Et si l'entrée en Bourse de Facebook était imminente ?

L'embellie qui s'est installée sur les marchés financiers depuis le début de l'année doit certainement faire réfléchir les dirigeants de Facebook. Un article de notre partenaire belge l'Echo.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le site internet Facebook prépare son dossier d'entrée en Bourse et pourrait le déposer dès mercredi, affirmait vendredi le "Wall Street Journal", évoquant une valorisation comprise entre 75 et 100 milliards de dollars.

"Le jour exact" de cette étape préliminaire avant l'entrée en Bourse serait toujours en discussions, selon le quotidien financier, qui avançait par ailleurs que la banque d'affaires Morgan Stanley avait de bonnes chances de piloter l'opération, Goldman Sachs étant également pressentie pour jouer un rôle important.

Le 25 janvier l'agence Bloomberg avait indiqué que l'échange de titres du réseau social, qui revendique plus de 800 millions d'utilisateurs dans le monde, avait été suspendu sur les plateformes privées comme Second Market ou SharePost. Cela laissait supposer une décision prochaine sur l'introduction en Bourse.

Depuis plusieurs mois la rumeur court que Facebook, dont les dirigeants ont dit ouvertement qu'ils préparaient l'entrée en Bourse à une échéance non déterminée, pourrait mettre en vente pour quelque 10 milliards de dollars d'actions.

Ce serait l'une des plus grosses introductions en Bourse de tous les temps, vers le 6e rang aux Etats-Unis (derrière notamment celles de Visa et General Motors) et le 15e rang mondial, selon la société de recherche Renaissance Capital, spécialisée dans les entrées en Bourse. Ce serait de loin la plus grosse opération d'introduction en Bourse pour le secteur des hautes technologies.

"Ce sera le plus gros événement financier de l'année dans le monde de la high tech", avait indiqué fin 2011 Josh Bernoff, analyste chez Forrester Research.

Les analystes estiment que l'opération devrait être finalisée avant la fin de l'année.On sait que le réseau social a l'ambition de rejoindre la Bourse en 2012 pour ce qui sera la plus grosse IPO de ces dernières années. Le printemps est souvent la période évoquée pour donner le coup d'envoi de cette méga-souscription publique.

Prospectus

La bonne tenue des indices boursiers pourrait-elle précipiter le lancement de cette opération ? Etant donné la volatilité régnant sur les Bourses mondiales depuis de nombreux mois, une telle décision ne serait pas étonnante.

Mercredi, le bureau d'avocats de la firme dirigée par Mark Zuckerberg (photo) a décidé de suspendre la reconnaissance des transactions sur les titres Facebook effectuées sur des marchés privés. Les échanges peuvent toujours avoir lieu mais ils ne seront approuvés qu'à partir de lundi, précise le blog DealBook du New York Times.

Cette suspension a-t-elle été décrétée le temps que les banques d'affaires publient le prospectus d'IPO de Faceboook ? La diffusion d'un tel document constitue la première étape pour une entreprise qui souhaite ouvrir son capital.

On y trouve une foule d'informations qui doivent permettre aux investisseurs potentiels de se faire une idée précise de la santé financière de la société mais aussi de la façon dont elle gagne (ou compte gagner) de l'argent. Ce qui, dans le cas qui nous occupe, suscite beaucoup de curiosité.

Le prospectus nous renseignera également sur la valorisation de l'entreprise et devrait nous donner une fourchette de prix dans laquelle les actions seront proposées au public.

82 milliards de dollars

Mercredi, Sharepost, un marché privé où s'échange des actions Facebook a signalé une transaction portant sur 70.000 titres au prix unitaire de 34 dollars. A ce prix, Facebook vaut environ 82 milliards de dollars, a calculé DealBook.

Chez Apple, il suffirait d'un coup d'iPhone pour racheter Facebook et cela rien qu'avec le montant de ses économies (97 milliards de dollars) dévoilés hier lors de la publication de ses résultats trimestriels.

Pour retrouver cet article sur le site de l'Echo, cliquez ici

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 28/01/2012 à 18:26
Signaler
bonjour les pigeons, ceux qui auront gagné de l'argent et pas qu'un peu ce sont les fonds d'investissements et gros investisseurs privés avant l'introduction en bourse comme d'habitude j'allais dire et pire encore dans ce cas là. Et les pigeons sont ...

le 29/01/2012 à 11:44
Signaler
je n'y suis pas ! ... navrant pour ceux qui contestent les lois sur les ex renseignements généraux ... et qui affichent toute leur vie privée sur le net ! " à la mode le " blog" ... également les sites qui ...

à écrit le 28/01/2012 à 17:59
Signaler
coter du vent ?!

à écrit le 28/01/2012 à 14:35
Signaler
Un site français qui s'appel Quodding est entrain de récupérer une partie du marché de feu MegaUpload on dirait, mais sous une nouvelle forme, dans un réseau communautaire ! J'espère qu'ils ont vraiment prévu de tenir le coup car avec tout le monde q...

le 28/01/2012 à 18:28
Signaler
Merci pour l'information, je n'en avais jamais entendu parlé. Ça a l'air très puissant et très sympa!

le 29/01/2012 à 11:48
Signaler
si c'est français c'est cuit d'avance !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.