L'iPad d'Apple à la conquête des Français

 |   |  527  mots
L'iPad, la tablette numérique d'Apple, a débarqué ce vendredi dans neuf pays: l'Australie, le Canada, le Japon, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, le Royaume-Uni, la Suisse et...la France bien sûr. L'agence Reuters a constaté qu'entre 400 et 500 personnes étaient présentes à l'ouverture de la boutique parisienne Apple au Carrousel du Louvre. Les plus motivés faisaient même le pied de grue depuis 3 ou 4 heures du matin. Apple revendique plus d'un million d'iPad vendus depuis son lancement aux Etats-Unis le 14 avril.

Cela fait longtemps que la date du vendredi 28 mai était inscrite dans l'agenda des fans Français d'Apple et de l'iPad, sa tablette numérique. A leur tour les consommateurs français qui l'attendent peuvent en effet depuis ce matin se procurer ce nouveau produit multifonctions à cheval entre les smartphones et les mini-ordinateurs portables. Huit autres pays vont également y avoir droit (Australie, Canada, Japon, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Suisse).

Les deux magasins du groupe en France, l'Apple Store de  Paris et Montpellier, ont ouvert pour l'occasion leurs portes dès 8 heures. L'agence Reuters a constaté qu'entre 400 et 500 personnes étaient présentes à l'ouverture de la boutique parisienne Apple au Carrousel du Louvre. Les plus motivés faisaient même le pied de grue depuis 3 ou 4 heures du matin. Tous les magasins Fnac parisiens et ceux d'Aix, Avignon, Cannes et Lille sont également prêts à accueillir le public depuis 9 heures, une heure plus tôt que d'habitude. Mais l'iPad est accessible sur le site dès 8 heures.

"Les 100.000 premières pièces vont se vendre très vite", d'autant qu'"Apple va peut-être jouer la pénurie pour augmenter le bouche-à-oreille", pronostique le directeur général adjoint de GfK, François Klipfel. Comme à son habitude, Apple garde secrètement le nombre de précommandes enregistrées sur sa tablette depuis le 10 mai, de même que le nombre en stock.

Lors du lancement aux Etats-Unis il y a plus d'un mois, la tablette numérique d'Apple, disponible uniquement dans sa version Wifi (Internet sans fil), s'est écoulée à 300.000 exemplaires. En France, les deux versions, wifi et 3G (Internet via le réseau mobile haut débit), sont proposées pour des prix variables selon les modèles. Pour un iPad connecté en Wifi, il faut être prêt à dépenser entre 499 et 699 euros, et de 599 à 799 euros en 3G.

Exclus de la distribution, les opérateurs télécoms n'ont toutefois pas l'intention de passer à côté de ce nouveau marché. Orange (France Télécom) et SFR ont dores et déjà prévu et annoncé des forfaits spécialement adaptés (forfaits bloqués, offres prépayées,...) tandis que les discussions entre Apple et Bouygues Télécom se poursuivent.

Des consommateurs à conquérir

Ces tablettes devraient, selon les estimations du cabinet d'études GfK, s'écouler à 450.000 unités environ d'ici la fin de l'année. Dont la majorité pour l'iPad. A charge pour ses concurrents (Dell, Archos, Amazon, Orange..) de faire mentir ces prévisions.

A condition également de convaincre les consommateurs. Selon un sondage publié mercredi par le NouvelObs réalisé par LH2 auprès de 1.003 personnes, 15% des Français disent avoir l'intention d'acheter une tablette, dont 2% dès que possible contre 59% à ne pas en vouloir. Les hommes (19%), les 18-24 ans (19%) et les foyers de plus de trois personnes (18%) sont les plus intéressés.
A l'inverse, presque six Français sur dix (59%) déclarent ne pas vouloir acquérir une tablette.

Malgré tout le battage médiatique et marketing autour des tablettes et de l'iPad en particulier, un quart des Français (26%) déclarent ignorer de quoi il s 'agit. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2010 à 18:25 :
400 à 500 personnes : quelle émeute !!! Quand je pense que Bloomberg titre que l'"Ipad éclipse l'aura de Mona Lisa devant le Louvre" !!! Du grand n'importe quoi ! Il faut arrêter cette surenchère de superlatifs : c'est un bel objet, certes, mais ça reste avant tout un gadget très cher et fortement bridé par la main de fer d'Apple. Absence de Flash, pas de connecteurs USB ni autre, c'est surtout une machine à payer dans les magasins virtuels d'Apple.
a écrit le 28/05/2010 à 9:19 :
une carte sim pour IPAD différente de celle de l'Iphone, c'est quand même un peu gratiné.
a écrit le 28/05/2010 à 2:55 :
L'iPad est un bon produit qui apporte un plus et qui permet de faire du profit. Dommage qu'Apple fasse faire ce produit en Chine par des ouvriers qui font 72h par semaine soit presque 300h par mois pour 100 euros.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :