Le paiement par smartphone déjà ringard ! La reconnaissance faciale arrive...

 |  | 386 mots
Lecture 2 min.
Copyright Uniqul
Copyright Uniqul (Crédits : Uniqul)
Les nouvelles technologies bousculent les modes de paiement conventionnels. Beaucoup d'entreprises comptent ainsi sur les smartphones pour remplacer les cartes bleues ou espèces. Mais le moyen le plus simple ne serait-il pas de pouvoir payer avec son visage ?

Orientez-vous face à la caméra, hochez la tête puis sélectionnez « OK » sur l'écran de contrôle. Voilà, vous avez réglé vos achats sans sortir votre portefeuille. Tout cela sera bientôt possible, c'est  tout du moins ce qu'Uniqul espère. L'entreprise finlandaise devrait tester en septembre à Helskinki son système de paiement par reconnaissance faciale,  permettant de se passer complètement de tout moyen de paiement, smartphones compris.  Et de régler l'opération  « en moins de 5 secondes .»

Vidéo - Présentation d'un système de paiement par reconnaissance faciale

Le principe est simple : les utilisateurs doivent se créer un compte en numérisant leur visage et en fournissant leurs coordonnées de carte bancaire, moyennant un forfait mensuel calculé en fonction du périmètre géographique d'utilisation. Pour 0,99 euros par mois, le service d'Uniqul permettra de payer dans un périmètre de 1 à 2 km : idéal pour faire ses courses ou acheter cigarettes et médicaments "les mains dans les poches" dans son quartier. Il faut toutefois compter près de 7 euros par mois pour pouvoir payer dans le monde entier.

L'éternelle question des données personnelles

De telles innovations ne peuvent prospérer que si elles s'accompagnent d' un investissement conséquent de la part des entreprises, des banques ou des commerçant qui souhaitent l'utiliser. Les plus séduits devront acheter le dispositif de reconnaissance faciale, comprenant une caméra haute définition, une tablette tactile et une unité centrale. Mais pour limiter les coûts, Uniqul a tout prévu : le système est compatible avec les logiciels de points de vente existants.

Sur Futura Science, son fondateur,  Ruslan Pisarenko, est optimiste : "Nous pensons avoir mis au point le système de paiement le plus sécurisé et le plus pratique", invoquant un algorythme "de qualité militaire". Car à l'heure du scandale Prism, il n'est pas sûr que grand monde accepte de partager ses coordonnées personnelles et bancaires. Et même avec l'accord de l'usager, la société finlandaise risque de rencontrer quelques problèmes juridiques propres à la reconnaissance faciale... Avant elle, Facebook ou encore Google et ses "glasses"  se sont heurtés à des refus et protestations. Il n'est donc pas certain que l'on voie très rapidement le  "vrai visage" de l'argent...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2013 à 13:01 :
Déjà qu'au dernier renouvellement de ma CB, on m'en a refilé une avec paiement sans contact (dont je n'ai toujours pas compris l'intérêt [pour moi s'entend, pas pour la banque et les pirates de tout poil !]) sans me demander mon avis, je me demande bien quelle surprise m'attend la prochaine fois !
a écrit le 31/07/2013 à 12:38 :
On transpose au virtuel ce qui existe déjà dans le réel: la facture à la tête du client! Innovation ou régression numérique? A vous d'en juger...
a écrit le 31/07/2013 à 11:45 :
Effectivement aucune reconnaissance biométrique n'est fiable à 100%. En particulier la reconnaissance faciale , par contre la lecture de l'iris (un méga programme est en cours actuellement en chine)....mais en dehors des problèmes techniques le monde que l'on est en train de créer fait peur pour les raisons suivantes: il n'y a pas de base de données qui ne puisse être corrompue , il n'y a pas de système qui en puisse être attaqué et modifié (dans les deux cas c'est à vous de prouver que la machine se trompe ), tous les dictateurs (mais aussi pour raison d'état les "bonnes" démocraties) du monde rêvent d'avoir sur ordinateur absolument tout sur vous et pourraient l'utiliser contre vous (opposant politique, presse, ...pas de limite de quantité ni de frontière). 1984 a côté c'est du comte de fée!
a écrit le 31/07/2013 à 9:26 :
Il suffit d'avoir une bonne photo du titulaire du compte?
(ou lui couper la tête)
a écrit le 31/07/2013 à 8:17 :
Ah si seulement la reconnaissance des visages pouvait etre fiable a 100%. Et si seulement l'apparence des gens ne pouvais pas etre changee. Technologie sans avenir, a part dans les films d'Hollywood.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :