Avec OnOff, l’ex-champion de roller Taïg Khris veut bouleverser les télécoms

 |  | 480 mots
Lecture 2 min.
Nous offrons la possibilité aux personnes qui ont plusieurs abonnements, professionnel ou personnel, de ne plus en payer qu'un seul et de transférer leurs autres numéros sur l'application et ainsi continuer à les utiliser pour les appels et SMS, explique Taïg Khris.
"Nous offrons la possibilité aux personnes qui ont plusieurs abonnements, professionnel ou personnel, de ne plus en payer qu'un seul et de transférer leurs autres numéros sur l'application et ainsi continuer à les utiliser pour les appels et SMS", explique Taïg Khris. (Crédits : DR)
L'appli OnOff doit permettre à ses utilisateurs de faire porter des numéros de téléphonie mobile dans le cloud et de continuer à émettre et recevoir des appels quel que soit l'appareil utilisé. Le sportif reconverti espère faire son nid dans 50 pays.

L'ex-champion du monde de roller Taïg Khris a lancé mercredi son application OnOff. Celle-ci doit permettre à ses utilisateurs de faire porter des numéros de téléphonie mobile dans le cloud et de continuer à émettre et recevoir des appels quel que soit l'appareil utilisé. "Nous offrons la possibilité aux personnes qui ont plusieurs abonnements, professionnel ou personnel, de ne plus en payer qu'un seul et de transférer leurs autres numéros sur l'application et ainsi continuer à les utiliser pour les appels et SMS", a expliqué l'ancien sportif reconverti.

Concrètement, l'utilisateur de l'application peut y intégrer le numéro de téléphone d'une ligne mobile, qui deviendra dès lors joignable sur n'importe quel appareil équipé de l'application, et se désabonner de son ancien opérateur sans perdre l'usage de la ligne. Pour 2,99 euros par mois, l'utilisateur pourra recevoir et émettre appels et SMS vers et depuis son numéro d'origine sans avoir besoin de jongler entre plusieurs cartes SIM ou plusieurs lignes téléphoniques ni que ces contacts n'aient à télécharger l'application.

"Nous inventons la portabilité entre pays"

"Nous avons un statut d'opérateur, nous sommes tenus par les mêmes règles de régulation que les opérateurs traditionnels, à la différence de services comme Whatsapp par exemple, mais nous amenons la facilité du monde applicatif dans les télécoms", a ajouté Taïg Khris. D'ores et déjà déclaré opérateur dans une dizaine de pays, OnOff ambitionne d'être à terme présent sur l'ensemble du globe, avec un premier objectif de 50 pays, "ce qui ferait de nous l'opérateur le plus largement déployé dans le monde", s'est amusé Taïg Khris.

A terme, un utilisateur français de l'application, choisissant d'aller vivre aux Etats-Unis par exemple, pourrait transférer son numéro de téléphone français sur OnOff et ainsi conserver une ligne sur laquelle être joignable tout en payant un tarif de communication local sur sa ligne américaine. "Nous inventons la portabilité entre pays. C'est quelque chose qui n'a encore jamais existé mais dans quelques semaines nous pourrons le faire", a assuré Taïg Khris.

Assurant avoir reçu bon accueil chez les régulateurs, en particulier à l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), le fondateur de OnOff assure par ailleurs discuter avec les opérateurs de différents pays. "Nous nous voyons comme une entreprise de logiciels pour les opérateurs, nous sommes un service à valeur ajoutée pour eux, ils ont donc tout intérêt à travailler avec nous", a conclu Taïg Khris. OnOff a d'ailleurs d'ores et déjà signé un premier contrat avec l'opérateur qatari Ooredoo, présent dans une dizaine de pays en Afrique du Nord ainsi qu'en Asie, et espère annoncer d'autres partenariats dans les prochains mois.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :