Violation de brevets : Samsung condamné à payer 290 millions de dollars à Apple

 |   |  491  mots
(Crédits : reuters.com)
Un jury fédéral américain composé a condamné jeudi 21 novembre Samsung à verser à Apple 290,45 millions de dollars (soit 215 millions d'euros) de réparations dans le cadre de la bataille judiciaire que se livrent depuis deux ans les deux géants de l'électronique. Le fabricant sud-coréen avait déjà payé 640 millions de dollars de dommages et intérêts.

930 millions de dollars de dommages et intérêts à verser à son concurrent direct, c'est un coup dur ! C'est ce qui arrive au constructeur de smartphones sud-coréen Samsung. Reconnu coupable de violation de cinq brevets de l'iPhone, le groupe électronique s'est vu condamné jeudi à payer 290 millions de dollars à Apple par un tribunal de San José en Californie.

Apple réclamait 380 millions quand Samsung évoquait seulement 53 millions de dollars.Cette somme vient en tous cas gonfler une note déjà salée de 640 millions de dollars à la quelle le fabricant a déjà été condamné face à Apple pour d'autres violation de brevets, comme l'explique le Wall Street Journal.

Le montant de cette condamnation est toutefois un peu moins élevée que celui évoqué à l'origine: 1,05 milliard de dollars. Ces 930 millions représentent environ 12% des bénéfices trimestriels les plus récents d'Apple et environ 14% de la dernière revenu de Samsung.

Apple "reconnaissant" envers le jury

"Pour Apple, cela a toujours été davantage une affaire de brevets que d'argent", a toutefois assuré une porte-parole jeudi. "Il s'agit de l'innovation et du dur travail permettant d'inventer des produits que les gens aiment. Il est impossible de mettre un prix sur ces valeurs, mais nous sommes reconnaissants envers le jury d'avoir montré à Samsung que la copie avait un coût."

Le groupe sud-coréen s'est pour sa part dit "déçu d'une décision basée en grande partie sur un brevet que l'office américain des brevets a récemment jugé invalide", selon une porte-parole. Samsung avait demandé à la juge de geler la procédure en attendant une décision de cet office sur un brevet déposé par Apple sur le fait de pincer avec deux doigts sur l'écran pour zoomer.

Samsung avait initialement été jugé coupable de violations d'une série de brevets d'Apple le 24 août 2012 par un autre jury de San José, qui avait estimé les dommages à 1,05 milliards de dollars. Début mars, la juge Lucy Koh avait toutefois invalidé une partie de cette amende dont elle contestait le mode de calcul, et ordonné un nouveau procès pour refaire les comptes.

Apple et Samsung sont aujourd'hui les deux principaux fabricants mondiaux de smartphones et de tablettes, et s'affrontent devant les tribunaux sur plusieurs continents. Les démêlés judiciaires des deux groupes en Californie ont particulièrement retenu l'attention en raison de l'ampleur des violations considérées (lors du premier procès l'an dernier, les jurés avaient dû examiner 700 plaintes au total) et du niveau particulièrement élevé des pénalités financières.

Mais Apple a aussi gagné récemment devant une autre instance américaine, la commission du commerce international, l'interdiction de certains appareils anciens de Samsung. Il a aussi obtenu qu'une interdiction similaire, frappant certains de ses iPad et iPhone, soit annulée par l'administration Obama, qui a en revanche rejeté la même demande faite par le rival sud-coréen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2013 à 19:35 :
Samsung invente, Apple brevete...
a écrit le 22/11/2013 à 18:34 :
Bah, Apple est tellement inférieur à Samsung en qualité, qu'ils n'ont pas le choix : il faut faire condamner Samsung, sinon Apple disparaîtra...
a écrit le 22/11/2013 à 16:02 :
Il ne s'agit pas d'une analyse comparative. Samsung comme cela a d'ailleurs reconnu à plusieurs reprises (y compris par des directives internes) a toujours cherché à copier Apple en détournant ses brevets et en copiant ses interfaces. Qu'ils aient ou non amélioré le produit ne change rien à l'affaire.
Quant aux prix ultra-élevés, ils sont comparables chez Samsung pour peu que l'on compare des produits proches.
Ils ont essayé et ils ont perdu, voilà tout et Apple aurait sûrement fait de même car dans le business pas de sensiblerie !
a écrit le 22/11/2013 à 10:01 :
"Le fabricant sud-coréen avait déjà payé 640 millions de dollars de dommages et intérêts. " . . . encore une fois la preuve que les journalistes de La Tribune ne font pas un travail de fond. Samsung a en effet été condamné à payer 640 millions de dollars mais ne les a certainement pas encore payé. Ils peuvent en effet faire appel sur la totalité de la somme.
a écrit le 22/11/2013 à 9:57 :
Scandaleux ! Faire juger Samsung par les "propriétaires" d'Apple ! Evidemment que Samsung est forcément lourdement condamné, et ce d'autant plus que les Galaxy et autres Notes sont largement meilleurs, moins chers et plus durables que les produits de la pomme. Si Apple veut gagner honnêtement, qu'ils développent de vrais bons produits, plutôt que de "troller" en achetant des brevets sur le marché pour attaquer les autres firmes et nuire au consommateur en lui imposant des prix ultra élevés.
Réponse de le 22/11/2013 à 11:40 :
je ne défendrais pas apple plus qu'un autre mais il faut reconnaitre les brevets qui sont crées par quelqu'un et qui peut être lésé a l'arrivée vu les frais qu'engendre un centre de R&D , souvenons nous les litiges d'un autre temps entre géants du processeurs ( intel-Amd et Cyrix ) là aussi il y eu de telles batailles a donner le vertige via les tribunaux , d'autres marques se font une guerre a travers des brevets , seulement aujourd'hui certains profitent de la mondialisation et des législations un peu laxiste pour faire n'importe quoi .. rappelez vous les copies en chine , le droit a la proprietée intellectuelle ce fut le meme combat mené a l'époque par Microsoft en tete ou ses logiciels étaient piratés et revendus a des prix défiant toute concurrence .. les vrais bons produits aujourd'hui sont ceux qui durent longtemps , pas ceux ephemere pour gagner des parts de marchés a court terme , enfin il y'a ceux qui préfèrent copier que d'inventer ou d'imaginer une alternative .. car les alternatives existent mais faut payer des droits et brevets .. CQFD
a écrit le 22/11/2013 à 9:27 :
la blague continue...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :