Le co-fondateur de Google investit 100 millions de dollars dans des voitures volantes

Larry Page (un ces co-fondateurs de Google), investit depuis 2010 dans l'entreprise Zee.Aero qui essaie de créer des voitures volantes.
D'autres entreprises comme Terrafugia sont aussi dans la course à la construction d'une voiture volante.
D'autres entreprises comme Terrafugia sont aussi dans la course à la construction d'une voiture volante. (Crédits : Reuters)

La voiture volante, qui n'est aujourd'hui que fantasme ou invention cinématographique (Retour vers le futur, James Bond..), attire plus que jamais de grands investisseurs. Et quand il s'agit d'innovation, le géant Google n'est jamais bien loin.

Larry Page voulait garder l'information secrète, mais Bloomberg a révélé que le co-fondateur de Google avait personnellement investit 100 millions de dollars dans l'entreprise Zee.Aero qui indique sur son site internet "développer une nouvelle forme révolutionnaire de transport".

Il se fait appeler GUS

En 2013, l'entreprise Zee.Aero s'établit à deux pas du siège de Google à Mountain View (Californie). Si Google niait tout lien avec Zee.Aero, c'est parce que Larry Page souhaitait investir secrètement. Selon Bloomberg, les employés avaient même reçu des instructions et des conseils pour réussir à contourner les questions des journalistes.

"The Guy UpStairs" (GUS) ou le mec à l'étage en français, tel est le surnom de Larry Page. Et pour cause, l'entrepreneur avait rapidement pris ses marques et s'était installé une chambre au-dessus des bureaux de la compagnie. L'entreprise Zee Aero, qui compte 150 employés s'avère donc être la propriété personnelle de Larry Page.

En parallèle, l'homme d'affaires avait également investit dans une autre entreprise, Kitty Hawk qui travaille, elle aussi, depuis un an à l'élaboration de voitures volantes.

La complexité du design

Selon trois anciens employés de Zee.Aero, le design de la voiture futuriste demeure la plus grande difficulté. L'idée des ingénieurs serait de pouvoir faire décoller et atterrir verticalement le véhicule grâce à de multiples petits moteurs électriques. Les ingénieurs ont longtemps travaillé sur un prototype dont la taille s'est avérée trop petite, ne permettant pas de faire rentrer une personne à l'intérieur.

En janvier 2015, Eric Allison est devenu le nouveau directeur général de Zee.Aero et les ingénieurs ont commencé à travailler sur un design plus conventionnel dont le prototype serait sur le point d'être testé en Californie, à l'aéroport d'Hollister, rapporte Bloomberg. Faire voler sa voiture devient peu à peu un projet envisageable.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 11/06/2016 à 11:46
Signaler
Et nous , on se penche sur la loi connerie et l'euro de football !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.