Locations de courte durée sur Airbnb : Hostmaker séduit les investisseurs

 |   |  448  mots
Depuis décembre 2014, 80.000 personnes ont séjourné dans des appartements gérés par l'entreprise, générant un volume d'affaires de 12 millions d'euros.
Depuis décembre 2014, 80.000 personnes ont séjourné dans des appartements gérés par l'entreprise, générant un volume d'affaires de 12 millions d'euros. (Crédits : Capture Hostmaker.co)
Le service de conciergerie pour les locations de courte durée vient de boucler un nouveau tour de table de 6 millions d’euros, mené par le fonds parisien de capital-risque Ventech (Vestiaire Collective, Helpling) et son principal investisseur DN Capital (Shazam, Purplebricks et Happn notamment).

Dans le secteur du tourisme, les services clef en main ne manquent pas d'avenir. En témoignent les nombreux investisseurs qui placent quelques billes dans les startups les plus innovantes en la matière et le rachat de OneFineStay par Accor Hotel. Le sur-mesure est d'ailleurs le maître-mot de toutes les offres de services de l'économie numérique. Et c'est le créneau sur lequel a misé Nakul Sharma, lui-même professionnel de l'hôtellerie et hôte Airbnb, en décidant de fonder le service de conciergerie de luxe Hostmaker en 2014. De la prise de photographies pour la rédaction de l'annonce à la gestion des réservations, en passant par l'optimisation des revenus, l'accueil des voyageurs, ainsi que les services de ménage, de linge, et petite maintenance, la jeune pousse offre une prise en charge globale des locations de courte durée, grâce aux différentes plateformes Airbnb, Booking, etc. moyennant une commission comprise entre 18 et 22%. C'est un peu l'équivalent de ce que propose la startup Hostnfly, mais sur un segment beaucoup plus haut de gamme, et sans un revenu systématiquement garanti.

9 millions d'euros levés

Hostmaker vient de boucler un nouveau tour de table de 6 millions d'euros, menée par le fonds parisien de capital-risque Ventech (Vestiaire Collective, Helpling) et son principal investisseur DN Capital (Shazam, Purplebricks et Happn notamment). Cette dernière levée de fonds porte son financement total à 9 millions d'euros, "un montant total supérieur à tous ses concurrents dans le secteur de la gestion de locations de courte durée en Europe", assure Mélanie Lyon Lynch, la DG France de l'entreprise présente à Londres, Rome et Barcelone. Elle poursuit :

"Ces fonds vont permettre à Hostmaker de renforcer sa position de leader sur ses marchés-clés que constituent Londres, Paris, Rome et Barcelone, quatre des marchés les plus importants d'Airbnb. Nous allons également poursuivre le développement de nos outils technologiques, en particulier les algorithmes de prix, basés sur le yield management."

Pour l'heure, Hostmaker accompagne plus de 1.000 hôtes dans ces quatre métropoles, où plus de 100.000 propriétés sont proposées par Airbnb. Depuis décembre 2014, 80.000 personnes ont séjourné dans des appartements gérés par l'entreprise, générant un volume d'affaires de 12 millions d'euros. En 2016, Hostmaker a été classée 20ème parmi les 100 premières startups britanniques et comme l'une des dix entreprises britanniques les plus prometteuses d'après Forbes. A Paris, la jeune pousse, qui salarie 25 personnes, propose 150 appartements. L'objectif étant d'en compter 450 d'ici la fin de l'année. Et dans ce cas, de recruter une trentaine de personnes afin de maîtriser efficacement la logistique nécessaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :