Semi-conducteurs : le néerlandais NXP s'offre l'américain Freescale

 |   |  352  mots
La transaction devrait être finalisée au cours du second semestre 2015 et les actionnaires actuels de Freescale détiendront alors environ 32% de la nouvelle entité.
La transaction devrait être finalisée au cours du second semestre 2015 et les actionnaires actuels de Freescale détiendront alors environ 32% de la nouvelle entité. (Crédits : Reuters)
Selon les termes de l'accord, Freescale est valorisé à environ 11,8 milliards de dollars. L'opération donnera naissance à une entreprise commune de la valeur de 40 milliards de dollars.

L'opération va engendrer la création du premier constructeur mondial de semi-conducteurs pour l'industrie automobile. Le fabricant de semi-conducteurs néerlandais NXP a annoncé dimanche 1er mars l'acquisition de son concurrent américain Freescale pour donner naissance à une entreprise commune valorisée à quelques 40 milliards de dollars (35,8 milliards d'euros environ).

Cette fusion va notamment permettre quelque 500 millions de dollars de synergies annuelles, ont précisé les deux entreprises dans un communiqué commun. La nouvelle entité disposera un chiffre d'affaires de l'ordre de dix milliards de dollars.

Freescale valorisé à 11,8 milliards de dollars

Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Freescale vont recevoir 6,25 dollars en numéraire et une fraction de 0,3521 d'action NXP pour chacun des titres qu'ils détiennent. Ce ratio valorise Freescale à environ 11,8 milliards de dollars sur la base du cours de clôture de NXP au 27 février et lui confère une valeur totale de 16,7 milliards de dollars s'il est tenu compte de sa dette.

La transaction devrait être finalisée au cours du second semestre 2015 et les actionnaires actuels de Freescale détiendront alors environ 32% de la nouvelle entité.

NXP émettra environ 115 millions d'actions

NXP va financer l'acquisition de Freescale grâce à un milliard de dollars en numéraire, un milliard de dollars de dette et l'émission d'environ 115 millions d'actions.

Ancienne filiale de Philips devenue autonome en 2006 et basée à Eindhoven (Pays-Bas), la société réalise un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 5,65 milliards de dollars. Son action est cotée sur la Bourse électronique américaine Nasdaq.

Freescale déficitaire pendant trois années consécutives

Freescale est une ancienne filiale de Motorola, cotée en Bourse depuis mai 2011. Elle est actuellement contrôlée par les fonds d'investissement Blackstone, Carlyle, TPG et Permira. La société a été déficitaire en 2011, 2012 et 2013 et avait notamment fermé en 2013 une usine à Toulouse en provoquant d'importants remous sociaux.

Elle est toutefois parvenue à dégager un bénéfice au cours des deux derniers trimestres 2014. La presse américaine avait annoncé à la mi-février que Freescale cherchait un acquéreur et avait engagé des banques d'affaires à cette fin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2015 à 13:43 :
Adieu le dernier joyau de la couronne de l'ancien Motorola ou j'ai travaillé 8 ans. La division
télécomms/téléphonie vendue à Google puis aux Chinois, FreeScale chez NXP, et On-Semi
qui ne va pas si mal comme indépendant.
a écrit le 02/03/2015 à 11:20 :
quelle honte pour freescale Toulouse après avoir mis 700 personnes a la rue ils ce font racheter .les actionnaires n ont pas du assez ce gaver quel dégout.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :