Le modèle économique des réseaux sociaux ? Des pubs et des jeux

 |   |  305  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les sites communautaires auraient engrangé 10,3 milliards de dollars cette année, selon une étude du cabinet Gartner. Publicité, jeux en ligne et abonnements constituent la majeure partie de leurs revenus.

Les médias sociaux en ligne devraient enregistrer 10,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2011, soit 41% de plus que l?an dernier selon une étude du cabinet Gartner publiée ce mardi. Les enquêteurs de ce bureau d?analyse tablent sur près de 15 milliards de dollars l?an prochain et 29 milliards en 2015.

La publicité génère plus de la moitié des revenus des sites communautaires (5,5 milliards de dollars cette année). Les annonceurs ?alloueront un plus grand pourcentage de leur budget publicitaire aux sites de réseaux sociaux?, prévoit Neha Gupta analyste chez Gartner dans cette étude. Ce dernier ajoute qu?ils disposent désormais d'outils d?analyse permettant de ?dresser la carte des amis? des utilisateurs et d?utiliser ?leur commentaires, messages, photos et toutes leurs connexions sociales, les informations de leur profils et les médias associés?. De quoi cibler les publicités très précisément et les diffuser de façon virale.

3,2 milliards de dollars en jeux

Les jeux payants intégrés sur les sites, l'autre principale source de revenu, devraient quant à eux rapporter 3,2 milliards de dollars en 2011 et 4,5 milliards l?an prochain. Ces revenus se divisent entre ?portefeuilles virtuels? utilisés par les "gamers" et autorisations d?accès aux plates-formes pour des développeurs de jeux en ligne.

Enfin les accès ?premium? payants feraient gagner 236 millions de dollars cette année et 313 millions l?an prochain aux sites communautaires qui les proposent. C?est le cas par exemple de Viadeo en France et de Xing en Allemagne. La gratuité reste toutefois la norme.

Quelle que soit la source, les millions de personnes inscrites sur ces sites pourraient rapporter beaucoup plus. L?étude le précise bien : ?les acteurs du marché doivent construire de nouveaux modèles économiques" pour exploiter cette manne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :