Cloud, big data : l'industrie financière a investi 105 milliards d'euros en 2015

 |   |  250  mots
455 milliards de dollars ont été investis dans les technologies de l'information et de la communication en 2015.
455 milliards de dollars ont été investis dans les technologies de l'information et de la communication en 2015. (Crédits : Reuters)
Plus d' un quart des dépenses de l'année en technologies de l'information et de la communication ont été dédiées au cloud, à la mobilité, au big data et aux analytics. Une proportion qui grimpera à 30% en 2019, selon le cabinet IDC.

La gestion des données a suscité d'énormes investissements en 2015. L'industrie financière a déboursé 114 milliards de dollars (105 milliards d'euros) dans le cloud, la mobilité et le big data (mégadonnées en français) cette année, selon une étude du cabinet de conseil IDC publiée lundi 21 décembre. Cela correspond à plus d'un quart des 455 milliards de dollars d'investissements dédiés aux technologies de l'information et de la communication.

"Ces secteurs créent un changement majeur dans la façon dont les entreprises gèrent leur business", rappelle Karen Massey, Senior Research Analyst chez IDC Financial Insights.

"Les société multiplient leurs investissements dans ces domaines et surtout dans les bases de données avancées, le cloud et la mobilité."

30% des investissements en technologies de l'information et de la communication

Le cabinet de conseil estime ainsi que 30% des dépenses technologiques et informatiques seront destinées au cloud, à la mobilité, au big data et aux analytics (stratégie d'analyse des données) en 2019.

Le big data, notamment, sera particulièrement important. Il pèsera 48,6 milliards de dollars en 2019, toujours selon IDC Aujourd'hui, il s'agit du "deuxième pilier de l'innovation pour l'entreprise" aujourd'hui, expliquait récemment Hadi Zablit, directeur associé du Boston Consulting Group, interrogé par La Tribune. Il estime que les entreprises non-tech qui savent s'adapter et s'approprier les plateformes mobiles et le big data sont les plus innovantes.

>> Lire aussi Cloud : les sociétés françaises à la traîne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2015 à 19:12 :
105M ça doit faire quelque chose comme 0,2% du volume de transaction financière annuelle.

C'est pas non plus foufou quand on met ça en perspective, cela dit c'est quasi 100% de ce même volume de transaction financière qui passe par ces échange de donnée.

Rentable le machin...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :