La réalité augmentée au service de la médecine

 |   |  240  mots
En modélisant en 3D les organes et les vaisseaux sanguins de ses patients, l'apprentissage et le travail des chirurgiens sont facilités. Voilà ce que permet notamment le concept de réalité augmentée, véritable atout pour la chirurgie.

Derrière le terme de réalité augmentée se cache une technologie permettant de faire coexister des images de la réalité avec des objets virtuels, le tout en temps réel et en 3D. Ce concept vise donc à compléter notre perception du monde réel, en y ajoutant des éléments fictifs, non perceptibles naturellement. Ses applications sont multiples et touchent de plus en plus de domaines : jeux vidéo, cinéma et télévision (post-production, studios virtuels, retransmissions sportives...), industries (conception, design, maintenance, assemblage, pilotage, robotique et télérobotique, implantation, étude d'impact...), sans oublier le domaine médical.

Ce jeudi, premier jour d'une conférence internationale sur la réalité augmentée organisée à Laval (Mayenne), Stephane Nicolau, chercheur au Centre de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (Ircad), a expliqué que le fait de pouvoir visualiser en 3D le foie ou le rein d'un patient permet de grandes avancées. Les chirurgiens pourront notamment simuler des opérations en utilisant les données du patient.

Pionnier dans ce domaine, le professeur Naoki Suzuki (Institute for High Dimensional Medical Imaging, Tokyo) a évoqué la possibilité pour les chirurgiens de se préparer grâce à des "modèles d'organe élastique répondant en temps réel", transmettant des sensations tactiles aux deux mains.

"Nous avons besoin de la réalité virtuelle et augmentée pour la médecine de l'avenir", a conclu Stephane Nicolau.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2016 à 10:54 :
inshallah
a écrit le 09/04/2010 à 8:13 :
C'est très prometteur, dans un avenir certain il n'y aura plus besoin d'opérations à coeur ouvert.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :