La réputation d'Alibaba dégradée par les contrefaçons

 |   |  602  mots
(Crédits : Aly Song)
Alibaba traîne depuis plusieurs années la réputation d'être plus laxiste que ses concurrents sur la contrefaçon. Ce n'est pas immérité. En Belgique, par exemple, la moitié des produits saisis par la douane en 2018 provenaient des sites d'Alibaba. Face au phénomène, d'autres pays sont passés à l'action.

C'est un véritable fléau pour les PME, y compris françaises. Depuis trois ans, l'artiste français Quibe, connu pour ses dessins en one line - un seul trait continu - s'attaque sans relâche aux contrefaçons de ses oeuvres vendues dans la galaxie Alibaba. Rien que sur la plateforme Aliexpress, destinée aux produits à prix bas, le dessinateur a signalé plus de 900 boutiques. En tout, l'artiste cumule plus de 2000 demandes de retrait sur les différents sites du géant chinois. Le Francilien retrouve ses dessins, parfois déformés, sur des t-shirts, des mugs, des coques de téléphone... « Je suis confronté à une multitude de petites boutiques et, quand je les signale, elles changent de nom puis réapparaissent », constate Quibe, qui ne cache pas son sentiment d'impuissance.

Plus laxiste que ses concurrents

Alibaba traîne depuis plusieurs années la réputation d'être plus laxiste que ses concurrents sur la contrefaçon. Ce n'est pas immérité. En Belgique, par exemple, la moitié des produits saisis par la douane en 2018 provenaient des sites d'Alibaba. Face au phénomène, d'autres pays sont passés à l'action. Les États-Unis bloquent depuis trois ans Taobao, le site phare du groupe, qui compte...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2019 à 18:25 :
Que voulez-vous, quand on n'a pas d'argent la copie fait l'affaire.
Mais chez les Asiatiques la copie ne dure qu'un temps, leur créativité, le goût du travail bien fait renvoie à des produits beaux et originaux provisoirement bon marché.
a écrit le 27/08/2019 à 13:24 :
A coté de ça, il parait qu'une 1ière boutique Aliexpress vient d'ouvrir en Espagne et que certains ont fait la queue devant pendant 2 jours ! Cherchez l'erreur ...
a écrit le 27/08/2019 à 13:15 :
ALIBABA est un de ces monstres qui se croient au dessus des lois et use de tous les moyens pour vendre sans scrupules.
la règle du jeu :
. . . .

- 1% de description produit
. . . .

- 99% de baratin qui n'ont rien à voir
a écrit le 27/08/2019 à 10:00 :
voir article similaire à propos d'Amazon publié il y a 4 jours par le Wall Street Journal (Amazon has ceded control of its site. The result : thousands of banned, unsafe or mislabeled products, WSJ, 23/08/2019).
Réponse de le 28/08/2019 à 9:19 :
amazone c'est plus ce que c'était...produits bas de gamme, qui mettent parfois plus d'un mois à arriver, qui n'arrivent pas (ça m'est arrivé 2 fois en 4 mois) des emballages qui arrivent vides et oui ça m'est arrivé aussi, certes amazone rembourse (veut pas d'ennuis...) mais je me détourne petit à petit de cette enseigne, et de celles qui annoncent des délais de livraison de plus d'une semaine. Aliexpress pas touche pas confiance
a écrit le 27/08/2019 à 9:27 :
Alors que la Chine pourrait renverser la table en éradiquant sa production pourrie pour la remplacer par une production de qualité et prendre à contrepieds la finance mondiale gourmande de ses produits bas de gamme jetables à la fin de la journée.

La contrefaçons n'étant que la continuité de la production de basse qualité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :