Anne Lauvergeon recrutée par la start-up toulousaine Sigfox

 |   |  224  mots
Avant Sigfox, Atomic Anne a été recrutée par Rio Tinto.
Avant Sigfox, "Atomic Anne" a été recrutée par Rio Tinto. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Sigfox, spécialiste de "l'internet des objets" créé en 2009, s'offre les services de l'ancienne patronne d'Areva.

Et une de plus! La femme d'affaires aux multiples mandats d'administratrice vient d'accepter une nouvelle mission. L'ex-dirigeante d'Areva est nommée présidente du conseil d'administration de Sigfox, une jeune pousse toulousaine, selon des informations confirmées par une source à La Tribune

Connecter les machines entre elles

Créée par Ludovic Le Moan et Christophe Fourtet en 2009, cette société est devenue le premier opérateur de réseau dédié aux communications entre les machines hors réseaux cellulaires. Pour poursuivre son développement, elle prévoyait en 2013 de lever 100 millions d'euros. Cette année, l'entreprise dont le siège se trouve dans la "TIC Valley" de Labège en a levé 15 millions auprès de six capital-risqueurs

 

>> La start-up toulousaine Sigfox veut connecter tous les objets

Champion français

Sigfox fait partie de ces champions français ardemment défendu par Bercy. En 2012, alors ministre déléguée chargée de l'Economie numérique, Fleur Pellerin citait cette entreprise à côté de Criteo, Deezer ou Withings comme exemple du "talent" français

D'après Les Echos, c'est même dans l'avion présidentiel, lors du voyage de François Hollande dans la Silicon Valley qu'Anne Lauvergeon aurait accepté ce nouveau poste. L'ancienne Sherpa, âgée de 54 ans, est également administratrice de Rio Tinto, Airbus, American Express, Total et Vodafone. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2014 à 11:02 :
Fleur Pellerin, Anne Lauvergeon, mais où s'arrêtera le Ludo Toulousain ?
Après avoir échoué à vendre Sigfox à un opérateur télécom ("pour faire la culbute", sa seule obsession?), en ratant un tour de table à 100 millions, finalement à 15 millions, après avoir essuyé l'année dernière le départ des principaux ingénieurs qui ont mis au point la technologie radio utilisée par Sigfox, sûrement à cause du grand écart impossible entre ce que vend Monsieur Le Moan et la réalité technique de la solution Sigfox moins reluisante, sera-ce là la sortie "par le haut" pour le Ludo Toulousain ? Affaire à suivre. En tout cas, bon courage pour les actionnaires de Sigfox... Pour les employés, heureusement Toulouse est une ville dynamique avec tant d'autres entreprises de (plus grande) valeur.
a écrit le 29/04/2014 à 7:29 :
A défaut de compétences, elle pourra leur apporter des relations et de la notoriété.

L'essentiel étant qu'elle ne puisse pas prendre seule la moindre décision opérationnelle ou stratégique.

il est évident que les véritables Dirigeants sont prévenus, et connaissent parfaitement l'affaire Uramin.
a écrit le 28/04/2014 à 22:16 :
La femme la plus puissante du Monde lorsqu'elle était à la tête d'Areva, cependant l'affaire UraMin ruina sa compétence et sa réputation. Cette apparatchik sans réelle compétence technique a failli ruiner Areva sur une seule affaire. Elle est le symbole d'une certaine idéologie qui au lieu de choisir la compétence choisi l'image. Je souhaite que Lauvergeon réussisse dans cette PME Toulousaine, les niveaux se franchissent par étapes.
Ps: La Tribune est Toulousaine
a écrit le 28/04/2014 à 20:18 :
Cette boite me fait penser à d'autres sur ce secteur: souvent de l’esbroufe, rarement une véritable valeur ajoutée et encore plus rarement un modèle économique qui fonctionne. Si Sigfox devient économique viable, ce qui n'est pas gagné, elle restera un fournisseur de moyens: ce sont ses clients qui feront de la marge, pas elle.... Dommage qu'on ne parle pas plus des boites qui marchent sur ce secteur, car il y en a.
a écrit le 28/04/2014 à 20:05 :
Ou va t on !!
on se croirait en Algérie
La copine des copains du gouvernement a été reclassé

Bon courage aux investisseurs mme lauvergeon est une grande visionnaire

Réponse de le 28/04/2014 à 20:16 :
Une femme de talent sûrement plus que vous
Réponse de le 28/04/2014 à 20:51 :
une femme qui fait perdre 3.5 milliards de dollar à Areva dans l'affaire URAMIN, malhonnêteté ou incompétence de Lauvergeon?? dans les deux cas aucun talent, navré, mais nous n'avons pas les même valeurs 0félix.
Réponse de le 28/04/2014 à 20:51 :
De talent sûrement mais pour gérer des boites c'est limite...
Areva souffre encore de sa mélomanie.
Réponse de le 29/04/2014 à 10:12 :
Parce qu'elle joue du piano?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :