Dans la guerre des brevets, Samsung s'allie avec Google et Ericsson

Le géant sud-coréen a conclu un accord de licence avec les groupes américain et suédois qui doit permettre d'éviter de nouveaux différends juridiques.
Samsung et Google pourront partager leurs brevets pendant dix ans.
Samsung et Google pourront partager leurs brevets pendant dix ans. (Crédits : Reuters)

 La guerre des brevets, il y a ceux qui la font. Et ceux qui tente de l'éviter. Autour de lui le groupe sud-coréen Samsung organise son camp en s'alliant avec Google et Ericsson. Avec le groupe de Mountain View, le fabricant sud-coréen a conclu un accord de partage de licences pour dix ans. Il l'a annoncé ce 27 janvier

Google et Samsung sont déjà alliés, les appareils mobiles du second fonctionnant avec le système d'exploitation, Android, développé par le premier. Ce nouvel accord vise clairement à éviter de nouveaux différends juridiques. Ainsi Allen Lo, avocat-conseil chargé des brevets chez Samsung commente-t-il dans un communiqué:

"En travaillant ensemble sur ces accords tels que ceux-ci, les entreprises peuvent réduire le risque de litiges et se concentrer plutôt sur l'innovation." 

Ericsson dans la boucle

Le constructeur sud-coréen a par ailleurs passé un accord similaire avec Ericsson. Cette initiative "aura un impact sur son chiffre d'affaires au quatrième trimestre" a précisé l'entreprise suédoise. Cet impact serait de l'ordre de 512 millions de dollars selon l'agence Reuters. 

Le directeur en charge de la propriété intellectuelle d'Ericsson,  Kasim Alfalah, a justifié cet accord :

"qui permet [à Ericsson] de se concentrer sur de nouvelles technologies (...) et incite les autres innovateurs à partager leur propres idées". 

Samsung vs. Apple

C'est avec Apple que Samsung s'est surtout confronté d'un point de vue juridique. Les deux entreprises s'accusent mutuellement de viol de brevets depuis plusieurs années. Outre-Atlantique, un tribunal de Californie a condamné Samsung a verser 930 millions de dollars à la firme américaine. La paix n'est d'ailleurs toujours pas revenue entre les deux groupes et la juge à l'origine de cette condamnation, Lucy Koh a demandé que soit organisée une rencontre entre leurs dirigeants d'ici le 19 février

Pour certains analystes, ces accords de licences conclus par Samsung sont d'autant plus stratégiques qu'ils servent aussi de gage de bonne volonté de la part du sud-coréen. Ainsi Jung Fong Joo, juriste spécialisé en droit de la propriété intellectuelle au sein du cabinet SU Intellectual property à Seoul, interrogé par Bloomberg, détaille:

"Puisque Google est aussi une grande compagnie américaine et qu'elle détient un large portefeuille de brevets et de technologies de très haut niveau, cela rendra Apple encore plus prudent lors de futures litiges. Cela signifie que Samsung a gagné un énorme allié dans son conflit juridique actuel avec Apple". 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.