se "mitonneront" des exceptions pour ... eux et leurs "amis" voyous
Réponse de le 09/12/2013 à 20:07 :
Pacte Républicain signifie qu'ils sont d'accord pour se refiler le trône entre eux, juste entre eux, et uniquement entre eux... Pour le reste, circulez, c'est tout comme la monarchie d'avant...
a écrit le 08/12/2013 à 21:38 :
La censure est de mise sur la Tribune qui le seul média à ne pas relayer la faute très grave très lourde d'un vice président de l'UMP qui déclare aller "COMME TOUT LE MONDE" (sic) sur Youporn...

Censure ou complicité ?

NON tout le monde ne va pas sur Youporn,

NON tout le monde n'est pas dépravé

NON les français ne sont pas déviants comme le sont nos politicards de droite comme de gauche
Réponse de le 08/12/2013 à 22:58 :
peu importe la couleur du chat , pourvu qu'il attrape la souris .
Réponse de le 09/12/2013 à 7:00 :
mon pauvrr , il faut vous décoincer. Le politique dont vous parler a eu le mérite de l' honnêteté. La tribune est une journal économique et non un torchon people. Si ce genre de news vous intéresse, prenez un abonnement a gala.
Réponse de le 09/12/2013 à 8:30 :
Sauf que Wauquiez est comptable du déclin de l'innovation lorsqu'il a été Ministre de la Recherche

Sauf que Wauquiez est comptable de la naissance des travailleurs pauvres en France durant ses participations aux gouvernements Chirac Sarkozy

Si Wauquiez avait fait son travail au lieu de se livrer, en piètre père de famille, de surcroît moralisateur, comme un vulgaire dépravé.
Réponse de le 10/12/2013 à 0:06 :
Relaxe Max. De mémoire il s'était cassé le bras et s'était retrouvé dans le plâtre. Ayant un peu de temps libre et en pleine décontraction il a voulu regarder une vidéo sur la cathédrale du Puy en Velay sur YouTube et en 2-3 clics malencontreux il est tombé sur des milfs bbw ... Ça peut arriver à tout le monde même à un ancien ministre de droite.
a écrit le 08/12/2013 à 19:36 :
Que l'oligarchie ne s'étonne pas si des dingues finissent par réagir comme il y a 2 semaines en flinguant à tout va.
Le rôle de l'état est de laisser ses citoyens vivre leur vie tranquille, et certainement pas de les fliquer et de les surveiller.
De plus, je ne pense pas que ce flicage empèche quoi que ce soit...
Réponse de le 09/12/2013 à 8:00 :
Vous êtes candide ou quoi ? Le rôle de la police et de la justice est de contrôler la population, pas de diminuer le crime organisé ! On laisse les maquereaux kosovars ou nigérians faire tranquillement leur business mais on colle une amende et une séance payante de rééducation au client des prostitués !
a écrit le 08/12/2013 à 19:36 :
Que l'oligarchie ne s'étonne pas si des dingues finissent par réagir comme il y a 2 semaines en flinguant à tout va.
Le rôle de l'état est de laisser ses citoyens vivre leur vie tranquille, et certainement pas de les fliquer et de les surveiller.
De plus, je ne pense pas que ce flicage empèche quoi que ce soit...
a écrit le 08/12/2013 à 18:19 :
Contrôler un pays, c'est aussi anticiper sur le futur et mettre en oeuvre les moyens appropriés afin de prévenir toutes surprises. A ce propos, Internet est un espace intéressant à surveiller, voire à contrôler, afin d'avoir une parfaite maîtrise des évènements. Les pays autoritaires et même certaines démocraties ne s'en privent pas, sous couvert le plus souvent de lutte contre le terrorisme. Alors oui, nos libertés individuelles peuvent être à la merci de quelques individus paranos !
a écrit le 08/12/2013 à 16:40 :
A quand le renseignement français côté en bourse à l'instar du plus célèbre réseau d'asociaux non virtuels? Le gouvernement pourra ainsi monétiser la vie privée (surtout des plus jeunes) des français pour combler la dette (surtout des plus vieux issue des retraites et de la sécurité sociale). Par ce biais même les chômeurs pourront contribuer à l'allègement de la dette.
a écrit le 08/12/2013 à 16:02 :
Afin de calmer les ardeurs politiques de ceux qui sont à contre-courant ! ils seront identifiés et persécutés de contrôles fiscaux .
a écrit le 08/12/2013 à 14:51 :
une fois de plus on protege le systeme (regime) plutot que les citoyens . Et vive la democratie
a écrit le 08/12/2013 à 12:51 :
On a généralisé les micro-ordinateurs sans informer sérieusement l'usager on vend des ordinateurs comme des savonnettes , les tablettes peuvent elles aussi être utilisées pour les activités comme celles démantelées par Microsoft le FBI et Europol basées sur un botnet cyber-criminel ; il faut dire aussi que l'uniformisation des méthodes de cryptage n'est pas une orientation efficace contre les indiscrétions et détournements de toutes sortes ; l'affiare de ce ce botnet comme celle de la NSA montre aussi les talons d'achille du réseau lui-même ; Montebourg a du boulot nous devons préserver notre autonomie en sécurité informatique
a écrit le 08/12/2013 à 9:13 :
Quand l'Etat prend un marteau pour écraser une puce c'est qu'il a autre chose en tête. La Démocratie se fait ainsi grignoter tous les jours un peu plus, et c'est comme cela qu'on finit par installer une dictature..
Réponse de le 08/12/2013 à 13:41 :
+1, l'état regrette le temps de l'ORTF quand il contrôlait toute l'info. A force de prendre les français pour des gogos (ex le nuage de Tchernobyl qui s'arrête à la frontière), il n'est plus crédible. Bilan il tente un dernier baroud d'honneur en sortant la matraque. déjà comme ça on est classé 37 eme pour la liberté de la presse, pas terrible pour un pays qui à comme devise :" liberté, égalité, fraternité".
Réponse de le 08/12/2013 à 14:43 :
Parce que vous pensez que les médias ne sont pas aujourd'hui plus et mieux contrôlés que du temps de l'ORTF? Vous n'avez pas remarqué que les informations sur toutes les chaines, publiques et privées, relèvent du copier-coller le plus simpliste? Vous ne notez pas que certains sujets dérangeants ne sont jamais abordés, ou alors le moins possible, mais toujours avec les mêmes biais? Quant à l'histoire fausse du "nuage de Tchernobyl qui s'arrête à la frontière" c'est justement un bel exemple que répété un nombre suffisant de fois, un mensonge peut devenir réalité pour la très grande majorité.
a écrit le 08/12/2013 à 9:09 :
Ils ont déjà les mains dans nos poches.
Imaginez qu'un gars nul, mou, au service d'une doctrine dépassée prenne le pouvoir avec ses potes....
a écrit le 08/12/2013 à 8:43 :
Quand on a rien à cacher il n à pas lieu de s inquieter
Réponse de le 08/12/2013 à 9:01 :
Justement des particuliers des entreprises et des services ont des données privées à protéger. Quelques exemples : vos comptes en banque et vos données medicales peuvent se retrouver scrutées par des enqueteurs peu scrupuleux dur un simple soupçon. Et des sociétés privées pourront être suivies de très près par un pouvoir politique qui n'aimerait pas ses dirigeants.
Alors oui nous avons tous des choses à cacher. Et sans pour autant craindre la justice. Simplement parce qu'il sagit de nos vies privée.
Réponse de le 08/12/2013 à 9:57 :
Rien à se reprocher ? On va arranger ça ...
Réponse de le 08/12/2013 à 17:59 :
"Il n'y a pas d'innocents, c'est juste une question de temps" (Javert dans les misérables)
Réponse de le 10/12/2013 à 4:26 :
Impressionnant, votre niveau d'analyse...
a écrit le 07/12/2013 à 23:28 :
Vous avez dit liberte individuelle ou interest particuliers... On veut bien etre pris pour des gogos sous reserve d'y mettre un peu les formes.
a écrit le 07/12/2013 à 22:00 :
Il ne nous reste plus que l'enveloppe sans ADN !
a écrit le 07/12/2013 à 20:59 :
La presse met quinze jours pour commencer a se reveiller sur ce texte dangereusement nauseabond.... Si la droite avait été au pouvoir, elle aurait hurlé dès l'avant projet de loi, là le texte est quasi adopté (fin de navette), et on a un vague article en milieu du week-end... A qui profite le silence ?
Réponse de le 07/12/2013 à 21:18 :
Manifestement, si le texte a fait les navettes sans que personne ne bronche,

c'est que les castes UMP PS UDI PC VERTS étaient tous bien d'accord pour faire avancer ce mouvement vers la dictature nauséabonde à la "française".
Réponse de le 08/12/2013 à 8:45 :
Du calme cette réaction Dérange votre militantisme
Réponse de le 08/12/2013 à 12:30 :
En France nos politicards de droite du centre (faux centre) et de gauche ont comme mentors les pires dictateurs Franco, Noriega, Duvalier (Papa Doc), Mussolini, Pinochet, Assad père et fils, Moubarak, Karimov, Kadhafi, Hussein, Poutine, et tous les autres
Réponse de le 08/12/2013 à 12:52 :
Vous avez omis sans doute volontairement de parler de Castro, PolPot, Mao, Lénine, Staline, Brejnev, Kim Yong Il et son filston, etc.... Ah ! C'est vrai ! Ces dictatures servaient la révolution marxiste. Elles sont donc légitimes !
a écrit le 07/12/2013 à 20:03 :
Histoire qu'on rigole 2 minutes !!!!!!!
a écrit le 07/12/2013 à 19:46 :
Lorsque nous pensons que nos représentants vont porter la démocratie et les droits de l'homme hors de nos frontières, ils reviennent avec une feuille de route leur expliquant comment serrer un tour de vis chez nous. Lorsque nous pensons que nos représentants défendent notre économie a Bruxelles face a la machine US, ils reviennent en nous emplatrant un traité d'abandon de toutes nos protections permettant l'importation massive de tous les bons et juteux produits chimiques nord américains. Lorsque nous pensons que nos représentants vont réduire le train de vie du pachiderme administratif français, ils reviennent en réduisant ce qui redescend vers le peuple qui leur a fourni ce budget, et absolument jamais en réduisant leur propre masse parasitaire.
Il ne faut jamais oublier que le terme République ne veut absolument pas dire démocratie, mais une nouvelle forme de pouvoir central dont le trône n'est plus attribué héréditairement mais, en l'occurrence, entre amis bien pensants, qui ne discutent en dehors de nos frontière qu'avec des gens de même nature.
Alors, la liberté sur le Net, faudrait vraiment être un nouveau né de la semaine pour penser une seule seconde qu'ils agiraient dans le sens de plus de liberté. Ce terme n'a jamais fait partie de leur vocabulaire, sauf pour eux-mêmes...
Réponse de le 07/12/2013 à 20:03 :
Vous avez bien résumé à quel point nos politicards sont crasseux.
a écrit le 07/12/2013 à 19:09 :
Comment tout pays qui a perdu sa souveraineté, nous sommes sous tutelle et surveillé pour notre bien, grâce à la collaboration de nos "élus"!
a écrit le 07/12/2013 à 19:05 :
J'ai vraiment l'impression que nos libertés en France régressent : l'Etat ,fiche , contrôle , légifère sur tout ...et Taxe ! Jusqu'ou cela va t'il aller ?
Réponse de le 07/12/2013 à 20:08 :
... bah ... jusqu'à pillé le fric de l’assurance vie ! CQFD
Réponse de le 07/12/2013 à 20:09 :
pardon " r" !
a écrit le 07/12/2013 à 19:03 :
avec ce gouvernement on glisse doucement vers ce que le national-socialisme a apporté à l'histoire.
Réponse de le 07/12/2013 à 19:30 :
Heu non, vous venez d'obtenir un point Godwin. En l'occurrence, c'était l'URSS qui procédait ainsi et maintenant l'EURSS et les USA. Comme le dit Timsit, c'est là bas qu'est la statue de la liberté parce que c'est là-bas qu'elle est enterrée. Mais la dictature s'approche à grand pas en France.
a écrit le 07/12/2013 à 17:19 :
Je propose également l'ouverture d'un Guantánamo en Guyane pour les récalcitrants au progrès.
a écrit le 07/12/2013 à 17:17 :
On imagine les réactions outrées de toutes les associations droit de l'hommiste et autres professionnels de l'indignation si c'était la droite qui avait proposé une telle loi.
Réponse de le 09/12/2013 à 9:30 :
D'un autre côté, je suis sûr que l'UMP renforcera le dispositif quand elle reviendra au pouvoir.
a écrit le 07/12/2013 à 16:52 :
L'apartheid Français, c'est la nouvelle forme d'apartheid qui doit séparer les puissants voyous financiers du peuple devenu de plus en plus pauvre et donc asservit aux pires bandits de la finance.
Ce qui est très clair, c'est que le Ministre de l'Intérieur, Manuel Carlos Valls né le 13 août 19622, à huit heures du soir à la clinique « La Ferroviaria », rue Campoamor dans le quartier d'Horta à Barcelone en Espagne
est un adepte d'une milice politique musclée, d'un service de renseignement le plus intrusif possible, pour museler et mater le peuple qui pourrait avoir comme bonne idée d'empêcher un "apartheid" nouveau en France.
Valls Hollande sont exactement de la même veine que Ghéant Hortefeux Sarkozy et ayant Poutine comme mentor commun.
Réponse de le 07/12/2013 à 17:53 :
ville du pas de calais telethon hier soir ,478 pv a 23 euros pour stationnement illegal
Réponse de le 07/12/2013 à 18:20 :
Il ne faut pas hésiter à donner le nom de la ville remarquable qui profite du téléthon pour plomber les citoyens ...
nous irons voir sur internet ensuite pour connaître le nom du %Maire et de ses adjoints pour le moins si peu recommandables ...
Réponse de le 07/12/2013 à 19:08 :
je rappellerai que la région NORD (Pas-de-Calais et nord) est dirigée depuis toujours par la gauche social-communiste, ce qui explique sans doute pourquoi il y a là-bas l'un des plus forts taux de chômage, d'alcoolisme, de maladies, de suicides et tout cela sous couvert d'Aubry et des sa clique (beaucoup de pistonnés aux conseils généraux et régional) qui eux par contre vivent pépère sous couvert de solidarité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :