Vente-privée.com : dix ans et bientôt 20 millions de clients

 |   |  427  mots
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie
Le site de vente de sur-stocks de marques à prix cassés génère plus de 1 milliard d'euros de volume d'affaires. En 2012, il s'étendra au secteur du voyage.

Jacques-Antoine Granjon s'est offert un petit plaisir. Pour les dix ans du site Vente-privée.com qu'il a fondé avec six associés en 2001, ce PDG fou d'art contemporain a décidé de diffuser un film publicitaire réalisé par Erwin Olaf, photographe réputé pour ses oeuvres provocatrices. Mais n'y voyez pas une entorse à la stratégie de communication du site qui, sans recours à la publicité, en dix années, a hissé son volume d'affaires à 1,1 milliard d'euros en vendant à prix cassés les sur-stocks de marques.

« Ce film ne sera diffusé qu'une fois, sur M6, ce mardi soir », précise le PDG. Depuis sa création, le site ne compte que sur le bouche-à-oreille et le parrainage pour se faire sa pub. En Europe, sa base de clientèle compte 15 millions de membres. « Elle grossit de 2,5 millions par an. Dans deux ans, elle sera de 20 millions de membres », assure à « La Tribune » Jacques-Antoine Granjon.

Le site s'appuie sur ce fichier pour construire son avenir en France (80 % de ses ventes). Il « monétise » désormais cette audience auprès des enseignes en leur proposant de vendre des bons à valoir dans leurs magasins. « C'est de la pure création de trafic », explique son PDG. Petit Bateau, Go Sport et Speedy y ont déjà eu recours. La méthode permet à Vente-privée de moins dépendre des fluctuations de stocks de ses fournisseurs.

Diversification

En période de crise, les Longchamp, Princesse Tam-Tam et autres Seiko ont tendance à moins produire de pièces pour réduire leurs risques. « Nous dépendons de cette matière première. Il nous faut développer des projets déconnectés de ces fluctuations », explique le PDG de Vente-privée.com. Parmi eux, figure la vente de billets de spectacles à -50 % qu'il vient de lancer. L'an prochain, Vente-privée.com franchira une autre étape en abordant de manière offensive la vente en ligne permanente de vols secs et séjours touristiques, en complément de ses ventes flash Marmara ou Promovacances. « Ce sera pour le premier semestre 2012 », indique Jacques-Antoine Granjon, persuadé qu'à terme ces services représenteront une part « très importante » de son activité.

Vente-privée.com poursuit aussi sa conquête du monde. Le Français est présent en Espagne, Italie, Belgique, Autriche, Angleterre, Pays-Bas et Allemagne. Il vient de se lancer aux États-Unis (voir ci-contre). Il s'apprête à entrer en Scandinavie, avec une version du site en anglais analogue à celle déjà exploitée aux Pays-Bas.

Découvrez les 10 start-up les mieux valorisées... dont Vente-privee.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2011 à 9:37 :
Les frais de port son prohibitifs. Peu d'intérêt.
Réponse de le 22/11/2011 à 15:42 :
Les frais de port sont ceux de la poste tout simplement
Réponse de le 23/11/2011 à 21:12 :
le site est bien, mais je trouve bien dommage de ne pas pouvoir cumulé plusieurs articles de marques différentes dans le même panier et de devoir à chaque fois validé une commande avec une seule marque d'article,de payer les frais de livraison et de refaire la même opération pour une autre commande chez une autre marque soit disant pour des raisons de logistique.
Désolé mais brandalley.fr y arrive trés bien et en plus sur leur site on choisi plein d'articles de marque différente dans un même panier et on ne paie qu'une fois les frais de livraison et le colis est expédié en 48h alors que chez vente privée il faut compter de 3 à 4 semaines avant d'être livré.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :