Twitter et IBM mettent fin à leur guerre des brevets

 |   |  203  mots
En novembre, IBM avait une lettre à Twitter, l'accusant de violer au moins trois de ses brevets.
En novembre, IBM avait une lettre à Twitter, l'accusant de violer au moins trois de ses brevets. (Crédits : Reuters)
Le réseau social de micro-blogging et l’entreprise d’informatique ont signé un accord le 31 janvier concernant 900 brevets. Ils évitent ainsi une plainte en contrefaçon.

Fin du conflit pour IBM et Twitter. Les deux entreprises ont annoncé vendredi 31 janvier dans un communiqué que Twitter allait racheter 900 brevets à IBM, un accord concernant des licences d'utilisation pour des brevets respectifs a également été signé. Les termes financiers du contrat restent inconnus. 

"Cette acquisition de brevets d'IBM et cet accord d'utilisation nous fournissent une plus grande protection en termes de propriété intellectuelle", a souligné Ben Lee, chargé des questions juridiques chez Twitter.

Guerre des brevets 

En novembre, IBM avait envoyé une lettre à Twitter quelques jours avant son entrée en Bourse. La société informatique accusait la plate-forme de micro-blogging d'enfreindre «au moins trois de ses brevets».

"IBM a spécifiquement identifié trois brevets, l'un relatif à la récupération efficace des localisateurs de ressources uniformes (URL), un autre relatif à l'affichage de publicité dans un service interactif, et un dernier relatif à l'identification automatique des contacts communs", avait expliqué Twitter à l'époque.

La signature de l'accord est d'autant plus importante pour le réseau social qu'il détient relativement peu de brevets comparé aux géants Facebook, Google ou IBM. Ce dernier est d'ailleurs leader du classement annuel du bureau américain des brevets et marques déposées depuis 20 ans. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :