Symantec annonce à son tour sa scission en deux

 |  | 398 mots
Les scissions sont à la mode, à l'image d'eBay et PayPal, avec plus de 60 opérations de ce type qui devraient être réalisées cette année.
Les scissions sont à la mode, à l'image d'eBay et PayPal, avec plus de 60 opérations de ce type qui devraient être réalisées cette année. (Crédits : Symantec)
L'activité de sécurité a généré 4,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2014, contre 2,5 milliards pour les services de gestion et de récupération de données. Le groupe américain compte achever la scission d'ici décembre 2014.

Après Hewlett-Packard, au tour de Symantec. Le fabricant de l'anti-virus Norton a annoncé jeudi 9 octobre dans un communiqué sa scission en deux sociétés, l'une dédiée aux logiciels de sécurité et l'autre spécialisée dans la gestion de données.

"La séparation de Symantec en deux sociétés indépendantes cotées apportera à chacune d'entre elles la souplesse et la spécialisation nécessaires pour développer leur croissance et accroître leur valeur actionnariale."

Le groupe américain compte achever la scission d'ici décembre 2014.

À la traîne dans la sécurité

Symantec était à la traîne du secteur des logiciels de sécurité depuis plusieurs trimestres, victime en partie de l'érosion du marché des PC puisque ses produits sont souvent pré-installés sur des ordinateurs neufs. De plus, le groupe ne s'est pas imposé comme un leader sur le marché de la sécurité sur les appareils mobiles.

"Il est devenu clair qu'une présence forte dans la sécurité et dans la gestion d'informations requiert des stratégies, des investissements et des innovations distinctes", note le directeur général Michael Brown dans le communiqué.

L'activité de sécurité a généré 4,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2014, contre 2,5 milliards pour les services de gestion et de récupération de données.

Favoriser les acquisitions

Dans une note, l'analyste Andrew Nowinski, de Piper Jaffray, estime que les deux nouvelles entités pourraient susciter l'intérêt d'acquéreurs potentiels comme Cisco Systems et NetApp.

Les scissions sont à la mode, à l'image d'eBay et PayPal, avec plus de 60 opérations de ce type qui devraient être réalisées cette année, soit le total le plus élevé depuis l'an 2000, selon Spin-Off Research, un service sur abonnement destiné aux fonds spéculatifs et investisseurs institutionnels.

   | Lire Hewlett-Packard confirme se scinder en deux afin de rester compétitif

Michael Brown, qui assurait l'intérim depuis l'éviction de son prédécesseur Steve Bennett en mars, a par ailleurs été confirmé au poste de directeur général de Symantec et Thomas Seifert à celui de directeur financier. L'entreprise regroupant les activités de gestion de données sera quant à elle dirigée par John Gannon. Celle-ci sera créée par la distribution d'actions aux actionnaires existants de Symantec, selon un ratio qui reste à déterminer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :