Ces robots qui vont changer votre vie

 |   |  2279  mots
Les robots humanoïdes représentent un marché mondial que le cabinet Reports nReports évalue à 320 millions de dollars pour 2017 avec une projection à 4 milliards d'ici 2023.
Les robots humanoïdes représentent un marché mondial que le cabinet Reports nReports évalue à 320 millions de dollars pour 2017 avec une projection à 4 milliards d'ici 2023. (Crédits : Reuters)
DOSSIER. Au bureau, dans les écoles, dans les magasins, en ville, à la maison, l'intelligence artificielle et les robots investissent peu à peu toutes les sphères de la vie privée et professionnelle.

Au New York Stock Exchange (NYSE), chaque jour la séance de trading démarre et se clôture avec la traditionnelle sonnerie de quatre cloches. Appuyer sur le bouton qui les commande est un honneur accordé à certaines personnalités. Le 17 octobre dernier, le « Guest Ringer » fut le cobot [robot collaboratif, ndlr] UR5e d'Universal Robots. En ce moment, au Printemps Haussmann, à Paris, le cobot YuMi d'ABB dédicace jusqu'en décembre les cartes postales que lui tendent les visiteurs. À New York, le studio de design Breakfast robotise des centaines de modules pour constituer un mur mouvant qui exprime des émotions artistiques. De quoi définitivement ringardiser tous les murs en parpaing ou en briques !

À la maison, à l'école, au bureau, dans les magasins, les transports, l'espace urbain... l'intelligence artificielle et la robotique de service investissent tous les secteurs d'activité, toutes les sphères de la vie privée, professionnelle ou citoyenne, avec un rythme d'adoption encore jamais vu. Selon Statista, ce marché devrait générer d'ici à 2030 un chiffre d'affaires cumulé de 563,2 milliards de dollars dans le monde.

Attraction marketing ou récolte de données ?

Les robots...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2019 à 17:32 :
L’hôtel japonais proche de Nagasaki, qui avait ouvert il y a 4 ans avec 80 robots pour 10 humains et qui avait plafonné avec 243 robots pour 8 humains a fait un spectaculaire retour en arrière en envoyant à la casse la moitié de sa servilité motorisée.

Les robots ne savent toujours pas faire un lit correctement après 4 ans de formation. Ils n'atteignent plus les chambres à la moindre déclivité, confondent les ronflements des dormeurs avec un appel au secours, sont incapables d'orienter les clients et ne peuvent même pas nettoyer les toilettes parce que l'eau et l'électronique ne font pas bon ménage, si j'ose écrire.

Finalement la direction a redécouvert qu'un humain même pas doué peut faire cent fois plus et s'avère beaucoup plus rentable.
Mon avis est que ce ne sont que les premiers d'une longue liste de déçus de l'IA et de la robotisation à outrance.
a écrit le 15/02/2019 à 13:21 :
Merci de me présenter enfin une intelligence artificielle svp. Parlez au moins de "recherche" sur l'intelligence artificielle alors que déjà pourtant rien que ça j'en suis loin d'être sûr.

Les outils de productions des actionnaires milliardaires découvrent... l'informatique et la programmation.

Au secours.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :