Prix 10.000 startups 2020 : découvrez les finalistes dans la catégorie "Data & IA"

 |  | 950 mots
Découvrez les finalistes dans la catégorie Data & IA de la saison 8 du prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune.
Découvrez les finalistes dans la catégorie "Data & IA" de la saison 8 du prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune. (Crédits : DR)
Au terme d'un tour de France d'un mois réalisé pré-confinement, La Tribune et son jury d'experts de l'innovation (BNP Paribas, Enedis, WeHealth Digital Medicine, Bpifrance, Business France) ont désigné les 8 finalistes régionaux dans la catégorie "Data & IA" du prix 10.000 startups pour changer le monde 2020. Qui sera le grand gagnant national ? Découvrez Aum Biosync, Azur Drones, Cartesiam, Etiseo, Logiroad, Meersens, Packet AI et Paprwork. Résultats le lundi 7 septembre.

Puisque l'innovation bouillonne partout en France, La Tribune s'engage depuis 8 ans à repérer et à mettre en avant toute la diversité de l'entrepreneuriat made in France. Après un lancement exceptionnel au CES de Las Vegas en janvier dernier, notre jury d'experts et de journalistes a réalisé un tour de France de l'innovation dans 8 métropoles (Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Paris), en janvier et en février, à la recherche des entrepreneur(e)s qui changent le monde.

Dans chaque ville, un lauréat régional a été primé dans chacune des six catégories qui incarnent les plus grands défis du XXIè siècle : l'industrie du futur ; l'environnement et l'énergie ; la santé ; les innovations d'usage (smart tech) ; l'exploitation du trésor des données (data & IA) ; et une dernière catégorie, Start, pour les projets naissants dans tous les domaines. 47 lauréats régionaux ont été désignés, mais il n'y aura que 7 grands gagnants nationaux, un par catégorie, ainsi qu'un prix coup de cœur. Qui succédera à nos anciens lauréats Doctolib, ManoMano, Dataiku, iAdvize, Shadow by Blade, Argolight ou encore Golem.ai ?

Inscrivez-vous pour assister virtuellement à la cérémonie de remise des prix, en direct depuis le plateau TV de La Tribune, le lundi 7 septembre à 12h30 en présence de Cédric O, secrétaire d'Etat à la Transition numérique et aux communications électroniques, et Kat Borlongan, directrice de la Mission French Tech !

Inscrivez-vous également aux débats de La Rentrée de la Tech, des table-rondes à Paris le 7 septembre et dans les 12 autres métropoles French Tech jusqu'au 18 septembre, sur les enjeux de l'écosystème tech post-Covid, en direct sur le site latribune.frDécouvrez le programme.

Découvrez les 8 finalistes 2020 dans la catégorie Data & IA :

  • Aum Biosync, l'intelligence artificielle au service des pompiers / Mâcon

Représenté par Marc Riedel, 40 ans, CEO.

Véritable aide à la décision grâce à l'intelligence artificielle et à l'analyse de données circadiennes, le logiciel Opteam assiste la caserne des pompiers et demain toutes les professions qui fonctionnent avec des horaires décalés, dans le calcul de la répartition idéale des hommes et des engins. L'objectif : optimiser la couverture opérationnelle et les délais de départ du service incendie, en tenant compte des facteurs "humains" comme la fatigue des équipes. Ou quand les biosciences et l'intelligence artificielle se mettent au service des pompiers.

  • Azur Drones, le drone de surveillance européen / Bordeaux

Représenté par Jean-Marc Crépin, 52 ans, CEO.

Actuellement l'un des leaders mondiaux du drone autonome de surveillance, Azur Drones a développé le système Skeyetech, une solution brevetée de drone sans télépilote grâce à l'intelligence artificielle, pour diminuer les risques de sécurité sur les sites sensibles. Il est actuellement le premier et unique drone autonome homologué en Europe.

  • Cartesiam, quand les objets connectés deviennent intelligents / Toulon

Représenté par Joël Rubino, 60 ans, CEO et cofondateur.

Cartesiam rend intelligentes les micropuces présentes dans tous les objets connectés, et permet d'en exploiter les données dans un environnement fermé et sécurisé, en "edge computing".

  • Etiseo, l'optimisation du référencement naturel / Montpellier

Représenté par Emilie Espona, 29 ans, PDG.

La pépite montpelliéraine développe Anopseo, une plateforme d'intelligence artificielle dans le référencement naturel. L'outil permet d'étudier les tendances de référencement naturel futures liées à une activité précise, de réaliser des prédictions de mots-clés et de se laisser guider par une intelligence artificielle pour se positionner en première position sur Google.

  • Logiroad, le logiciel de la maintenance prédictive des routes / Nantes

Représenté par Yann Goyat, 44 ans, président.

La startup bretonne commercialise un logiciel d'aide à la décision dans le domaine de l'entretien et de l'exploitation des réseaux routiers. Acteur de la smart city, Logiroad cartographie l'état de la route et le trafic routier, ce qui permet aux services voiries des collectivités de savoir où et quand faire les travaux, qui circule sur leurs réseaux, et réaliser de la maintenance prédictive des routes.

  • Meersens, l'IA qui anticipe les risques environnementaux et sanitaires / Lyon

Représenté par Morane Rey-Huet, 42 ans, cofondateur et CEO.

Meersens agrège et modélise les data environnementales mondiales (qualité de l'eau, de l'air, ondes, UV...) et les met à la disposition des collectivités et des pouvoirs publics pour identifier, mesurer et maîtriser les risques environnementaux et sanitaires sur la qualité de vie et la santé des citadins.

  • Packet AI réduit le coût des incidents informatiques / Paris

Représenté par Hardik Thakkar, 34 ans, cofondateur et CEO.

Packet AI vend aux grands groupes une intelligence artificielle qui permet de prédire les incidents informatiques dans les entreprises et de réduire leur coût jusqu'à 70%. Son module de détection des anomalies, à la base de sa technologie prédictive, est le fruit de plusieurs années de R&D.

  • Paprwork, la collecte de documents simplifiée pour les entreprises / Lille

Représenté par Antonia Bova, 33 ans, cofondatrice et CEO.

La pépite lilloise automatise la création de dossiers clients pour les entreprises, une tâche administrative chronophage, grâce à une application qui permet au client de fournir facilement et sur tous les supports ses pièces justificatives, qui le relance de manière automatique, et qui prévient le professionnel une fois le dossier constitué. Paprwork cible notamment les professions juridiques et financières.

Qui sera le grand gagnant 2020 dans la catégorie "Data & IA" ? Découvrez les résultats le 7 septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :