La Corée du Nord coupée d'Internet pendant neuf heures d'affilée

 |   |  380  mots
Très peu de citoyens nord-coréens, sur les 24 millions qui peuplent la partie septentrionale de la péninsule, ont accès à Internet.
Très peu de citoyens nord-coréens, sur les 24 millions qui peuplent la partie septentrionale de la péninsule, ont accès à Internet. (Crédits : © KCNA KCNA / Reuters)
Les États-Unis ont nié toute implication dans ce que les experts qualifient d'une probable attaque. La Corée du Nord reste un des pays les plus isolés du monde et les effets de la coupure d'Internet ne sont pas encore connus.

Privée d'Internet pendant neuf heures, la Corée du Nord a finalement retrouvé mardi 23 décembre son accès, a annoncé Dyn Research, une entreprise américaine spécialisée dans l'analyse des flux électroniques. Celle-ci a indiqué ne pas connaître les raisons de ces perturbations mais elles pourraient avoir été provoquées par des problèmes techniques ou par une cyberattaque. Chargé des questions Internet au sein du groupe, Doug Madory a déclaré :

"En général, on détecte de courtes interruptions (depuis la Corée du Nord), mais jamais de problèmes continus de connexion. Je ne serais pas surpris qu'ils soient en train d'encaisser une attaque à l'heure actuelle."

Moins de 1.000 adresses Internet en Corée du Nord

La Corée du Nord reste un des pays les plus isolés du monde et les effets de la coupure d'Internet n'étaient pas connus dans l'immédiat. Très peu de citoyens nord-coréens, sur les 24 millions qui peuplent la partie septentrionale de la péninsule, ont accès à Internet.

Avec seulement un millier d'adresses Internet, un seul fournisseur d'accès et un câble vers le reste du monde via la Chine, les connexions de la Corée du Nord sont négligeables et représentent à peine 1% de celles de l'Afghanistan, autre pays asiatique pauvre qui a à peu près le même nombre d'habitants.

Les États-Unis nient être impliqués

Alors que le président américain Barack Obama a promis vendredi 19 décembre de mener des représailles après la cyberattaque qui a visé Sony fin novembre et qu'il a imputée à la Corée du Nord, plusieurs responsables américains proches de l'enquête ont rejeté toute implication des États-Unis dans une quelconque attaque informatique visant la Corée du Nord.

     | Lire Piratage de Sony : pas "un acte de guerre" selon Obama

Toutefois, d'après la porte-parole adjointe au département d'État, Marie Harf, l'administration Obama "examine une série d'options" pour répondre à l'intrusion dans le système informatique de Sony. "Parmi nos réponses, certaines seront visibles, d'autres pas", a conclu Mme Harf. Washington a par ailleurs estimé lundi que la Corée du Nord devait admettre sa responsabilité et dédommager les studios Sony Pictures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2014 à 11:51 :
C'est sur que le film , donne une réelle solution peu coûteuse pour arrêter le martyr de Millions de Coréens du Nord , mais il est tenu en place grâce à Poutine qui en a rien à faire de toutes ces victimes dans les camps de (réducations) qui meurent de froid de fin et de mauvais traitement où le viol et les exécutions sont une institution .
a écrit le 25/12/2014 à 15:48 :
Pourquoi est -il si gros le dictateur de la Corée du Nord .
Réponse de le 26/12/2014 à 11:22 :
parce qu'il bouffe ! devant son peuple affamé .
a écrit le 25/12/2014 à 13:43 :
1000 adresses internet? On peut leur proposer le minitel, ça leur serait largement suffisant pour gérer un tel flux de données.
a écrit le 24/12/2014 à 8:51 :
Quel est l'informateur de cette coupure? La Corée du Nord, les USA, ou information bidon.... la crédibilité des US est en pente descendante depuis les années 2000!
a écrit le 24/12/2014 à 1:10 :
où sont les preuves?? je n'y crois pas une seconde
a écrit le 23/12/2014 à 16:03 :
Quelques commentaires de ce forum sont nettement dans la ligne de propagande du sépartemente d'Etat US, de la politique des néocons otanesques, donc il est tout à fait normal qu'il ait une contrepartie en faveur de la Russie et de Poutine, n'est--ce pas ?
a écrit le 23/12/2014 à 12:58 :
Le pauvre Kim Jong Un n'a pas pu voir son film porno avant de se coucher. C'est terrible.
Réponse de le 23/12/2014 à 13:51 :
pauvre de vous quelle horreur. Les grands de ce monde ne regardent pas les films XXX sur internet trop soft! C est bien connu ils ne regardent ces horreurs que sur les dvd tres specialises c est beaucoup plus hard. Comme quoi vous n estes qiu'un debutant de la chose.
a écrit le 23/12/2014 à 12:49 :
C EST LA REPONSE DU BERGER A LA BERGERE . LES GRANDS DE CE MONDE SONT DE GRAND ENFANTS???
a écrit le 23/12/2014 à 12:37 :
1.000 connectés à internet, ils ont pas dû trop en souffrir... ce qui prouve bien qu' avec ce nombre faramineux de connectés et de geecks boutonneux pré-pubère, les accusations de brigandage du net venu de Corée du nord tiennent difficillement la route..
Réponse de le 23/12/2014 à 16:04 :
C'est bien pourquoi il est fort à parier que la Chine n'est pas toute blanche derrière tout ça ...
Réponse de le 25/12/2014 à 4:21 :
1000 ip ne veut pas dire 1000 personnes.. Un routeur fourni une ip unique ou 100 personnes peuvent se connecter
a écrit le 23/12/2014 à 12:21 :
Fallait juste le temps de connecter l'équipement qui analyse tout le trafic. Ça a un peu planté au départ mais maintenant que c'est fait, on va pas tarder à savoir qui sont et où sont ces pirates.
Réponse de le 23/12/2014 à 14:36 :
@ Branchement ;
1000 internautes ....tu penses que les Us ont attendu aujourd'hui pour flicquer la Corée du Nord . Eh...si c' était l' inverse , les Coréens qui installent des sécurités .
a écrit le 23/12/2014 à 11:54 :
En France on a été une fois coupée d'Internet aussi, un bug dans les systèmes d'Orange nous a laissé plus de 8 heures dans la pagaille, vous vous en souvenez ? ça arrive….

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :