Internet... le meilleur ami de la crédulité et des rumeurs

Dommage collatéral de la massification de l'information : la Toile réactive bien des croyances archaïques... et des rumeurs.

2 mn

Reuters
Reuters (Crédits : Reuters)

En quoi les foules ont-elles foi ? Quelles sont leurs croyances ? Voici ce que se demandent les communicants et spécialistes en e-réputation lorsque, au quotidien, ils scrutent, décortiquent et alimentent en contenus la Toile et les médias sociaux. Pourquoi ? Parce que malgré la disponibilité de l'information offerte par le Net, la progression du niveau d'études et d'alphabétisation des foules, l'univers des croyances ne recule pas. Au contraire !

Professeur de sociologie à Paris-Diderot et auteur de L'Empire des croyances (Puf, 2003), Gérald Bronner constate que « le conspirationnisme ou les théories du complot séduisent de plus en plus de Français, sondage après sondage ». À la conférence Reputation War, mi-janvier à Paris, il a expliqué que les croyances technophobes ont ainsi tendance à se développer. Un exemple ?

« En 2005, 49 % des Français pensaient que vivre près d'une antennerelais était favorable au cancer, ce qui est faux. Mais en 2010, ils étaient 59 %... »

Les clés de la crédulité

Internet a un rôle clé dans le développement de cette crédulité, et s'impose comme un énorme catalyseur des croyances.

« Avec la massification de l'information, le Web réactualise de très anciennes façons de penser », poursuit Gérald Bronner.

Ainsi, si les individus cherchent spontanément à confirmer leurs propres croyances, ils ont maintenant bien plus de chance de trouver au moins une information qui ira dans leur sens. En outre, de fausses allégations sont parfois solidement enracinées grâce au lobbying de communautés très actives :

« Le marché de l'information n'a rien de démocratique. C'est la loi du plus fort, ou plutôt du plus motivé, qui s'exprime. »

De plus, le Net permet d'agréger des arguments, ce qui était impossible à faire par le passé.

« Certaines théories du complot s'appuient sur plus d'une centaine d'arguments à portée de clic, alors qu'avant, elles n'en comptaient qu'un ou deux, ce qui n'était guère convaincant. »

C'est pour cela que sur Internet, un vrai bras de fer s'est engagé entre ce qui est vrai et ce qui est faux mais apparaît comme vraisemblable. Or, pour Gérald Bronner, la partie n'est pas gagnée car « le vraisemblable, psychiquement moins coûteux que le vrai, l'emporte souvent ».

En définitive, comment les Français se positionnent-ils face à cet essor des rumeurs ? Selon un sondage d'OpinionWay réalisé en janvier pour la conférence Reputation War, ils sont certes 57 % à n'y accorder aucune crédibilité, mais 42 % d'entre eux jugent « qu'il n'y a pas de fumée sans feu ». Ou, en d'autres termes, que les rumeurs sont fondées.

Enfin, l'étude révèle un paradoxe de taille : aux yeux des Français, Internet constitue le support d'information le plus corrompu et relatant le plus de rumeurs - loin devant la télévision (20 %) ou les journaux (8 %). Pour autant, ils sont 72 % à... privilégier la Toile pour les vérifier.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 25/03/2014 à 14:02
Signaler
La télé est un bon ramassis de conn** dans son genre... Faire passer le net pour une source principalement corrompu c'est surtout parce que les puissants ne veulent pas que les individus communiquent entre eux et découvrent des supercheries ou autre...

à écrit le 25/03/2014 à 11:46
Signaler
terre-terre, c'est la latrines pour tous (c'est in..) gratuite,payante,sur abo,wi-fi,etc.etc.tout le monde se soulage......

à écrit le 25/03/2014 à 11:21
Signaler
Il faut faire le tri dans l'info. Net ou classique ça à toujours été le cas. Avant ça s'appelait propagande maintenant c'est des rumeurs. (conf. l'excellente émission de Marc Ferro : histoire parallèle, ou on ne peut que constater la masse hallucinan...

à écrit le 25/03/2014 à 6:52
Signaler
Sur les journalistes : les russes envahissent l'Ukraine !.! Ah bon ? il me semble pourtant qu'il existe un traité entre les deux pays qui autorise les russes à déployer plusieurs milliers (autour de 15000 à vérifier) près des point stratégiques rus...

à écrit le 25/03/2014 à 3:49
Signaler
cet article, diffusé sur Internet...

à écrit le 25/03/2014 à 0:33
Signaler
J'ai entendu et il semble que ça soit vrai, de source sûr, Flamby mange tous les jours de la viande de cheval, est ce vrai!

à écrit le 25/03/2014 à 0:10
Signaler
De l'époque où la théorie du complot islamiste était propagée matin midi et soir à la radio, à la télévision, dans les journaux papiers... Vous avez dit propagande? Je me souviens aussi des vilains "théoriciens de la conspiration" qui expliquaient d...

à écrit le 24/03/2014 à 23:42
Signaler
"Pour autant, ils sont 72 % à... privilégier la Toile pour les vérifier"... Pour vérifier que le Net est corrompu, il faut bien aller sur le Net. Je pense pour ma part que 100pour 100 de l'information est polluée, sinon corrompue. Toute information p...

le 25/03/2014 à 0:19
Signaler
Ils ne veulent pas que tu réfléchisses, réfléchir c'est douter, douter c'est remettre en cause le dogme. Il n'y a que très peu de place à la confrontation d'idées en place publique sans étiquetage ou jugement d'appartenance à un quelconque groupuscul...

à écrit le 24/03/2014 à 20:22
Signaler
Autrefois l'âne du village disait que telle chose était vraie car c'était écrit dans le journal. L'âne moderne dit la même chose, parce c'est écrit sur internet.L'âne est éternel.

à écrit le 24/03/2014 à 19:55
Signaler
Eh oui, l'école de la république devient une école qui dispense des croyances au lieu de développer le sens critique et des méthodes de recherche de la vérité scientifique ou philosophique. La science est tellement manipulée par les marchands ou les...

le 25/03/2014 à 8:59
Signaler
Nous avons créé la science pour prophétiser notre parole. Nul n'est sensé contredire notre expertise puisque nous avons défini la vérité. L'école est notre église et vos enfants nous seront fidèles. Qu'est-ce un pouvoir divin sinon celui de dominer l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.