Prix #10000startups 2021 : découvrez les gagnants de Bordeaux et sa région !

 |  | 997 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : DR)
Le Prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune, a récompensé à Bordeaux six startups de la région Nouvelle-Aquitaine. Wave Bumper, Fieldbox.ai, Dipongo, Pollen Robotics, Lucine et Ecopresto se qualifient pour la grande finale parisienne, qui se tiendra le 15 mars.

Après Lyon et Marseille la semaine dernière, ainsi que Toulouse jeudi, le tour de France de l'innovation du concours 10.000 startups pour changer le monde 2021, organisé par La Tribune, s'est arrêté à Bordeaux ce vendredi 5 février. Le principe : couronner une startup dans chacune des six catégories Environnement & Energie, Industrie du futur, Data & IA, Smart tech (innovations d'usage), Santé et Start (pépites en phase d'amorçage). Vingt-et-une startups de la région Nouvelle-Aquitaine sont venues pitcher leur innovation devant un jury de professionnels. En plus de La Tribune se trouvaient nos partenaires BNP Paribas, la Mission French Tech, Bpifrance, Business France et le cabinet de conseil en propriété intellectuelle Germain Maureau. L'incubateur et espace de coworking bordelais Hemera était également membre du jury.

Les lauréats représenteront leur région lors de la grande finale qui se tiendra à Paris le 15 mars, face aux vainqueurs de leur catégorie issus des autres étapes régionales à Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes, Paris, Strasbourg et Lille. Les gagnants nationaux seront révélés lors d'une cérémonie qui se tiendra le 29 mars au Grand Rex, toujours dans la capitale. En plus des six prix -un par catégorie-, le jury national remettra également un prix Coup de cœur, un prix Impact (tous deux parmi les lauréats régionaux non primés dans les six catégories), ainsi qu'un prix spécial Outre-Mer, récompensant une startup issue de La Réunion ou de Guadeloupe.

Lire aussi : Prix #10000startups 2021 : découvrez les gagnants de Toulouse et Montpellier !

Dans la catégorie Environnement & Energie, le lauréat est Romain Chapron, le CEO de 43 ans de Wave Bumper. La pépite de Bayonne apporte une solution aux milliers de communes littorales exposées, comme Biarritz, à un risque accru de submersion marine dû à l'élévation du niveau de la mer et à l'augmentation des tempêtes. Wave Bumper a donc conçu un système unique de digues amovibles destiné à protéger les zones littorales des aléas océaniques, tout en respectant l'écologie du site d'implantation. Sa technologie brevetée déflecte l'énergie de la vague et la renvoie vers l'océan afin d'atténuer l'impact de la vague suivante. Grâce aux données récoltées, la startup développe un outil d'aide à la décision pour les collectivités afin de faciliter leurs décisions d'aménagement du littoral.

Dans la catégorie Industrie du futur, le vainqueur est Peter Von Campe, le CEO de 33 ans de Fieldbox.ai. La startup bordelaise est spécialisée dans la concrétisation de l'intelligence artificielle dans l'industrie 4.0, afin d'optimiser le fonctionnement des machines et des opérations. En forte croissance, FieldBox.ai a vu ses effectifs doubler tous les ans jusqu'à atteindre 100 employés cette année. Aujourd'hui, plus de 100 algorithmes sont en production dans des opérations industrielles sur 5 continents.

Lire aussi : Prix #10000startups 2021 : découvrez les gagnants de Marseille et sa région

Dans la catégorie Data & IA, le jury a récompensé Matthieu Lapeyre, le CEO de 33 ans de Pollen Robotics. Cette entreprise bordelaise permet d'accélérer l'émergence de la robotique de service avec Reachy, un robot « made in France » capable d'interagir avec son environnement et conçu pour le service et l'assistance aux humains. Le client reçoit son robot prêt à l'emploi en 15 jours et doit simplement ensuite développer ou co-développer les applications nécessaires sur la plateforme Reachy, disponible en open-source. Ainsi, l'accès à la plateforme permet aux développeurs et aux chercheurs du monde entier de créer les applications collaboratives de demain. La startup conçoit aussi des robots humanoïdes capables d'interagir avec leur environnement pour des marques.

Dans la catégorie Smart tech (innovations d'usage), la gagnante est Marion Peret, la cofondatrice de 31 ans de Dipongo. Cette edtech bordelaise a créé la première application de création d'histoires personnalisées mêlant mondes réel et virtuel. Partant du principe que les outils numériques sont inévitables mais peuvent être maîtrisés, Dipongo met à disposition des parents une application ludo-éducative mobile, pour permettre aux enfants de développer leur créativité et leur imagination, à travers des histoires fantastiques qui leur permettent de dessiner, créer et modeler pour influer sur le récit.

Lire aussi : Prix #10000startups 2021 : découvrez les lauréats de Lyon et sa région !

Dans la catégorie Santé, le jury a primé Maryne Cotty-Eslous, la CEO de 31 ans de Lucine. Cette medtech bordelaise est spécialisée dans la thérapie numérique (DTx), grâce à une outil capable de mesurer, d'analyser et de soulager la douleur chronique. Sa première innovation est de pouvoir poser un diagnostic précis sur un ressenti douloureux qui est subjectif, en utilisant la reconnaissance faciale. Sa deuxième innovation réside dans ses solutions thérapeutiques numériques et personnalisées, sans effet secondaire ni accoutumance, pouvant soulager les patients aussi efficacement qu'un traitement pharmacologique. Enfin, Lucine est la première solution numérique DTx à construire un niveau de preuve scientifique et médicale équivalent à une molécule, alors que les douleurs chroniques touchent 12 millions de Français mais que seulement 3% d'entre eux disposent d'un traitement efficace. Lucine a levé 5,5 millions d'euros en novembre dernier.

Et enfin, dans la catégorie Start, la lauréate est Marion Gravier, la cofondatrice e 27 ans de Ecopresto. La startup bordelaise est une marketplace dédiée aux professionnels, qui ne propose que des produits de fabrication 100% française et éco-responsables, et qui met en avant des marques encore peu diffusées sur le marché. Sa plateforme simplifie le processus d'achat des commerçants et connecte les jeunes marques éthiques, françaises et engagées avec les entreprises qui leur ressemblent.

Pour davantage d'informations sur le concours, visitez le site.

Lire aussi : Prix #10000 startups de La Tribune : découvrez les gagnants 2020 !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :