Vivendi va rendre 3,5 milliards aux actionnaires après la vente de SFR

Le groupe annonce qu’il distribuera une part significative du produit de la vente de l’opérateur à Numericable sous la forme de dividendes ou de rachat d'actions. Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance, a confirmé qu'il démissionnerait après l'assemblée générale du 24 juin. Vincent Bolloré le remplacera.
Delphine Cuny
Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance de Vivendi, a confirmé qu'il démissionnerait après l'assemblée générale du 24 juin. Vincent Bolloré sera nommé à sa place.
Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance de Vivendi, a confirmé qu'il démissionnerait après l'assemblée générale du 24 juin. Vincent Bolloré sera nommé à sa place. (Crédits : AFP)

Douze ans après avoir pris la tête d'un Vivendi bardé de dettes après la folie d'acquisitions de Jean-Marie Messier, Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance, va laisser le groupe singulièrement amaigri mais dans une situation financière largement assainie. Le conseil de Vivendi qui s'est réuni ce jeudi « a constaté qu'après la réalisation des cessions en cours, le groupe disposerait d'une trésorerie nette de l'ordre de 5 milliards d'euros, hors cession de ses participations résiduelles. » Plutôt que de l'utiliser pour se redéployer dans les médias, où ses actifs se limiteront à Canal Plus, Universal Music et quelques participations (dans Spotify notamment), ainsi que pour l'instant, le fournisseur d'accès Internet brésilien GVT, Vivendi va rendre ce cash aux actionnaires : dans un premier temps après l'assemblée générale du 24 juin, en versant 1 euro par action en dividende, soit 1,34 milliard d'euros.

Ensuite, après la cession de SFR, qui devrait être effective au quatrième trimestre et lui rapportera quelque 13,5 milliards d'euros en numéraire, et une participation de 20% dans le nouvel ensemble fusionné, Vivendi « a prévu d'utiliser une part significative du numéraire disponible, à hauteur d'un montant de 3,5 milliards d'euros, sous la forme de dividendes et/ou de rachats d'actions. »

 

Maintien de la structure à conseil de surveillance et directoire

« Au total, le montant reversé aux actionnaires en 2014 et en 2015 devrait s'élever à près de 5 milliards d'euros » fait valoir le groupe dans un communiqué. Autres annonces effectuées à l'issue du conseil du jour : Jean-René Fourtou, 74 ans, confirme qu'il raccroche. Il démissionnera de ses fonctions à l'issue de l'assemblée de juin, tout comme Jean-François Dubos, le président du directoire. C'est Vincent Bolloré, premier actionnaire du groupe avec 5% du capital, qui sera nommé président du conseil de surveillance, le groupe ayant décidé de conserver cette structure de gouvernance. La nomination de deux nouveaux membres du conseil de surveillance sera soumise à l'assemblée, Philippe Bénacin, le PDG d'Interparfums, et Virginie Morgon, directeur général d'Eurazeo. Amaury de Puyfontaine, actuel directeur général des activités médias et contenus de Vivendi, prendra la tête du directoire.

Delphine Cuny

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 28/04/2014 à 0:25
Signaler
Le gars assure son parachute doré avant de se barrer comme un voleur...

à écrit le 25/04/2014 à 11:24
Signaler
et rien dans l'investissement pour l'avenir !! lamentable!!!!!!

à écrit le 25/04/2014 à 9:42
Signaler
Sacrée marge faite sur les clients... Bravo.

le 25/04/2014 à 12:15
Signaler
indécent tout cet argent donné. aux actionnaires en ce moment....

à écrit le 25/04/2014 à 8:38
Signaler
En clair on vend une branche qui, quoi qu'on en dise gênerait des benefs pour...distribuer aux actionnaires et racheter des actions !!!!! Ça doit être ça la "french touch" de l'investissement créateur de valeur pour l'avenir...désespérant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.