Nokia nomme un nouveau PDG et soigne ses actionnaires

Le groupe finlandais a confirmé son PDG par intérim Rajeev Suri en tant que patron. Il compte redistribuer aux actionnaires une partie du trésor de guerre acquis lors de la vente de sa division téléphonie à Microsoft.
Laszlo Perelstein

2 mn

L’accord avec Microsoft pour 5,4 milliards d’euros a permis à Nokia de récupérer une importante quantité de liquidités. (Photo : Reuters)
L’accord avec Microsoft pour 5,4 milliards d’euros a permis à Nokia de récupérer une importante quantité de liquidités. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

Après la cession des téléphones à Nokia, finalisée vendredi dernier, Rajeev Suri, patron de la division de réseaux Nokia Solutions and Networks (NSN), prendra la tête du nouveau groupe à la date du 1er mai, a fait savoir Nokia ce mardi 29 avril.

Rajeev Suri "est la bonne personne pour faire aller l'entreprise de l'avant. Il a fait la preuve de sa capacité à créer de la clarté stratégique, stimuler l'innovation et la croissance, veiller à une exécution disciplinée et délivrer des résultats. Nous pensons que sa passion pour la technologie aidera Nokia à continuer à apporter des innovations qui ont un effet positif sur la vie des gens", a déclaré Risto Siilasmaa, le président du conseil d'administration du groupe.

>> Pourquoi toutes les multinationales veulent un patron indien ?

 Cette nomination était attendue, Rajeev Suri, 46 ans, a commencé à travaillé chez Nokia en 1995 et s'est notamment fait remarquer pour avoir redressé avec succès NSN, qui est redevenu profitable en 2012, et dont il est devenu patron en 2009. Risto Siilasmaa occupait jusqu'ici la fonction de PDG par intérim depuis septembre, en remplacement de Stephen Elop, retourné chez Microsoft le jour de l'annonce du rachat de la division Téléphonie mobile par le égant américain du logiciel dont il a pris la direction de la division "Hardware" (appareils). 

Bénéfice en hausse dans les réseaux

Le groupe finlandais a par ailleurs annoncé une hausse plus forte que prévu du bénéfice de sa division d'équipements de réseaux, devenue son activité principale après la vente de la branche téléphones, comptant désormais pour 90% des revenus du nouveau groupe, souligne le quotidien britannique Financial Times

Nokia a fait état d'un bénéfice opérationnel de 216 millions d'euros pour cette division, en hausse de 10% sur un an, alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 143 millions d'euros.

Programme de rachats d'actions et réduction de la dette

L'accord avec Microsoft pour plus de 5,4 milliards d'euros a permis à Nokia de récupérer une importante quantité de liquidités. Le groupe a annoncé son intention de redistribuer 2,25 milliards d'euros de trésorerie à ses actionnaires sous la forme de rachats d'actions et de dividendes exceptionnels, auxquels s'ajoutent 800 millions d'euros de dividendes ordinaires pour 2013 et 2014.

Le Finlandais a également communiqué sur un programme de réduction de dette, de l'ordre de 2 milliards d'euros d'ici la fin du deuxième trimestre 2016. Le groupe espère ainsi économiser 100 millions d'euros par an en intérêts une fois le programme terminé.

Laszlo Perelstein

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.