Montebourg : "taxer les FAI pour financer la création"

 |  | 130 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Interviewé par la Tribune, le candidat à la primaire socialiste se déclare pour un aménagement de l'Hadopi contre la licence globale.

« Je m'étais abstenu sur Hadopi car je considérais que nous avions besoin de protéger nos créateurs. Et aujourd'hui, je ne suis pas pour la suppression de toute mesure de régulation. Il faut un compromis entre Hadopi et le projet socialiste. Nous devons trouver un équilibre entre les intérêts des créateurs et la possibilité d'accéder aux produits culturels à un coût abordable. La licence globale me paraît insuffisante. Je suis pour un mécanisme de soutien à travers les profits considérables des fournisseurs d'accès Internet. Nous avons aussi besoin d'investissements publics dans le numérique. Le grand emprunt est une goutte d'eau. Il en faudrait un par an pour atteindre le montant nécessaire de 600 milliards d'euros en vingt ans. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2011 à 9:14 :
facile pour une entreprise de répercuter les taxes sur le prix client, nos politiques sont t'ils si bêtes ?
a quand la délocalisation des citoyens Français ? -> fini les taxes ajoutes car eux ne peuvent y échapper !
a écrit le 19/09/2011 à 14:58 :
On pourrait aussi taxer nos politiques de plus en plus nombreux tellement la place est bonne et sans vraiment une obligation de résultats.
Deux ou trois petits tours avant une élection et une fois élu c'est le petit train train jusqu'à la prochaine élection. Ils sont si peu débordé qu'ils peuvent avoir un ou deux autres jobs dans la politique bien sur
Réponse de le 20/09/2011 à 17:40 :
Sans oublier l'adage : Ministre un jour, Ministre toujours.
Ils ne sont pas prêt, non plus, à le remanier celui-la.
a écrit le 19/09/2011 à 9:43 :
Pourquoi un Socialiste ne parle toujours que Taxe et nouveau Impot , ce brave Elu peut il nous chiffrer ses indemnités et autres défraiements? ? ? ?
a écrit le 19/09/2011 à 6:29 :
Taxe sur FAI = TIPP de demain.
Internet est devenu incontournable dans la vie moderne, un besoin de base comme celui de se déplacer en auto. Prochaine vache à lait fiscale. Taxable et re-taxable à l'envi.
Réponse de le 19/09/2011 à 9:22 :
Vous avez raison, mais ça semble être la seule créativité des hommes politiques.
A une époque il y a eu le sel et les fenêtres.
Je suis près à parier que le jour où les voitures rouleront à l?électricité, il y aura 2 tarifs dont un avec une sorte de TIPP pour les recharges des véhicules.
Réponse de le 19/09/2011 à 10:06 :
J'ai envie de vous dire : merci pour ce commentaire des plus avisés ! C'est dingue de lire, chaque fois qu'un politicien s'exprime, un nouveau besoin de créer un impôt ! Après la TIPP, les taxes sur les cigarettes, sur le téléphone (personne ne se demande pourquoi l'Etat n'a jamais rien dit ou presque sur l'entente des 3 opérateurs ?? Parce que plus la facture est salée, plus il récupère de TVA...) et j'en passe, maintenant on va avoir droit à la taxe spéciale internet ! Dès qu'on gagne quelque chose d'un coté, on le perd de l'autre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :