Cookies : la Cnil inflige des amendes de 100 millions d'euros et 35 millions d'euros à Google et Amazon

Le gardien de la vie privée numérique des Français reproche notamment aux deux géants du net la pratique consistant à déposer des traceurs publicitaires sur l'ordinateur de l'internaute "sans qu'il ait préalablement donné son accord". La Commission leur laisse trois mois pour agir.

1 mn

En complément des amendes, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a enjoint aux sociétés de modifier leur bandeau d'information, dans un délai de 3 mois, avec une astreinte de 100.000 euros par jour de retard après l'expiration de ce délai.
En complément des amendes, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) "a enjoint aux sociétés de modifier leur bandeau d'information, dans un délai de 3 mois", avec une astreinte de 100.000 euros par jour de retard après l'expiration de ce délai. (Crédits : MIKE BLAKE)

La Cnil, le gardien de la vie privée numérique des Français, a infligé des amendes de respectivement 100 et 35 millions d'euros d'amende à Google et Amazon pour non respect de la législation sur les cookies (traceurs publicitaires), a-t-elle annoncé ce jeudi.

La Cnil reproche notamment à Google.fr et Amazon.fr la pratique consistant à déposer des traceurs publicitaires sur l'ordinateur de l'internaute "sans qu'il ait préalablement donné son accord".

Lire aussi : Google sanctionné par une amende de 150 millions d'euros par l'Autorité de la Concurrence

Par ailleurs, les bandeaux d'information affichés lors de la consultation de ces sites ne contenaient pas, au moment des contrôles de la Cnil, "d'informations suffisamment claires pour que l'internaute sache ce à quoi servent ces cookies et la façon dont il peut les refuser", selon la Commission.

Trois mois pour rectifier le tir

En complément des amendes, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) "a enjoint aux sociétés de modifier leur bandeau d'information, dans un délai de 3 mois", avec une astreinte de 100.000 euros par jour de retard après l'expiration de ce délai.

Les manquements constatés par la Cnil "portent atteinte à la vie privée des internautes dans leur quotidien numérique", puisqu'ils "permettent de collecter de nombreuses informations sur les personnes, sans leur consentement, afin de pouvoir par la suite leur proposer des publicités" ciblées, selon la Cnil.

Lire aussi : Pourquoi Amazon écope d'une amende de 4 millions d'euros en France

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 10/12/2020 à 23:35
Signaler
Pour les Gafam, c'est de l'argent de poche. Ils doivent bien se marrer chez Google et Amazon 🤣😂🤣

à écrit le 10/12/2020 à 19:13
Signaler
A combien s'élève le budge de fonctionnement de ce comité Théodule? Par ailleurs, les victimes ne seront pas indemnisées donc la Cnil peut retourner se coucher jusqu'au prochain buzz...

à écrit le 10/12/2020 à 17:30
Signaler
"Le gardien de la vie privée numérique des Français " 2013 : La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a autorisé l'église mormone à numériser l'état civil français et, sous conditions, à le rendre accessible sur Internet...

à écrit le 10/12/2020 à 14:29
Signaler
Ce qui m'énerve depuis des années c'est la présence de cookies facebook alors que ce truc pour gamins de 10 ans comme twitter n'a rien à faire chez-moi. C'est de la violation de propriété privée. On essaye bien de mettre notre ancien président pour...

à écrit le 10/12/2020 à 10:20
Signaler
La cnil pretend faire jeu egal avec un geant comme google. On attend la suite avec impatience. Quels sont les possibles axes de retorsion ? Ben, y'en a pas. France 0. USA 1.

à écrit le 10/12/2020 à 9:08
Signaler
Et les boites bien françaises qui nous harcèlent chez nous ? Tout ces imposteurs qui ont prit notre téléphone fixe en otage toujours rien ? On est donc obligé de se coltiner leur imposture sans arrêt ? Eux pourtant sont profondément dérangeant direct...

le 10/12/2020 à 9:37
Signaler
Carrefour a pris deux sanctions de 2,25 millions d'euros et 800 000 euros le 26 novembre. D'autres entreprises françaises ont été sanctionnées par la CNIL avant cela. Il n'y a ni hypocrisie, ni imposture. Seulement des entreprises qui collectent ...

le 10/12/2020 à 9:52
Signaler
Merci d'illustrer mon commentaire "Carrefour a pris deux sanctions de 2,25 millions d'euros et 800 000 euros" contre 100 et 30 millions d'euros pour les GAFAM. Deux poids deux mesures donc, encore merci.

le 10/12/2020 à 10:21
Signaler
Je suis dans le même cas : mon fixe est innutilisable à cause du démarchage multi-quotidien que les menaces n'effraient même pas. Bloctel ne fonctionne pas, à croire qu'ils ont la liste Bloctel et qu'ils l'utilisent comme annuaire, ils devraient a...

le 10/12/2020 à 10:55
Signaler
Carrefour a mal géré la gestion de ses cartes de fidélité et a eu certains manquements dans la gestion des obligations du RGPD. Mais la CNIL reconnait dans sa décision que Carrefour a mis à jour la plupart de ses dispositifs et est dans une optique d...

le 10/12/2020 à 11:05
Signaler
"Bloctel ne fonctionne pas, à croire qu'ils ont la liste Bloctel" Ah tiens je n'y avais pas pensé ! ^^ Quand le gars de mon fournisseur d'internet ma dit "ben je vous ai mit le service bloctel tant qu'à faire, bon il sert pas à grand chose ma...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.