Facebook : Sheryl Sandberg sur le gril

 |   |  1011  mots
Sheryl Sandberg, diplômée de Harvard, fut, en 2012, la toute première femme à intégrer le conseil d'administration de Facebook. La mission que lui confie alors Mark Zuckerberg: rendre le réseau social rentable.
Sheryl Sandberg, diplômée de Harvard, fut, en 2012, la toute première femme à intégrer le conseil d'administration de Facebook. La mission que lui confie alors Mark Zuckerberg: rendre le réseau social rentable. (Crédits : Reuters/Ruben Sprich)
PORTRAIT. La numéro deux de Facebook est sous pression après les multiples scandales qui entachent la réputation du réseau social.

Au sein du milieu masculin de la Silicon Valley, Sheryl Sandberg est sans doute le visage féminin le plus célèbre. Celle qui fut, en 2012, la toute première femme à intégrer le conseil d'administration de Facebook a rejoint le réseau social presque par hasard. En 2007, cette diplômée de Harvard s'occupe de la publicité chez Google lorsqu'elle rencontre Mark Zuckerberg lors d'une fête de Noël chez un ami commun. Il lui offre le poste de Chief Operating Officer (COO) avec pour mission de rendre « rentable » Facebook.

À l'époque, le réseau social perd en effet des millions de dollars par an. ­Sheryl Sandberg met alors en place un modèle d'affaires dit « data-centric » qui permet aux marques d'accéder à certaines données utilisateurs et d'effectuer des publicités ciblées. Pari réussi : Facebook se mue en une machine à cash, affichant un revenu net de 16 milliards de dollars en 2017.

Ce succès fait la fortune personnelle de Sheryl Sandberg, qui devient milliardaire en 2015. Mais la vibrante numéro 2 de Facebook s'affranchit de son entreprise, pour devenir une personnalité médiatique. Classée dans le top 100 des personnalités les plus influentes selon Time, elle s'engage pour la cause...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2019 à 9:32 :
Little question: qu'est-ce qui pourrait empêcher Facebook de n'avoir que des utilisateurs virtuels ? Qui s'en rendrait compte ?
Réponse de le 24/02/2019 à 12:50 :
Personne , l'intelligence artificielle fait déjà, toute seule, des articles dans des
grands journaux .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :