Groupon dépose sa demande d'introduction en Bourse

 |   |  486  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le site en ligne de bons de réductions entend lever jusqu'à 750 millions de dollars. Au premier trimestre, il a accusé une perte de 147 millions de dollars.

Groupon, le site en ligne de bons de réductions, a annoncé jeudi avoir déposé une demande d'introduction en Bourse, surfant sur la vague du succès des réseaux sociaux.

Ce document n'indique ni le nombre d'actions qui seront mises sur le marché, ni le cours indicatif, ni le marché sur lequel elles seront cotées. En revanche, le code de cotation est connu. Ce sera "GRPN." Le groupe indique qu'il entend lever jusqu'à 750 millions de dollars (plus de 500 millions d'euros), mais indique que ce chiffre est provisoire et pourrait être modifié.

Co-fondée en novembre 2008 par Andrew Mason, un jeune entrepreneur impéteux ayant fait des études musicales à l'université de Northwestern, Groupon offre à ses membres des coupons de réduction les plus divers : repas au restaurant, excursions. La partie "group" de Groupon rappelle que ces options ne sont en principe activées que si un certain nombre de personnes s'engagent.

Groupon gagne sa vie en obtenant une commission de 30% à 50% des commerçants fournissant les offres. Le groupe revendique 83,1 millions d'abonnés dans 43 pays au 1er juin 2011.

Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 644,7 millions de dollars, un bénéfice brut de 270 millions de dollars et une perte nette part du groupe de 146,5 millions en raison d'importantes dépenses engagées pour son développement, tant pour le recrutement de clients que pour faire signer de nouveaux commerçants.

En 2010, le document fait mention d'un chiffre d'affaires de 713,4 millions, d'un résultat brut positif de 280 millions et d'une perte nette de 456,3 millions.

On parle souvent de valorisations à plusieurs milliards de dollars pour les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, sans que ces prix puissent être étayés.

"Comme toute entreprise dans un secteur qui n'existe que depuis 30 mois seulement, le chemin du succès aura des hauts et des bas, des moments d'éclats et des moments de pure bêtise", a déclaré Andrew Mason, qui occupe les fonctions de directeur général de Groupon, dans une lettre à ses futurs actionnaires jointe au dossier d'introduction en Bourse.

En avril, une source avait indiqué à Reuters que Groupon pourrait lever jusqu'à un milliard de dollars, ce qui aurait valorisé la société à 15 à 20 milliards de dollars.

"Groupon a eu beaucoup de succès à ses débuts, mais le modèle d'achat du groupe (...) est en train d'être copié", commente Colin Gillis, un analyste chez BCG Partners. Il cite par exemple le réseau LivingSocial.

LinkedIn, le réseau social dédié aux professionnels, a fait une entrée en fanfare mi-mai à la Bourse de New York. L'action avait plus que doublé pour son premier jour de Bourse, finissant à 94,25 dollars, en hausse de 109,4%. Le prix d'introduction avait été fixé à 45 dollars. Elle a fini jeudi à 78,63 dollars.

Les banques chargées de l'introduction en Bourse de Groupon sont Morgan Stanley, Goldman Sachs et Credit Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2011 à 13:16 :
imaginez quand facebook rentrera en bourse ... grosse bulle !!
a écrit le 05/06/2011 à 19:00 :
oui mais attention au retour et plaintes pour escroquerie de deals fortement bradé et qui ne valent pas le prix fort !! encore un bon moyen de ce faire de l 'argent groupon sur le dos des petits porteurs !!
a écrit le 04/06/2011 à 8:37 :
Malheureusement il y aura tres peu d actions
a écrit le 03/06/2011 à 11:51 :
j'avais raté la dernière bulle de l'or, mais j'avais bien profité de 2 précédentes. Celle là je vais me la faire daredare avant de la refiler bien vite à des gogos. Vive la bourse.
a écrit le 03/06/2011 à 10:33 :
Cool, la bulle internet est de retour. Plus dure sera la chue. Je vais me gaver comme en 2000-2001!!!
a écrit le 03/06/2011 à 8:24 :
la bulle internet
avec la multiplication des introductions des sociétés internet dont les modèles économiques sont plus ou moins solides, la bulle ne tardera pas à exploser.
a écrit le 03/06/2011 à 7:54 :
En terme de Timing, Groupon ne peut pas rever mieux pour une introduction en bourse. La progression du titre LinkedIn lors du premier jour de cotation , a démontré l'attrait actuel du modèle "Social Network" pour les investisseurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :