Comment Google a été le premier à reconnaître officiellement le nouveau régime libyen

 |   |  286  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le géant américain aurait-il lui aussi des opinions politiques? Lundi, alors que chaque gouvernement reconnaissait à tour de rôle le gouvernement rebelle comme nouvel interlocuteur officiel pour la Libye, "Google Map" avait déjà modifié certains lieux de Tripoli. Google a-t-il le droit de faire de la géopolitique ? Donnez votre avis.

Dimanche soir, les rebelles prenaient peu à peu le contrôle des rues de Tripoli. Le gouvernement du colonel Kadhafi n'était toutefois pas encore tombé, du moins pas officiellement. Les différents gouvernements n'avaient d'ailleurs pas encore reconnu le conseil national de transition (CNT). Ce n'est qu'à 15h50 le lundi que Tunis et Le Caire ont reconnu la victoire des rebelles et le nouveau régime de Libye. Lundi soir, c'était au tour du Maroc. Alors que la Russie a attendu mercredi matin et à la condition que les rebelles "parviennent à unifier le pays". Et aucun signe de Pékin jusqu'à présent...

Loin des problèmes diplomatiques, Google, n'a pas attendu tout ce temps. Dès dimanche soir, le service de cartographie "Google map" a acté le fait que les rebelles avaient rebaptisé une place du centre de Tripoli "place des martyrs". C'était le colonel Kadhafi qui avait bapitsé cet endroit la "place verte" lors de son accession au pouvoir. Comme le souligne le site Numerama qui a repéré ce changement, on est peu habitué à voir ce genre de geste politique de la part d'une multinationale.

Ce changement dans Google Map a fait réagir plusieurs dizaines d'internautes. Dont des libyens, qui ont salué ce soutien de la part de la multinationale américaine. Alors que d'autres s'offusquent que Google fasse "de la propagande" (lire tous les avis)

Par ailleurs, selon un autre internaute, Googlae ne "reconnaît" pas officiellement le Sud Soudan qui existe depuis plusieurs semaines mais qui n'est toujours ps indiqué dans Google Map.

Et vous ? Pensez-vous que Google ait le droit de faire de la géopolitique ? Devrait-il attendre une reconnaissance "officielle" de l'ONU par exemple ? Donnez votre avis

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2011 à 9:44 :
Qui a dit que Google devait être neutre et à quel titre ? C'est pas un manuel de géographie (bien qu'ils soient eux aussi rapidement périmés) c'est une multinationale privée.
a écrit le 26/08/2011 à 10:15 :
en effet, une très grande entreprise qui pèse des milliards commet un acte illégal et facheux pour sa renommée, son PDG devrait s'expliquer et s'excuser auprès des lybiens (victimes de cet acte) et des usagers de google manipulés et induits en erreur.
a écrit le 26/08/2011 à 7:18 :
S'ils faisaient la même chose dans la région d?Israël... Ils se feraient atomisés...
a écrit le 25/08/2011 à 7:51 :
Google n'ont pas à modifier des cartes sans que les choses soient officielles,
google manipule l'information, personnellement google maps à de moins en moins de crédibilité à mes yeux
a écrit le 25/08/2011 à 7:46 :
Je trouve que google n'a pas le droit d'anticiper les choses et surtout que rien n'a été déclaré officiellement, c'est une guerre médiatique sans précédant, je ne comprends pas comment google peut faire de la geopolitique, ça rend google l'information google maps moins crédible. On voit qu'il y' a une vraie manipulation de l'information.
a écrit le 25/08/2011 à 6:54 :
Si Google s'implique dans un pays où la guerre n'est pas terminée, pourquoi ne l'a-t-il pas fait pour reconnaître le Sud-Soudan?
a écrit le 24/08/2011 à 17:23 :
C'est la France qui a reconnu le premier le nouveau gouvernement Libyen, il y a plusieurs mois. Cet article est infondé.
a écrit le 24/08/2011 à 12:23 :
Google fait déjà dans la politique. en tant que marocain, je constate qu'il divise la carte du maroc ce qui contraire à la réalisté. google soutient ainsi le polisario qui réclame l?indépendance du sud maroc et qui est financé et armé par l'algérie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :