Yahoo va remercier 2.000 employés

 |   |  331  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le nouveau patron de Yahoo, Scott Thompson, fait le ménage. Afin de réduire les coûts, le géant de l'internet a annoncé ce mercredi le licenciement de quelque 2000 salariés. Objectif : reconquérir le cœur des annonceurs et redresser le chiffre d'affaires.

La rumeur courait depuis plusieurs semaines, Yahoo l'a confirmée ce mercredi : le géant de l?internet américain lance un plan de licenciements dans une logique de réduction des coûts et de réorientation de la stratégie de l?entreprise. Pour commencer, quelque 2.000 salariés seront remerciés, ce qui représente environ 14% des 14.100 personnes employées par Yahoo à la fin 2011. Ces licenciements devraient permettre à l?entreprise d?économiser environ 375 millions de dollars annuellement, a annoncé le groupe.

"Les actions d?aujourd?hui constituent un premier pas important vers un audacieux, nouveau Yahoo ? plus petit, plus souple, plus rentable et mieux armé pour innover aussi rapidement que nos clients et notre industrie le requièrent", a déclaré ce mercredi le directeur général Scott Thompson. Le nouveau patron de Yahoo, arrivé à la tête du groupe en janvier, souhaite "revenir au c?ur de l'activité". Son but : augmenter les profits pour récompenser les actionnaires et séduire de nouveau les annonceurs. Et il assume pour cela une politique agressive. Il faut dire que l?ancien président de PayPal a quitté le groupe eBay fort d?un bilan que nombre de dirigeants peuvent lui envier : sous sa houlette, le chiffre d?affaires du service du paiement en ligne a plus que doublé, et le nombre d?utilisateurs a grimpé en flèche pour atteindre quelque 100 millions.

Le challenge est de taille pour le successeur de Carol Bartz, remerciée pour avoir échoué à redresser le chiffre d'affaires. Ce dernier, en excluant les ventes confiées à des sites partenaires, a baissé de 1,17 milliard de dollars au quatrième trimestre. Les recettes de l?exercice actuel devraient atteindre entre 105 et 155 millions de dollars, a annoncé Yahoo, loin des 184,2 millions projetés par les analystes, selon les données collectées par l'agence Bloomberg. Le titre a lâché 5,9% sur un an et prenait moins d?1% ce mercredi à l?ouverture de la Bourse de New York à 15,30 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2012 à 19:50 :
De plus en plus le boulot se fait rare : bienvenu dans le monde impitoyable du chômage
a écrit le 04/04/2012 à 20:06 :
merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, merci, etc...M
a écrit le 04/04/2012 à 17:52 :
"remercier" : bonjour la novlangue !
licencier c'est le bon terme !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :