Le site de crowdfunding Kickstarter piraté

 |   |  243  mots
Depuis sa création il y a 5 ans, le site a permis de financer plus de 56.000 projets et levé 982 millions de dollars. (Photo : Reuters)
Depuis sa création il y a 5 ans, le site a permis de financer plus de 56.000 projets et levé 982 millions de dollars. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
Les pirates ont eu accès aux noms d'utilisateurs, mots de passes et adresses mails mais aucune donnée bancaire n'a été volée.

Week-end compliqué pour Kickstarter. Dans un post de blog, le PDG de la plate-forme de financement participatif, Yancey Strickley, a annoncé que des pirates avaient eu accès à des données d'utilisateurs la nuit du 14 février.

"Nous sommes incroyablement désolés que cela soit arrivé", écrit Strickler, qui ajoute que "les hackers n'ont eu accès à aucune carte de crédit d'aucune sorte".

Mots de passe compromis

D'après Yancey Strickler, les pirates ont eu accès aux "noms d'utilisateurs, mots de passe encryptés, adresses mails et numéros de téléphone".  Il précise toutefois que très peu de comptes ont interagi de façon inhabituelle.

 "Il n'y a pas de preuve d'activité non-autorisée de quelque sorte qui soit excepté sur deux comptes Kickstarter."  

Le cofondateur du site de crowdfounding invite néanmoins l'ensemble des utilisateurs à changer leur mot de passe sur Kickstarter et tous les sites sur lequel il était utilisé. Et ajoute que ce genre d'événement ne devrait plus se produire.

"Nous avons depuis amélioré nos procédures et systèmes de sécurité de nombreuses façons, et nous allons continuer de le faire dans les semaines et mois à venir."

Crée en 2009, le site Kickstarter a permis de collecter plus de 982 millions de dollars pour financer près de 56.000 projets. La plate-forme reçoit 5% de la somme collectée par un projet quand celui-ci atteint son objectif de financement.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2014 à 0:09 :
Toujours autant d'anglicisme en informatique tandis que le français me semble assez clair, "encrypted" se traduit par "chiffré" à ne pas confondre avec "scrambled" traduit par "crypter" ou "brouiller" (référence historique française au cryptage de Canal Plus).
Réponse de le 18/02/2014 à 8:12 :
Merci de ces précisions, Cyclic Redundancy Check32.
Réponse de le 18/02/2014 à 14:17 :
@yvan

Vous auriez pu en proposer une traduction... attaque personnelle misérable.
a écrit le 17/02/2014 à 17:08 :
Je suis étonné par les grossières insuffisances du cryptage Occidental.
Réponse de le 17/02/2014 à 18:19 :
Hé bien... comment vous dire. En fait, nous sommes tellement habitués à être Les Maîtres du Monde que les autres peuplades nous semblent dérisoires. Par contre, notre réveil va être 'harchement délicat, je pense... Et il est déjà en cours, d'ailleurs.
Réponse de le 17/02/2014 à 18:42 :
C'est bien , de se réveiller...malheureusement , vous ne saisissez pas encore l'importance des niveaux de criticité.
La masse critique , par exemple...
Vous ne vous êtes pas encore réveillés , vous êtes dans le déni , et il vous paralyse.
Néanmoins , vous êtes un Peuple Ami...
a écrit le 17/02/2014 à 13:38 :
Pourquoi ne suis-je pas étonné que cela soit de plus en plus fréquent...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :