Une alliance Apple-Foxconn pour racheter les écrans LCD Sharp ?

 |   |  346  mots
Des discussions de fusion entre Foxconn et Sharp avaient tourné court en 2012.
Des discussions de fusion entre Foxconn et Sharp avaient tourné court en 2012. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe taiwanais veut acquérir l'activité d'écrans à cristaux liquides du Japonais en difficultés financières mais a besoin de l'aide financière d'Apple pour y parvenir.

Le groupe taïwanais Hon Hai Precision Industry, plus connu sous le nom de Foxconn, a proposé de racheter l'activité d'écrans à cristaux liquides (LCD) du japonais Sharp, rapporte le journal Nikkei, lundi 21 septembre, sans préciser de montant.

Le quotidien précise que les principaux créanciers d'Apple ont estimé récemment que les activités LCD de Sharp valaient environ 300 milliards de yens (2,2 milliards d'euros).

Foxconn, qui prendrait une part majoritaire dans l'activité, entend obtenir un financement d'Apple -pour qui il produit des composants électroniques- afin de mener à bien l'opération, ajoute le quotidien nippon.

Sharp  en grande difficulté

Le Taïwanais s'est refusé à commenter l'article tandis que Sharp s'est contenté de répéter qu'il envisageait "diverses options" pour la restructuration de son activité de LCD.

Sharp, aujourd'hui en grande difficulté, était autrefois un fabricant réputé de téléviseurs et l'un des fournisseurs d'écrans préférés d'Apple. Le groupe d'Osaka a obtenu en mai un renflouement de ses banques en contrepartie d'un plan de restructuration passant par la suppression de 5.000 emplois, soit 10% de ses effectifs.

    | Lire Sharp renonce à devenir une PME mais réduit quand même son capital de 99%

Le directeur général Kozo Takahashi avait initialement rejeté l'idée d'une vente ou d'une scission des écrans LCD mais il a admis en juin que la perte d'exploitation de 28,8 milliards de yens (212,4 millions d'euros) accusée par Sharp sur le trimestre avril-juin l'obligeait à envisager de nouvelles options.

Échec en 2012

Des sources avaient indiqué à Reuters le mois dernier que Sharp discutait d'un rapprochement avec Foxconn dans les LCD. Le scénario d'un accord avec le fonds public Innovation Network Corporation of Japan, actionnaire du concurrent Japan Display, a également été évoqué.

Des discussions de fusion entre Foxconn et Sharp avaient tourné court en 2012, le groupe japonais trouvant son interlocuteur trop gourmand du point de vue du contrôle. Mais les deux sociétés sont restées en contact et possèdent en commun une usine qui assemble des écrans larges LCD à Osaka.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :