Orange ne relèvera pas son offre sur Jazztel

 |   |  237  mots
Le 16 septembre, Orange a dit proposer 13 euros par action pour acquérir la totalité de Jazztel, soit, selon l'opérateur français, une prime de 34% par rapport au cours moyen pondéré de l'opérateur fixe sur les 30 derniers jours précédant l'annonce de l'offre. Le titre Jazztel a terminé vendredi à 12,75 euros.
Le 16 septembre, Orange a dit proposer 13 euros par action pour acquérir la totalité de Jazztel, soit, selon l'opérateur français, une prime de 34% par rapport au cours moyen pondéré de l'opérateur fixe sur les 30 derniers jours précédant l'annonce de l'offre. Le titre Jazztel a terminé vendredi à 12,75 euros. (Crédits : reuters.com)
Stéphane Richard, le PDG du groupe français a déclaré dans un entretien publié dimanche 12 octobre dans le journal espagnol El Pais qu'il s'en tiendrait à l'offre de quelque 3,4 milliards d'euros pour mettre la main sur Jazztel.

Orange ne misera pas un euro de plus sur l'opérateur télécoms espagnol Jazztel. C'est en tout cas ce qu'a déclaré  Stéphane Richard, président-directeur général du groupe français dans un entretien publié dimanche 12 octobre par le journal El Pais:

"Je veux être très clair : il n'y aura pas d'augmentation du prix de l'offre"

Une offre jugée trop basse

Estimant que la transaction, tout en numéraire, était très attrayante pour les actionnaires, il répond ainsi à ceux qui jugent que cette offre de 3,4 milliards d'euros est trop basse.

Le 16 septembre, Orange a dit proposer 13 euros par action pour acquérir la totalité de Jazztel, soit, selon l'opérateur français, une prime de 34% par rapport au cours moyen pondéré de l'opérateur fixe sur les 30 derniers jours précédant l'annonce de l'offre.
Le titre Jazztel a terminé vendredi à 12,75 euros.

Alken Asset Management ne vendra pas sa participation

L'actionnaire de référence de Jazztel, Leopoldo Fernandez Pujals, s'est déjà engagé à apporter ses 14,5% du capital à l'offre, comme le directeur général de l'opérateur Jose Miguel Garcia Fernandez, ainsi que son secrétaire général Jose Ortiz Martinez.

Mais, Alken Asset Management, le deuxième actionnaire de Jazztel a dit au lendemain de l'annonce de l'offre d'Orange qu'il ne vendrait pas sa participation de 5% au prix offert par le groupe français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :