Rififi chez HP après une enquête pour harcèlement sexuel

 |   |  261  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Mark Hurd, qui était à la tête de HP depuis 2005, doit partir. Il sera remplacé provisoirement par la directrice financière Cathie Lesjak. La Bourse n'apprécie.

Le directeur général de Hewlett-Packard Co, Mark Hurd, visé par une enquête pour harcèlement sexuel, a démissionné vendredi, a annoncé le groupe informatique américain.

Hurd, qui était à la tête de HP depuis 2005, sera remplacé par la directrice financière Cathie Lesjak, qui exercera les fonctions de directrice générale par intérim. Il va partir avec une indemnité de 28 millions de dollars. Dans un document remis aux autorités boursières américaines vendredi soir, la firme précise en effet qu'il va toucher une indemnité de licenciement de 12,2 millions de dollars et recevra en outre 346.030 actions du groupe pour une valeur de 16 millions de dollars. Il bénéficiera enfin d'une extension jusqu'au 7 septembre de la date d'expiration de ses options d'achat portant sur jusqu'à 775.000 actions du groupe.

Selon HP, une enquête sur des allégations de harcèlement sexuel impliquant Hurd et un ancien fournisseur de HP a conclu que Hurd n'avait pas violé le code interne de l'entreprise en matière de harcèlement sexuel mais qu'il avait en revanche enfreint le code de conduite du groupe. Cette affaire fait l'objet de témoignages contradictoires sur les agissements de l'ex-patron de la société.

HP indique que son conseil d'administration a mis en place une commission chargée de nommer un nouveau directeur général.

Wall Street n'a pas aimé cette annonce : l'action a chuté de plus de 9% lors des échanges électroniques après la clôture vendredi soir, descendant de 46,35 dollars à 41,85 dollars samedi dans ces échanges hors-marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :