Procédure contre Google : le début de la fin pour le modèle "gratuit" du Net basé sur la publicité ?

 |  | 1005 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : ARND WIEGMANN)
Le ministère de la Justice américain a lancé une procédure historique contre Google, accusé d'abus de position dominante sur la recherche en ligne. En attaquant son modèle économique, la publicité ciblée permise par l'exploitation des données personnelles des internautes, l'Etat américain ouvre la voix à une remise en cause du modèle "gratuit" de certains géants du Net. Jusqu'à mieux encadrer l'exploitation des données à des fins publicitaires ?

Après le rapport accablant du Congrès américain contre les Gafa, le ministère de la Justice (DoJ) a ouvert mardi une procédure historique contre Google, accusé d'abus de position dominante. La dernière fois que l'Etat américain a lancé une initiative de cette ampleur, c'était en 1998, contre Microsoft. Si la procédure s'annonce longue -celle contre Microsoft avait duré quatre ans et avait échoué à aboutir sur un démantèlement-, elle pourrait avoir des conséquences majeures sur tout le business de la publicité en ligne, le cœur de la machine Google -et aussi celui de Facebook.

Lire aussi : "Pour réguler les Gafa, il faut attaquer leur modèle économique" (Joëlle Toledano, économiste)

Ce que l'Etat américain reproche à Google

Concrètement, Google est accusé d'employer des méthodes illégales pour étouffer la concurrence dans la recherche en ligne. Notamment d'imposer aux fabricants des téléphones fonctionnant sous Android, son système d'exploitation qui équipe environ 80% des smartphones dans le monde, d'installer par défaut le moteur de recherche de Google dans leurs appareils. Au détriment, donc, d'une concurrence réduite à peau de chagrin. Et cette concurrence ne peut pas se...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2020 à 19:14 :
enfin ça bouge....depuis les lois anti-trusts du début 20 ème siècle qui avaient casser les oligopoles constitués (standard oil etc...) les américains se réveillent...et vont arrêter leur conglomérats-enfin on rêve
lol
quand au commentaire de Citoyen Blasé, s'il y a une oligarchie c' est bien celle des gafam!
a écrit le 22/10/2020 à 15:33 :
J'utilise Qwant pour chercher, y a duckduckgo, et d'autres. Mais un truc inégalé c'est la "Google car", une idée qu'il fallait le faire (ça doit coûter pas mal de sillonner les routes/rues (en Allemagne, quasi rien, elle s'arrête à la frontière, lois locales différentes de France ?)), car en carte satellite on a souvent mieux en qualité 'photo' (mappy chez nous, hitta/karta en Suède, etc). Ca fait comma Amaz* ou le terme "frigidaire" les gens associent une action à une marque, on trouve tout chez Amaz* tout sur Goog*, etc etc y a que les puristes ou réticents qui regardent ailleurs si y a autre chose (parfois moins cher d'un même marketplace(ur)).
a écrit le 22/10/2020 à 14:37 :
L'efficacité, l'intelligence et la compétence des GAFAM ne peuvent que faire des jaloux et envieux au sein de notre si vieille oligarchie qui ne pense plus qu'au dumping fiscal et social, qui ne pense plus même tout simplement, qui a abandonné toute notion de réflexion et d'évolution, qui est complètement amorphe à l'encéphalogramme plat.

Alors même si les GAFAM ont énormément d'argent la vieille oligarchie en a encore plus notamment grâce à ses paradis fiscaux et surtout depuis bien plus longtemps faisant que les politiciens, on le voit très bien actuellement, sont du côté des momies de l’économie.

Il sont largement capables de contrer ce mouvement antilibéral venant des actionnaires milliardaires en achetant simplement des boites comme orange ou free et équivalentes dans chaque pays, afin d'imposer définitivement leurs modèles, cela ferait chuter le prix des abonnements internet et permettrait qu'enfin tout ces vieux machins arrêtent de farfouiller sans arrêt dans internet alors qu'ils n'y comprennent rien alors qu'ils ne veulent que toujours plus de fric.
Réponse de le 22/10/2020 à 19:11 :
réponse d' un faux-nez brexiter-FREXITER Asselineau lol!
DONC AUCUNE CREDIBILITE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :