Pourquoi Pepsico lance le Pepsi Phone

 |   |  297  mots
Le grand rival de Coca Cola va bientôt avoir un smartphone à son effigie en Chine.
Le grand rival de Coca Cola va bientôt avoir un smartphone à son effigie en Chine. (Crédits : Capture d'écran Twitter)
Le groupe agroalimentaire a confirmé le lancement prochain d'un smartphone de moyenne gamme baptisé "Pepsi P1", aux couleurs de sa marque fétiche, rivale du géant Coca Cola.

Une canette à la main, un téléphone dans l'autre. Sur chacun des deux objets, bien visible, le célèbre logo bleu-blanc-rouge de Pepsi. Cette image un peu déconcertante pourrait bientôt devenir réalité. Le groupe agroalimentaire Pepsico vient en effet de confirmer le lancement, le 20 octobre prochain, de son tout premier... smartphone. Le "Pepsi P1" sera commercialisé en Chine, et c'est sur le réseau social Weibo que l'information a d'abord filtré, le weekend dernier, avant d'être confirmée par la branche chinoise de la firme lundi.

capture pepsi

Si la marque n'a pas encore donné de précisions quant aux caractéristiques techniques du futur "Pepsi P1", les blogs et les sites spécialisés qui avaient anticipé l'annonce s'accordent pour dire qu'il s'agit d'un smartphone de moyenne gamme, doté d'un système Android 5.1 et qui pourrait coûter dans les 200 dollars.

Une diversification pour le marketing

"Disponible exclusivement en Chine, cette initiative s'inscrit dans une série de lancement de produits Pepsi sous licence dans le monde, dont des vêtements et accessoires", a indiqué une porte-parole de la marque en Chine. Pepsico n'a aucunement l'intention de se lancer dans la fabrication de téléphones mobiles, a-t-elle précisé à Reuters, ne révélant toutefois pas le nom du partenaire choisi pour développer le "Pepsi P1".

Pour Pepsico, une telle opération permet de rendre plus visible et plus attractive sa marque phare, Pepsi, notamment auprès des générations "connectées". Une stratégie déjà éprouvée par le passé, lorsque la marque avait lancé des casques audio en partenariat avec Bang & Olufsen, en 2014, ou prêté son image au créateur de smartphone chinois Oppo, pour une édition limitée de son exemplaire Android N1.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :