Apple mise sur les services pour sortir de sa dépendance à l'iPhone

 |   |  359  mots
Les ventes d'iPhones ont connu une baisse considérables.
Les ventes d'iPhones ont connu une baisse considérables. (Crédits : Arnd Wiegmann)
La marque à la pomme souhaite continuer à diversifier ses sources de revenus, notamment grâce à ses services (cloud, AppleMusic...). Une condition sine qua non pour continuer à engranger des bénéfices alors que les ventes d'Iphones ont été particulièrement décevantes en fin d'année dernière.

Apple peut se réjouir. La marque américaine a vu sa division dédiée aux services croître de 19% à 10,9 milliards, un peu au-dessus des attentes des analystes. Les services (ventes iTunes, apps, Apple Music, cloud, paiement électroniques...) représentent désormais 13% du chiffre d'affaires de  la marque à la pomme, un point sur lequel Tim Cook a insisté, mardi 29 janvier, en présentant les résultats du dernier trimestre 2018. Associés aux appareils hors iPhone (iPad, Macs, Apple Watch...), ils permettent à Apple de juguler les pertes subies en 2018.

Car si le patron d'Apple a mis un point d'honneur à souligner cette performances, c'est bien pour montrer qu'Apple tend à se diversifier davantage afin d'être moins dépendant de l'iPhone, son smartphone vedette. Pour cause, le patron du géant de la high tech a confirmé que les ventes de fin d'année de sa firme avaient, et c'est inédit, été décevantes avec un chiffre d'affaires en repli et un bénéfice net à la peine, plombés par l'iPhone et les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Apple piégé par le prix des iPhones

Le chiffre d'affaires d'Apple issu des trois derniers mois de 2018, le premier trimestre de son exercice décalé, est ressorti en repli de 5% à 84,3 milliards de dollars, un peu au-dessus toutefois de ce qu'il avait prévu au début du mois. L'explication ? Un repli de 15%, à 52 milliards de dollars, du chiffre d'affaires tiré des iPhone en raison d'une baisse imputable de la vente du smartphone notamment dû à la baisse du marché chinois. Sur cet énorme marché, le groupe a vu son chiffre d'affaires total dégringoler de 27% à 13,16 milliards de dollars.

Lire aussi : Ventes d'iPhone : Apple est-il victime de ses prix prohibitifs ?

 Apple avait déjà prévenu que ses ventes de fin d'année seraient décevantes. Les analystes soulignent aussi la saturation du marché du smartphone et la cherté des appareils d'Apple, qui fait face dans ce pays à de sérieux concurrents locaux, comme Huawei et Xiaomi. Sont également évoqués  Coté prévisions pour le trimestre en cours, elles sont en-dessous de ce que pensaient les analystes.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2019 à 23:50 :
On connait la chanson : d'abord des produits très ouverts puis, au nom de la sécurité, de plus en plus de limites et de contraintes, à commencer par celle de mettre les logiciels à jour fréquemment. Si c'est pareil avec les sevices, ce sera l'enfer.
Clairement Apple compte sur les services pour que les clients soient obligés de continuer â acheter ses "nouveaux" produits même s'ils n'ont rien à faire des gadgets ajoutés.
a écrit le 30/01/2019 à 23:13 :
Ouais enfin les services d'Apple, on y accède avec un iphone non?
Je caricature mais quand même l'univers Apple a beau être de qualité, il est un peu étriqué et pour en profiter en plus de l'iphone, il faut une tablette Apple, un pc Apple etc...
Bref si un jour Apple sort un iphone avec un gros défaut de conception, ça sera une descente aux enfer pour Apple.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :