Gilets jaunes : Apple France ne versera pas de prime exceptionnelle à ses salariés

 |   |  302  mots
Jusqu'à présent, Apple France ne s'est pas exprimé quant à son refus de distribuer une prime exceptionnelle à ses employés français.
Jusqu'à présent, Apple France ne s'est pas exprimé quant à son refus de distribuer une prime exceptionnelle à ses employés français. (Crédits : JASON LEE)
Des salariés de plusieurs magasins Apple en France ont cessé le travail lundi 24 décembre, veille de Noël, pour protester contre la décision du géant américain de ne pas verser de prime exceptionnelle défiscalisée, ont indiqué des responsables syndicaux.

Apple France ne suivra pas l'exemple d'Orange ou d'Altice. Pour cause, alors que ces entreprises ont annoncé qu'elles verseraient une prime exceptionnelle défiscalisée de fin d'année à leurs salariés, des employés de plusieurs magasins Apple en France ont cessé le travail lundi 24 décembre, veille de Noël, pour protester contre la décision du géant américain de ne pas leur verser ce chèque. Résultat, la moitié des vingt magasins de la marque à la pomme en France ont été touchés par des débrayages mobilisant de quelques salariés à une trentaine, a indiqué Albin Voulfow, représentant du syndicat CFDT à l'origine de cet appel à la grève, rejoint par la CGT.

Le mouvement a été décidé après une réunion du comité d'entreprise, vendredi 21 décembre, au cours de laquelle Apple a indiqué qu'il ne verserait pas de prime exceptionnelle, comme celle que le président Emmanuel Macron souhaite voir versée par les employeurs "qui le peuvent" à leurs salariés. Apple a annoncé, début novembre, un bénéfice net annuel de 59,5 milliards de dollars (+23%) et un chiffre d'affaires de 265,6 milliards de dollars (+16%).

Lire aussi : Prime exceptionnelle: la liste des entreprises qui vont la verser (et combien d'euros)

Parmi les boutiques les plus touchées par la grève, figuraient celles de La Défense et de l'Opéra à Paris, ainsi que d'autres à Montpellier (sud) ou à Lyon, a indiqué Franck Lalieux du syndicat CGT. Celles de Lille (nord), d'Aix-en-Provence (sud) ou des Champs-Élysées à Paris étaient aussi affectées, a ajouté M. Voulfow. La prime exceptionnelle de fin d'année fait partie d'une série de mesures prises ou préconisées par le président Emmanuel Macron pour tenter d'apaiser la grogne des "gilets jaunes".

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2018 à 14:24 :
J'aurai bien aimé entendre les gilets jaunes demander le boycott de toutes ces entreprises qui fuient l'impôt en France,: Apple , starbuck, mcDo........Mais de ça rien. Ils devaient plein autour des rond points avec leurs iphones.
a écrit le 28/12/2018 à 11:39 :
Les salariés d'Apple sont déja très bien payés et augmentés chaque année,on ne pleurera pas sur leur sort.Par contre les salaires sont bloqués depuis longtemps dans la fonction publique,le gouvernement doit faire un geste et verser une prime début Janvier:800 euros serait un geste d'appaisement
a écrit le 28/12/2018 à 10:55 :
Faiblesse dramatique de notre pouvoir en place incapable d'imposer quoi que ce soit aux grosses entreprises générant ainsi ces situation chaotiques.

En marche vers le néant.
Réponse de le 28/12/2018 à 18:02 :
Il est incroyablement génial ton commentaire ya pas à dire... indispensable même...

Signalé
a écrit le 28/12/2018 à 9:43 :
Après l'appel d'Emmanuel Macron pour inciter les entreprises à offrir une prime exceptionnelle à leurs salariés, elles seraient nombreuses à penser la substituer à de futures augmentations de salaire.Les grandes entreprises comme Total, Orange ou Altice n'ont pas beaucoup réfléchi après la demande du président de la République de donner une prime défiscalisée à leurs employés. "Cette prime est un bon signal et les entreprises vont jouer le jeu, mais l'articulation avec les NAO (négociations annuelles obligatoires) ne va pas être évidente. Je crains qu'il y ait une inflation des demandes salariales", s'inquiète auprès des Échos un responsable patronal. En effet, dans certaines entreprises, la prime va s'accompagner d'une augmentation des salaires qui avait déjà été négociée avant l'annonce de ces primes défiscalisées. De quoi inquiéter les patrons des plus petites sociétés qui ne peuvent pas se permettre d'augmenter les salaires et de donner des primes puisque leur trésorerie n'est pas aussi importante. "Il y a la prime, qui vient alimenter pas mal de fantasmes chez certains salariés, mais aussi le niveau de l'inflation qui est plus élevé que prévu. Le tout couronné par des tensions sur le recrutement dans notre secteur qui vont vraiment compliquer la donne côté employeur", s'alarme un patron de l'industrie. De ce fait, certaines entreprises, surtout les PME, vont être tentées de substituer la prime à des augmentations de salaire.Capital
a écrit le 28/12/2018 à 9:38 :
Pendant ce temps :

Les salariés du Leader Price de Fleurance dans le Gers ne s'attendaient pas à cette nouvelle en fin d'année ! Mi-décembre, alors qu'ils consultent le planning pour connaître leurs horaires pendant les fêtes, ils découvrent qu'après le 28 décembre, il n'y a plus rien d'inscrit. La raison : ils sont tous licenciés ! En effet, le 9 décembre dernier, la direction du magasin a décidé de mettre la clé sous la porte et de ce fait de licencier ses onze salariés sans les prévenir au préalable, explique La Dépêche du Midi. "C’est vraiment dommage d’en finir comme ça", déplore l’un des employés.La direction explique l'arrêt de l'activité par une concurrence acharnée parmi les grandes surfaces entre le géant Carrefour et un Lidl compétitif sur les prix.
a écrit le 27/12/2018 à 22:33 :
Normal, comme beaucoup d entreprises américaines, Apple fait de l optimisation fiscale pour verser plus de dividendes à ces actionnaires. La variable d ajustement étant les salariés, ils ne vont pas se mettre à verser des primes ´Macron' !!!
Beaucoup d entreprises américaines ne versent également pas de participations à leurs salariés car elles s arangent pour ne pas faire de bénéfices (ou très peu en France) comme par exemple l inventeur du photocopieur Xerox
Réponse de le 28/12/2018 à 17:53 :
Apple a versé des dividendes pour la premiere fois l'an dernier....
a écrit le 27/12/2018 à 19:27 :
Normal, Apple fait peu de bénéfice en France! Donc difficile pour l’entreprise de verser une prime. Cela pourrait mettre Apple en faillite....
a écrit le 27/12/2018 à 16:39 :
L'etat Français veux taxer les GAFA il ne faut pas s'étonner d'un retour du bâton. Je serai eux je fermerai les boutiques en France
Réponse de le 27/12/2018 à 19:11 :
@Raslebol, t'as raison, quand il te vendent un de leurs produits, Apple te fait une faveur...c'est bien ça ?
Réponse de le 27/12/2018 à 19:48 :
Sauf que vous n'êtes pas APPLE et que vous travaillez sans jamais percevoir de primes ....ni même de salaires d'ailleurs vous c'est pour le plaisir de suer pour votre taulier pour qu'il puisse bien vivre !!!
Réponse de le 28/12/2018 à 6:48 :
Huawei et Samsung seront très heureux de remplacer Apple. Et les géants de la technologie chinois aussi de remplacer Google.
Réponse de le 28/12/2018 à 9:04 :
Et bien qu’ils les ferment. On rêve ou quoi ?! Ça vous fait plaisir de payer des impôts à la place de ces boites qui n’en payent pas alors qu’elles se gavent ?!!!
J’hallucine !
Réponse de le 28/12/2018 à 16:22 :
Si Apple quittait la France ça serait une excellente nouvelle,si ils sont remplacés par des entreprises qui paient leurs impôts.
Quant aux Apple fan boys, ils découvriront le plaisir d'évoluer dans un OS ouvert.
a écrit le 27/12/2018 à 16:39 :
L'etat Français veux taxer les GAFA il ne faut pas s'étonner d'un retour du bâton. Je serai eux je fermerai les boutiques en France
a écrit le 27/12/2018 à 16:38 :
L'etat Français veux taxer les GAFA il ne faut pas s'étonner d'un retour du bâton. Je serai eux je fermerai les boutiques en France
a écrit le 27/12/2018 à 16:38 :
L'etat Français veux taxer les GAFA il ne faut pas s'étonner d'un retour du bâton. Je serai eux je fermerai les boutiques en France
a écrit le 27/12/2018 à 13:07 :
c'est sur ils auraient prefere une prime....
apres ils ont mal lu, cette prime est facultative; les prochains qui vont hurler c'est les fonctionnaires, qui sont deja mieux payes que tt le monde et a l'abri du chomage.......
concernant apple, le truc a la francaise c'est de regarder systematiquement ce qui se passe au niveau mondial, ca evite de balayer devant sa porte
le gros de la valeur ajoutee d'apple c'est R&D et design..... oui, comme dans la chaine de porter!
la france n'a aucune de ces activites, voila ce que c'est que de mettre les gens dehors....... ceux qui auront qqch, c'est les developpers, et ils ne sont pas chez vous!
Réponse de le 27/12/2018 à 17:06 :
Oui enfin les boites françaises , elles paient leurs impôts, elles.
Si Apple est si performant, pourquoi veulent-ils ne pas jouer avec les même règles du jeu que les autres?
a écrit le 27/12/2018 à 12:59 :
Cette entreprise fait de l'optimisation fiscale et de la délocalisation car elle est cupide. Donc pas de primes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :